•   
  •   

Monde Birmanie: des militaires foncent en voiture sur des manifestants, 3 blessés

12:55  05 décembre  2021
12:55  05 décembre  2021 Source:   afp.com

Le coup d'Etat au Soudan marque-t-il la fin de la transition démocratique ?

  Le coup d'Etat au Soudan marque-t-il la fin de la transition démocratique ? Trois semaines après le putsch organisé par le général Abdel Fattah al-Burhane, Khartoum est plongée dans l’incertitude tandis que la société civile continue de se mobiliser pour un retour des civils au pouvoir. Le Soudan ne semble pas avoir le droit à un moment de répit. Les forces de sécurité locales ont tiré ce jeudi de nouvelles grenades lacrymogènes sur des manifestants anti-putsch à Khartoum. La veille, la répression avait franchi un nouveau palier avec quinze morts. Depuis le putsch réalisé le 25 octobre, 39 personnes, dont trois adolescents, ont été tuées et des centaines blessées.

Des manifestants pro-démocratie courent se mettre à l'abri alors que l'armée intervient, le 5 décembre 2021 à Rangoun © STR Des manifestants pro-démocratie courent se mettre à l'abri alors que l'armée intervient, le 5 décembre 2021 à Rangoun

Des militaires birmans ont foncé avec une voiture sur des manifestants pro-démocratie dimanche à Rangoun, faisant au moins trois blessés, ont rapporté des témoins oculaires.

Malgré la sanglante répression contre les opposants à la junte militaire birmane qui a pris le pouvoir en février, de petites manifestations pro-démocratie continuent d'avoir lieu régulièrement dans le pays.

Dimanche matin, un groupe s'est rassemblé pacifiquement dans une rue commerçante de Rangoun en brandissant une banderole avec le célèbre slogan "Se libérer de la peur" d'Aung San Suu Kyi, tout en scandant: "Rendez le pouvoir au peuple".

Manifestations, répression, Internet coupé... que se passe-t-il au Burkina Faso ?

  Manifestations, répression, Internet coupé... que se passe-t-il au Burkina Faso ? Manifestations, répression, Internet coupé que se passe-t-il au Burkina Faso ?

Un manifestant est arrêté par l'armée birmane, le 5 décembre 2021 à Rangoun © STR Un manifestant est arrêté par l'armée birmane, le 5 décembre 2021 à Rangoun

Peu de temps plus tard, une voiture de grande taille a foncé sur les protestataires, heurtant plusieurs d'entre eux tandis que les autres se dispersaient, a rapporté un journaliste présent sur place.

"Ils ont accéléré en arrivant sur les manifestants, ils leur ont foncé dessus", a raconté ce journaliste sous le couvert de l'anonymat. "Puis les soldats ont sauté hors de la voiture et ont commencé à tirer", a-t-il poursuivi.

Un journaliste birman qui couvrait une manifestation pro-démocratie se fait soigner tandis qu'un autre blessé (à droite) attend d'être évacué en ambulance, le 5 décembre 2021 à Rangoun © STR Un journaliste birman qui couvrait une manifestation pro-démocratie se fait soigner tandis qu'un autre blessé (à droite) attend d'être évacué en ambulance, le 5 décembre 2021 à Rangoun

Un autre témoin a dit avoir vu un homme couvert de sang, apparemment dans un état grave. Lui et deux autres blessés, dont un journaliste birman qui couvrait la manifestation, ont été évacués en ambulance.

Birmanie : après des mois de procès, Aung San Suu Kyi fixée sur son sort début décembre

  Birmanie : après des mois de procès, Aung San Suu Kyi fixée sur son sort début décembre Après une longue série de procédures judiciaires, un premier verdict, dans le procès intenté par la junte birmane contre Aung San Suu Kyi, a été reporté au mardi 6 décembre, a-t-on appris, mardi. Elle risque la prison pendant des décennies. L'ex-dirigeante birmane, Aung San Suu Kyi, accusée notamment "d'incitation aux troubles publics" par la junte au pouvoir depuis le 1er février devait être fixée sur son sort mardi 30 novembre. Le premier verdict a cependant été reporté au 6 décembre, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier.


Vidéo: Une voiture emportée par une tornade (Dailymotion)

Selon ce témoin, les militaires ont également frappé trois personnes qui se trouvaient à terre après avoir été renversées par le véhicule. "Puis les soldats ont pointé leurs armes vers nous et ont ordonné à tous les passants de partir", a-t-il ajouté.

La Birmanie a sombré dans le chaos depuis le putsch du 1er février qui a mis fin à une transition démocratique de dix ans. En dix mois, plus de 1.300 civils ont été tués, selon une ONG locale, l'Association d'assistance aux prisonniers politiques (AAPP), qui rapporte des cas de tortures et d'exécutions extra-judiciaires.

Les généraux ont justifié leur coup d'Etat en assurant avoir découvert des irrégularités lors des élections de novembre 2020, remportées massivement par la Ligue nationale pour la démocratie (LND) d'Aung San Suu Kyi.

Les observateurs internationaux ont pour leur part qualifié ce scrutin de "globalement libre et équitable".

Le chef de la junte, Min Aung Hlaing, a menacé de dissoudre la LND et assuré que de nouvelles élections seront organisées d'ici août 2023.

bur-dhc/roc/ia

Droits humains: nouvelles sanctions américaines contre la Chine, la Corée du Nord et la Birmanie .
Les Etats-Unis ont dévoilé vendredi une série de sanctions contre 15 responsables et 10 entités dans huit pays, allant d'une société chinoise de reconnaissance faciale au studio géant d'animation nord-coréen SEK. Annoncées dans le cadre de la Journée des droits de l'Homme de l'ONU et soutenues par le Royaume-Uni et le Canada, elles visent des responsables accusés de violations des droits humains lors de la répression des manifestations en Birmanie, la détention en masse des musulmans ouïghours ou encore les violences de l'armée au Bangladesh sous couvert de la lutte anti-drogue.

usr: 1
C'est intéressant!