•   
  •   

Monde L'Union européenne a renforcé la sécurité de son personnel local encore sur place en Ethiopie, après l'évacuation de son personnel non essentiel, en raison du conflit opposant les forces gouvernementales aux rebelles, a annoncé jeudi une porte-parole lo

00:31  03 décembre  2021
00:31  03 décembre  2021 Source:   afp.com

L'ONU va évacuer les familles de ses employés internationaux en Ethiopie

  L'ONU va évacuer les familles de ses employés internationaux en Ethiopie L'ONU va évacuer d'ici jeudi les familles de ses employés internationaux en Ethiopie tandis que la France appelle ses ressortissants à quitter "sans délai" le pays, où des combats se rapprochent de la capitale après plus d'une année de guerre entre forces gouvernementales et rebelles dans le nord du pays. Parallèlement, "tous les ressortissants français sont formellement appelés à quitter le pays sans délai", affirme l'ambassade de France àUn document interne des services de sécurité de l'ONU, daté de lundi et consulté mardi par l'AFP, demande à l'organisation de "coordonner l'évacuation et d'assurer que tous les membres éligibles des familles du personnel recruté à l'étranger quittent l'Ethiopi

L'Union européenne a renforcé la sécurité de son personnel local encore sur place en Ethiopie, après l'évacuation de son personnel non essentiel, en raison du conflit opposant les forces gouvernementales aux rebelles, a annoncé jeudi une porte-parole lors d'un point de presse.

"Nous avons renforcé les mesures de sécurité pour le personnel de l'UE notamment local" encore sur place, a déclaré la porte-parole Nabila Massrali, rappelant qu'en "coordination et conformément aux instructions données par nos Etats membres, nous avons demandé à notre personnel non essentiel et leurs familles de quitter le pays".

alm/fmi/sba


Vidéo: L'Union européenne doit «se préparer» à de nouvelles crises migratoires, selon le chef de Frontex (Le Figaro)

Ethiopie: le Premier ministre quitte le front et revient à Addis Abeba .
Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed a annoncé mercredi regagner son bureau dans la capitale Addis Abeba après avoir passé au front deux semaines qui ont "humilié" les rebelles tigréens et "redressé l'Ethiopie". "Je retourne au bureau car j'ai terminé la première phase" du conflit, a déclaré le Premier ministre dans un communiqué, affirmant que les dernières semaines ont "humilié l'ennemi et redressé l'Éthiopie".Les médias d'Etat avaient annoncé le 24 novembre qu'Abiy Ahmed avait laissé la gestion des "affaires courantes" à son vice-Premier ministre pour se rendre sur le champ de bataille et mener une "contre-offensive" face aux rebelles du Front de libération du peuple

usr: 0
C'est intéressant!