•   
  •   

Monde EXCLUSIF-USA-Des membres du département d'Etat visés par un logiciel espion-sources

20:25  03 décembre  2021
20:25  03 décembre  2021 Source:   fr.reuters.com

Florent Pagny contre les impôts : le chanteur s'est séparé de plusieurs biens très précieux

  Florent Pagny contre les impôts : le chanteur s'est séparé de plusieurs biens très précieux Florent Pagny n'a jamais été un grand ami du service d'imposition français. Il s'est même retrouvé dans l'embarras quand il a découvert, à une certaine époque, un gros soucis de TVA dans sa déclaration. 1/13 DIAPOSITIVES   Florent Pagny contre les impôts : le chanteur s'est séparé de plusieurs biens très précieux 2/13 DIAPOSITIVES © BestImage, Christophe Clovis Exclusif - Florent Pagny - Sorties de l'émission 3/13 DIAPOSITIVES © Instagram, florentpagny Les enfants de Florent Pagny, Inca et Aël, le 23 juin 2019.

CYBERSECURITE - APPLE/USA - NSOGROUP (EXCLUSIF, PHOTO):EXCLUSIF-USA-Des membres du département d'Etat visés par un logiciel espion-sources

par Christopher Bing et Joseph Menn

WASHINGTON/SAN FRANCISCO, 3 décembre (Reuters) - Les téléphones d'au moins neuf employés du département d'Etat américain ont été piratés avec un logiciel espion sophistiqué développé par la firme israélienne NSO, créatrice du logiciel espion Pegasus, ont déclaré quatre personnes au fait du dossier.

Les piratages, qui ont eu lieu au cours des derniers mois, ont visé des fonctionnaires américains basés en Ouganda ou travaillant sur des questions concernant ce pays d'Afrique de l'Est, ont indiqué deux des sources.

Apple, remonté contre le logiciel espion Pegasus, poursuit la firme israélienne NSO

  Apple, remonté contre le logiciel espion Pegasus, poursuit la firme israélienne NSO L'étau se resserre aux Etats-Unis autour de NSO Group, le fabricant israélien d'un logiciel d'espionnage ultra controversé, avec les poursuites intentées mardi par Apple, excédé que ses iPhones aient été piratés.La société NSO est constituée de "pirates notoires", assènent les avocats du groupe californien dans la plainte, qui tient la firme pour responsable des "activités malveillantes" de certains de ses clients, dont des gouvernements.

Ces intrusions représentent le plus vaste piratage connu de fonctionnaires américains par le biais de la technologie développée par NSO.

NSO, déjà mise en cause pour l'espionnage de chefs d'Etat et de centaines de représentants gouvernementaux dans le monde (français notamment), a déclaré jeudi dans un communiqué n'avoir aucune indication que ses logiciels aient été utilisés, mais qu'il avait suspendu les comptes concernés et qu'il allait enquêter sur la base des informations de Reuters.

"Si notre enquête montre que ces actions se sont effectivement produites avec les outils de NSO, le client concerné verra son compte résilié définitivement et des actions en justice seront engagées", a déclaré un porte-parole de NSO, qui a ajouté que le groupe "coopérera avec toute autorité gouvernementale compétente et présentera toutes les informations dont nous disposerons".

NSO a longtemps affirmé ne vendre ses produits qu'à des clients gouvernementaux chargés de l'application de la loi et du renseignement, afin de les aider à surveiller les menaces pour la sécurité, et qu'elle n'était pas directement impliquée dans des opérations de surveillance.

Les responsables de l'ambassade d'Ouganda à Washington n'ont pas fait de commentaires. Un porte-parole d'Apple, dont les téléphones étaient utilisés par les employés du département d'Etat ciblés, et porte-parole du département d'Etat se sont aussi refusés à tout commentaire. (Reportage Christopher Bing et Joseph Benn, version française Camille Raynaud, édité par Sophie Louet)

Affaire Pégasus : des diplomates américains piratés via leurs iPhones ! .
Les smartphones d'au moins neuf employés du département d'Etat américain travaillant avec l'Ouganda ont été piratés par le logiciel espion Pegasus, développé par la firme israélienne NSO, selon des sources citées par 'Reuters'.Selon des sources citées par 'Reuters', les téléphones portables d'au moins neuf employés du département d'Etat américain ont été piratés avec un logiciel espion sophistiqué développé par la firme israélienne NSO, créatrice du logiciel espion Pegasus.

usr: 0
C'est intéressant!