•   
  •   

Monde La «Reconquête» de Zemmour : l’extrême référence espagnole

04:02  07 décembre  2021
04:02  07 décembre  2021 Source:   liberation.fr

« Elle tourne au fiasco » : la précampagne de Zemmour en plein trou d’air

  « Elle tourne au fiasco » : la précampagne de Zemmour en plein trou d’air L’essayiste est censé officialiser sa candidature à la présidentielle dans les tout prochains jours, avant un grand meeting de lancement dimanche. Et pourtant, entre polémiques, gestes déplacés et sondages en berne, rien ne va plus.A l’approche du meeting censé lancer la campagne, dimanche 5 décembre au Zénith de Paris, nombre de soutiens attendus manquent à l’appel. Philippe de Villiers a fait savoir qu’il ne viendrait pas, de peur que sa présence au côté du polémiste d’extrême droite « ne nuise à la réputation du parc du Puy du Fou ». « C’est un ami qui ne tient pas sa parole », déplore Zemmour.

La reconquête de notre économie, la reconquête de notre sécurité, la reconquête de notre identité, la reconquête de notre souveraineté, la reconquête de notre pays », a fait valoir le candidat d’ extrême droite. Le meeting de Villepinte devait permettre à Eric Zemmour de mesurer les ralliements, alors que l’organisation est critiquée en interne pour sa fragilité et que des militants plus radicaux ont intégré la campagne, comme l’ancien mégrétiste et proche des identitaires Grégoire Tingaud, qui sera chargé de coordonner les référents régionaux.

Éric Zemmour a rassemblé ses partisans dimanche pour un premier meeting survolté et émaillé d’incidents. L’ancien éditorialiste a promis de “reconquérir” la France, dans un discours “combatif” et “plus clivant que jamais", selon la presse internationale. La référence n’a pas échappé au correspondant du quotidien catalan El Periódico, qui qualifie le meeting de “mise en scène de la ‘ reconquête ’ de la France ultra”. Pour Le Temps, si le “spectacle politique” était “réussi”, la rhétorique d’Éric Zemmour reste celle “de l’accusation permanente.

Dessin représentant une bataille entre chrétiens et musulmans près de Grenade au XVe siècle. © Fournis par Liberation Dessin représentant une bataille entre chrétiens et musulmans près de Grenade au XVe siècle.

Eric Zemmour maîtrise suffisamment l’histoire pour ne pas avoir choisi le nom de son parti au hasard. Et comme très souvent dans ses discours, on retrouve un lien avec… l’islam. Baptisé «Reconquête !», le nom fait explicitement référence à la «reconquista» espagnole. En 722, les différents souverains chrétiens de la péninsule ibérique lancent leur offensive pour reprendre leurs terres occupées par les musulmans depuis 711. Cette «reconquête» espagnole sera presque achevée sous le règne de Ferdinand III, roi de Castille et de Tolède, cinq siècles plus tard. La lutte contre les Maures prend alors l’aspect d’un combat contre les infidèles. Lequel cesse ensuite de se réduire à de simples considérations foncières pour se transformer en véritables croisades. Après Cordoue, Murcie et Jaén, Ferdinand III parvient à prendre la ville de Séville en 1248. A cette date, le royaume d’Espagne est pratiquement constitué, à l’exception d’une ville, Grenade, restée sous le contrôle des Maures en échange du versement d’une colossale somme d’argent.

Eric Zemmour officiellement candidat à l’élection présidentielle

  Eric Zemmour officiellement candidat à l’élection présidentielle Depuis plusieurs semaines, le polémiste d’extrême droite ne faisait plus grand secret de ses ambitions présidentielles, et entretenait un faux suspense sur une éventuelle annonce de sa candidature. Eric Zemmour, 63 ans, doit tenir son premier véritable meeting de campagne dimanche après-midi au Zénith de Paris. La CGT, Solidaires et des militants antifascistes ont déjà promis une manifestation pour faire « taire Zemmour » à 13 heures dans la capitale.

Pour marlène schiappa, eric zemmour tient "Un discours D' extrême -droite habituel". "Il n'y avait pas vraiment de nouveauté dans ce meeting" d'Eric Zemmour , juge sur LCI Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté. "Nous, ce que nous voulons, c'est défendre notre patrie", déclare Eric Zemmour , assurant qu'il n'est pas raciste. Remerciant ses nouveaux soutiens, le candidat l'assure : "Grâce à eux, grâce à vous tous, la reconquête a commencé", faisant référence au nom du mouvement fondé par Zemmour et révélé dans l'après-midi.

Le candidat d' extrême droite a tenu son premier meeting de campagne à Villepinte dans un climat houleux. Il en a profité pour lancer son parti. Par Anthony Berthelier. capture YouTube Eric Zemmour . “L’enjeu est immense. Si je gagne cette élection, ça ne sera pas une alternance de plus, mais le début de la reconquête du plus beau pays du monde”, a-t-il notamment lancé à ses soutiens, parmi lesquels figuraient notamment les anciens gilets jaunes Jacline Mouraud, Benjamin Cauchy, l’ex-député UMP Jean-Frédéric Poisson et auquel assistait le chroniqueur Éric Naulleau.

Mais la reine Isabelle Ière de Castille, surnommée «la très catholique», veut régner sur un royaume uniquement basé sur la foi chrétienne. L’enclave musulmane de Grenade l’indispose au plus haut point : la ville sera assiégée pendant près de six mois par 50 000 hommes. Grenade, symbole de près de huit siècles de présence musulmane en Espagne, finira par tomber en 1492. Cette même année, Isabelle, sous l’influence du grand inquisiteur, Torquemada, chasse les juifs d’Espagne. En 1502, les musulmans seront à leur tour expulsés. Eric Zemmour, certes, ne parle pas d’expulsion de tous les musulmans mais il revendique leur «assimilation», dit clairement qu’il a un «problème avec l’islam» sans faire de différence avec l’islamisme, promet, s’il est élu, de renvoyer dans leur pays d’origine les délinquants ayant une nationalité étrangère et se dit capable d’arrêter «l’immigration». «Qu’elle soit légale ou illégale, on arrête tout, y compris le regroupement familial», répète-t-il. Candidat à la présidentielle, Eric Zemmour a revêtu son propre habit de croisé.


Vidéo: Zemmour: Une entrée en campagne ratée ? (Le Figaro)

Zemmour : anciens du RN, militants radicaux... Qui compose localement son parti ? .
Le parti d'Eric Zemmour, Reconquête, compte désormais ses référents locaux. Parmi eux, beaucoup sont issus des rangs du Rassemblement national ou des mouvances identitaires. © afp.com/JULIEN DE ROSA Eric Zemmour, candidat à la présidentielle, lors d'un meeting de campagne, le 5 décembre 2021 à Villepinte, près de Paris A Villepinte, Eric Zemmour promettait devant un public euphorique un véritable renouveau politique. Renouveau qui devait débuter par la structuration de "Reconquête", le parti lancé par le polémiste identitaire et son équipe, qui revendique aujourd'hui "plus de 30 000 adhérents".

usr: 1
C'est intéressant!