•   
  •   

Monde Variant Omicron : test négatif obligatoire pour se rendre au Royaume-Uni

00:27  06 décembre  2021
00:27  06 décembre  2021 Source:   europe1.fr

Covid-19 : ce que l'on sait du nouveau variant baptisé Omicron, qui pousse l'Europe à fermer ses frontières

  Covid-19 : ce que l'on sait du nouveau variant baptisé Omicron, qui pousse l'Europe à fermer ses frontières Plus contagieux que le variant Delta, selon les scientifiques sud-africains, ce nouveau variant inquiète la communauté scientifique et les gouvernements, qui commencent à fermer leurs frontières aux vols en provenance d'Afrique australe.A peine identifié, il fait déjà grand bruit. Le nouveau variant B.1.1.529, qui devrait être nommé prochainement Omicron (la 15e lettre de l'alphabet grec) par l'OMS, a été détecté en Afrique du Sud en début de semaine. Il inquiète les autorités scientifiques car, selon les premières études menées sur lui, il est plus contagieux que le variant Delta qui sévit actuellement en Europe.

Dès mardi à 4 heures, © JUSTIN TALLIS / AFP Dès mardi à 4 heures, "toute personne âgée de 12 ans et plus désirant se rendre au Royaume-Uni devra présenter un test négatif (antigénique ou PCR)" effectué maximum 48 heures avant le départ "afin de ralentir l'importation du nouveau variant" Omicron, précise l'exécutif.

Les voyageurs se rendant au Royaume-Uni devront présenter un test négatif avant leur départ pour freiner la propagation du nouveau variant Omicron du coronavirus, a annoncé le gouvernement britannique, une mesure qui a provoqué l'ire du secteur du voyage. Dès mardi à 4 heures (locales et GMT), "toute personne âgée de 12 ans et plus désirant se rendre au Royaume-Uni devra présenter un test négatif (antigénique ou PCR)" effectué maximum 48 heures avant le départ "afin de ralentir l'importation du nouveau variant", a précisé l'exécutif dans un communiqué samedi soir.

Covid-19 : les premiers cas du variant Omicron se multiplient en Europe

  Covid-19 : les premiers cas du variant Omicron se multiplient en Europe Les suspicions de premiers cas positifs au nouveau variant du coronavirus, Omicron, se sont multipliés samedi 27 novembre en Europe et ailleurs dans le monde. L'inquiétude pousse à des restrictions, notamment sur les voyages, ciblant principalement l'Afrique australe. Mais plus uniquement elle. Dans le nord de l'Europe, c'est le gouvernement du Danemark, qui soupçonne fortement la présence sur son sol du nouveau variant Omicron du coronavirus SARS-CoV-2, dans le sillage de la Belgique qui en a confirmé un.

Au plus tard deux jours après leur arrivée

Les voyageurs arrivant au Royaume-Uni doivent déjà faire un test PCR au plus tard deux jours après leur arrivée, et s'isoler jusqu'aux résultats. Le Royaume-Uni, l'un des pays d'Europe les plus endeuillés avec plus de 145.500 morts depuis le début de l'épidémie de Covid-19, a fait état dimanche de 246 cas positifs au variant Omicron, contre 160 la veille. Cette nouvelle obligation de dépistage a été très mal accueillie par l'industrie du voyage, qui commençait tout juste à se remettre après le choc de la pandémie. Clive Wratten, directeur de la Business Travel Association, l'a qualifiée de "coup de massue" pour le secteur tandis que Tim Alderslade, de l'association des compagnies aériennes Airlines UK, l'a jugée "prématurée" en l'absence de toutes les données cliniques sur Omicron.

SYNTHESE-Le variant Omicron détecté dans plus de pays, le monde se referme

  SYNTHESE-Le variant Omicron détecté dans plus de pays, le monde se referme SANTE-CORONAVIRUS/VARIANT (PHOTO, TV):SYNTHESE-Le variant Omicron détecté dans plus de pays, le monde se referme * Treize cas de contamination signalés aux Pays-Bas * Huit cas suspects détectés en France * Israël se ferme aux étrangers pendant deux semaines * Omicron provoque des symptômes légers-médecin sud-africain * Fauci dit aux Américains de se préparer contre une propagation par Elizabeth Piper et Toby Sterling PARIS/LONDRES/AMSTERDAM, 28 novembre (Reuters) - La propagation du variant Omicron du coronavirus dans le monde s'est accélérée dimanche avec 13 cas signalés aux Pays-Bas, deux au Danemark, en Austra


Vidéo: Variant Omicron : test PCR obligatoire et isolement jusqu'aux résultats pour entrer au Royaume-Uni (Dailymotion)

>> LIRE AUSSI - Variant Omicron : les premiers cas se multiplient en Europe

"Je sais que c'est un fardeau pour l'industrie du voyage, mais nous avons fait d'énormes progrès dans ce pays", avec près de 81% des plus de 12 ans vaccinés et un rappel administré à 34% de la population éligible, a rétorqué le vice-Premier ministre Dominic Raab, dimanche sur Sky News. "Nous devons prendre des mesures ciblées afin d'empêcher ce nouveau variant de s'implanter dans le pays et créer un problème plus grand encore." Pour contrer Omicron, le Royaume-Uni a aussi accéléré sa campagne de rappel vaccinal et réintroduit le port obligatoire du masque dans les transports et les magasins.

Nigeria sur liste rouge

Dès lundi à 4 heures, le Nigeria sera ajouté à la liste rouge des pays dont les voyageurs sont interdits d'entrée au Royaume-Uni, à l'exception des ressortissants et résidents qui devront observer une quarantaine de dix jours à l'hôtel à leurs frais. Cette liste compte pour l'heure dix pays africains. L'épidémiologiste Mark Woolhouse, membre d'un groupe d'experts conseillant le gouvernement, a toutefois estimé sur la BBC qu'il était "trop tard" pour enrayer la progression d'Omicron, qui se propage déjà "assez rapidement" dans le pays.

"Si Omicron est au Royaume-Uni, et il l'est, s'il y a une transmission communautaire au Royaume-Uni, et on dirait bien que c'est le cas, alors c'est cette transmission communautaire qui alimentera la prochaine vague", a-t-il dit. Ces mesures feront l'objet d'une nouvelle évaluation le 20 décembre, selon l'exécutif.

Variant Omicron : et si l'apparition de ce "super variant" était une bonne nouvelle ? .
La nouvelle souche pourrait être moins dangereuse à force d'avoir muté. Mais les scientifiques estiment qu'il est encore trop tôt pour favoriser une telle hypothèse. © afp.com/Lionel BONAVENTURE Un premier cas de variant Omicron a été confirmé en métropole chez un homme résidant en Ile-de-France, dépisté à son retour d'un voyage au Nigeria La phrase semble si étonnante qu'elle a été reprise dans de nombreux médias : Le variant Omicron "pourrait être une bonne nouvelle", a affirmé le virologue Yves Van Laethem dans le quotidien belge La DH.

usr: 1
C'est intéressant!