•   
  •   

Monde Paris, Londres, Rome, Berlin et Washington défendent la souveraineté de l'Ukraine

04:50  07 décembre  2021
04:50  07 décembre  2021 Source:   france24.com

Wagnergate: l'incroyable piège tendu aux mercenaires russes par l'Ukraine

  Wagnergate: l'incroyable piège tendu aux mercenaires russes par l'Ukraine C'est un palpitant roman d'espionnage en temps de Covid qui tourne désormais au scandale politique. Il commence en Ukraine pour se terminer de façon catastrophique à Minsk, et raconte l'histoire d'une fausse campagne de recrutement au sein d'une armée privée qui n'est même pas censée exister. Son nom: le Wagnergate. C'est du moins celui qu'ont choisi les médias ukrainiens depuis que l'affaire a été rendue publique cet automne. Le 17 novembre, au beau milieu d'une vicieuse guerre de propagande entre Kiev et Moscou et après un an d'enquête, le site d'investigation britannique Bellingcat, en collaboration avec le média indépendant russe The

Emmanuel Macron et les quatre autres chefs d'État et de gouvernement ont «dit leur engagement à agir pour maintenir la paix et la sécurité en Europe». Thomas samson / afp. Au vu des «tensions entre la Russie et l ' Ukraine », les dirigeants de l 'Allemagne, des États-Unis, de la France, de l 'Italie et du Royaume-Uni ont «exprimé leur détermination à ce que la souveraineté » de l ' Ukraine «soit respectée», a indiqué l'Élysée dans un communiqué lundi.

L’armée américaine ne considère pas une « invasion » russe de l ’ Ukraine comme imminente et voit des opportunités de désescalade par la diplomatie, a déclaré le porte-parole du Pentagone, John Kirby. Il a ajouté que les États-Unis continuaient d’observer avec anxiété l’accumulation de troupes russes Il n’y a aucune raison pour que cela entraîne un conflit d’une sorte ou d’une autre ou une invasion » , a déclaré Kirby lors du briefing. Le président américain Joe Biden doit s’entretenir mardi avec son homologue russe Vladimir Poutine, où le sujet principal devrait être la situation autour de l ’ Ukraine .

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky participe à une cérémonie à Kharkiv, le 6 décembre 2021. © via Reuters Le président ukrainien Volodymyr Zelensky participe à une cérémonie à Kharkiv, le 6 décembre 2021.

La France, le Royaume-Uni, l'Italie, l'Allemagne et les États-Unis ont exprimé lundi leur "détermination à ce que la souveraineté" de l'Ukraine "soit respectée", alors que la menace d'une invasion russe plane. De son côté, Washington a promis de réagir en cas d'agression, mais pas d'intervenir militairement.

L'Occident hausse le ton. Au vu des "tensions entre la Russie et l'Ukraine", les dirigeants de l'Allemagne, des États-Unis, de la France, de l'Italie et du Royaume-Uni ont "exprimé leur détermination à ce que la souveraineté" de l'Ukraine "soit respectée", a indiqué l'Élysée dans un communiqué lundi 6 décembre.

À quoi joue la Russie à la frontière avec l’Ukraine ?

  À quoi joue la Russie à la frontière avec l’Ukraine ? Les États-Unis et l’Otan ont à nouveau mis en garde mardi la Russie accusée d’amasser depuis plusieurs semaines des troupes à la frontière ukrainienne. Quel est l’objectif poursuivi par Moscou avec ce renforcement militaire de grande ampleur ? Les craintes des pays occidentaux sont-elles justifiées ? État des lieux et éléments de réponse avec deux spécialistes interrogés par France 24. L’incertitude règne à l’Est. Depuis plusieurs semaines, des images satellites révèlent un important renforcement de la présence militaire russe aux portes de l’Ukraine qui tire la sonnette d’alarme auprès de ses alliés occidentaux.

Mardi 7 décembre, Joe Biden va de nouveau s’entretenir avec son homologue, par vidéoconférence, dans un contexte à la fois électrique et incertain, en raison des spéculations sur les intentions militaires russes en Ukraine . A Genève, les Etats-Unis avaient fixé des lignes rouges en matière de Cette incertitude explique l’ampleur de la mobilisation préventive américaine, les fuites organisées dans la presse, les communications faites aux alliés européens, assez sceptiques à l’origine sur la réalité de la menace. Pendant ce temps, sur le terrain, dans les régions de Donetsk et de Louhansk, les

Le conflit entre l ’ Ukraine et la Fédération de Russie éclate à la faveur de la crise politique que connaît l ’ Ukraine fin novembre 2013. La décision du président Ianoukovitch de suspendre le processus devant conduire à la signature de l ’Accord d’association avec l’Union européenne déclenche la « Révolution de la dignité » (« Euromaïdan »). Dans l’Est de l ’ Ukraine , les violations répétées du cessez-le-feu menacent directement les populations civiles et la situation humanitaire demeure très dégradée, en particulier concernant la situation des personnes les plus vulnérables (personnes âgées).

Alors que la Russie est accusée de préparer une attaque de son voisin ukrainien, Emmanuel Macron et les quatre autres chefs d'État et de gouvernement ont également "dit leur engagement à agir pour maintenir la paix et la sécurité en Europe", a ajouté la présidence française à l'issue d'un appel téléphonique entre les cinq dirigeants.

Selon l'Élysée, ils ont tous rappelé la nécessité que la Russie se réengage dans les négociations avec l'Ukraine, dans le cadre du groupe dit "Normandie", sous l’égide de la France et de l’Allemagne.

Avertissement


Vidéo: Migrants : les échanges entre Paris et Londres se poursuivent (Dailymotion)

Cette coordination diplomatique des Occidentaux intervient à la veille d'un entretien en visioconférence très attendu entre Joe Biden et Vladimir Poutine sur le sujet et après l'avertissement lundi de la Maison-Blanche qui s'est dite prête à réagir contre Moscou en cas d'agression de l'Ukraine.

Menace d’invasion de l’Ukraine : les Etats-Unis préparent un «ensemble d’initiatives» pour contrer une éventuelle attaque russe

  Menace d’invasion de l’Ukraine : les Etats-Unis préparent un «ensemble d’initiatives» pour contrer une éventuelle attaque russe Menace d’invasion de l’Ukraine : les Etats-Unis préparent un «ensemble d’initiatives» pour contrer une éventuelle attaque russe

- Londres et Paris suspendent leur participation aux préparatifs du G8. L'Allemagne a mis la Russie en garde contre une intervention militaire en Ukraine tout en affirmant qu'une "nouvelle division de l 'Europe peut encore être évitée". "Nous appelons de toute urgence la Russie à s'abstenir de toute atteinte à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l ' Ukraine ", a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier."Nous sommes sur la voie très périlleuse qui conduit à une aggravation de la tension.

À Berlin où il était venu discuter sécurité, coopération économique et investissements, le président ukrainien Petro Porochenko a été reçu par la chancelière allemande Angela Merkel. Quasiment au même moment, Volodymyr Zelensky, novice en politique et favori du scrutin, s’entretenait avec le président français Emmanuel Macron. « Ce fut une réunion très positive. Une rencontre pour se connaître et échanger sur le développement des relations bilatérales et du pays », a ensuite commenté Ivan Bakanov, le chef de la campagne de Volodymyr Zelensky. Selon lui, les discussions, d’une

Les États-Unis, en plus de prendre des sanctions économiques, sont prêts à augmenter leur présence militaire en Europe de l'Est si la Russie attaque l'Ukraine, a fait savoir lundi un haut responsable de l'administration Biden. "Si Poutine bouge, il y aurait une demande accrue de nos alliés" d'Europe orientale pour "davantage de troupes, de capacités et d'exercices", et "les États-Unis répondraient favorablement", a-t-il déclaré.

Il a toutefois fait comprendre qu'une riposte militaire américaine directe n'était pour l'heure pas envisagée. "Les États-Unis ne cherchent pas à se retrouver dans une position où l'usage direct de forces américaines serait au centre de nos réflexions", a expliqué ce responsable.

Washington entend privilégier, en cas d'invasion de l'Ukraine, "une combinaison" de plusieurs éléments : du "soutien à l'armée ukrainienne", "de fortes sanctions économiques" et "une augmentation substantielle du soutien et des capacités auprès de nos alliés au sein de l'Otan".

Volodymyr Zelensky sur la ligne de front

Signe du pic de tension avec Moscou, le président ukrainien Volodymyr Zelensky s'est rendu lundi sur la ligne de front avec les séparatistes prorusses dans l'est de son pays.

Un haut responsable américain a affirmé au Washington Post de vendredi que la Russie se préparait à déclencher début 2022 une offensive impliquant jusqu'à 175 000 hommes.  Moscou a plusieurs fois démenti toute velléité belliqueuse et a accusé les pays occidentaux de multiplier les "provocations".

Avec AFP

Biden menace Poutine de sanctions « comme il n’en a jamais vu » en cas d’invasion de l’Ukraine .
La Russie est accusée de masser des soldats à sa frontière avec l’Ukraine en vue d’une invasion. La Maison-Blanche et le Quai d’Orsay ont mis en garde contre les conséquences diplomatiques et économiques d’une telle agression. « J’ai été très clair : si en effet il envahit l’Ukraine », il y aura des « conséquences économiques comme il n’en a jamais vu », a déclaré Joe Biden devant des journalistes à la Maison-Blanche, au lendemain d’un entretien de deux heures avec Vladimir Poutine.

usr: 0
C'est intéressant!