•   
  •   

Monde Disparition de Peng Shuai : comment le pouvoir chinois musèle par tous les moyens le mouvement #MeToo

12:25  29 décembre  2021
12:25  29 décembre  2021 Source:   francetvinfo.fr

Affaire Jubillar. Une marche blanche en hommage à Delphine organisée cet après-midi dans le Tarn

  Affaire Jubillar. Une marche blanche en hommage à Delphine organisée cet après-midi dans le Tarn Un an après la disparition de Delphine Jubillar, une marche blanche est organisée est hommage à cette mère de famille à Cagnac-les-Mines ce dimanche 19 décembre à 14h.Des centaines de personnes sont attendues ce dimanche 19 décembre à 14h à l’occasion d’une marche blanche en hommage à Delphine Jubillar, un peu plus d’un an après sa disparition.

Peng Shuai , 35 ans, ex-numéro un mondiale du double et star dans son pays, n’avait pas été vue publiquement depuis qu’elle a accusé Zhang Gaoli, ex-vice-premier ministre âgé de 75 ans, de l’avoir contrainte à un rapport sexuel au cours d’une relation discontinue de plusieurs années. M. Hu, particulièrement proche du pouvoir , a également publié dans la soirée deux vidéos de la joueuse « dînant avec son entraîneur et des amies dans un restaurant » à Pékin et tournées le jour même, selon lui.

Alors que Pékin étouffe le mouvement # metoo , la mobilisation en faveur de la joueuse de tennis disparue pourrait constituer un tournant. Où est Peng Shuai ? Si l’on en croit ces photos, elle pourrait se trouver chez elle, sans doute en résidence surveillée, et privée de communications avec l’extérieur. D’après Steve Simon, le président de la WTA, son organisation n’a toujours pas réussi à établir de contact direct avec la joueuse qui avait remporté le double à Roland-Garros en 2014.

Les femmes qui veulent dénoncer les agressions sexuelles en Chine, comme la joueuse de tennis Peng Shuai, se heurtent à une répression systématique. Censure, harcèlement, disparition… Les autorités tentent par tous les moyens d'empêcher leurs voix de porter.

  Disparition de Peng Shuai : comment le pouvoir chinois musèle par tous les moyens le mouvement #MeToo © Fournis par franceinfo

"Même si je risque ma perte, je dirai la vérité sur vous." Ainsi s'achevait le message de Peng Shuai, dans lequel la joueuse de tennis accusait un ancien cadre du parti communiste chinois de viol, le 2 novembre dernier. Peu de temps après, elle disparaissait. Ses récentes apparitions publiques, en photo puis dans des vidéos où elle revient en partie sur ses déclarations, n'ont pas dissipé les inquiétudes de la communauté internationale. Peng Shuai est vivante, mais s'exprime-t-elle de son plein gré ? Est-elle libre de ses mouvements ?

China's Peng nie la prétention de l'assaut sexuelle, mais WTA ne convaincrait pas

 China's Peng nie la prétention de l'assaut sexuelle, mais WTA ne convaincrait pas Star de tennis chinois Peng Shuai a refusé d'alléguer qu'un chef de parti communiste âgé a agressé sexuellement et a insisté pour qu'elle vivait librement, dans sa première interview médiatique puisque ses accusations ont déclenché des préoccupations. sécurité.

La Chinoise Peng Shuai en action pendant le match contre la Japonaise Nao Hibino, lors du premier tour de l’Open d’Australie, le 21 janvier 2020. Kim hong-ji / reuters. Le Comité international olympique (CIO) s’est livré à une nouvelle manœuvre d’équilibriste face au pays hôte des prochains JO Le CIO nie être directement en contact avec le pouvoir chinois : « Comme il s’agit d’une triple participante aux Jeux, le CIO aborde ces préoccupations directement avec les organisations sportives chinoises . » « Nous avons recours à la diplomatie discrète qui, compte tenu des circonstances et de

Fermeture du sous-traitant de Renault SAM, des salariés occupent l’usine. “Ce que sa propre famille lui reprochait très mal” : Comment François Hollande se bat pour réhabiliter son quinquennat. Selena Gomez remplit son sac à main YSL de Snickers, c’est une humeur totale – E! En ligne. Next Audi RS3 : Le charme du soufre dans le monde d’avant. Previous Coignard-“iel” peut attendre !

Si les doutes subsistent, c'est qu'en Chine, la répression menace toutes les femmes dénonçant des actes de violences sexuelles. Comme la juriste Xiaowen Liang, harcelée puis bannie du réseau social Weibo au printemps 2021 pour avoir soutenu une autre féministe prise pour cible en ligne par une armée de "trolls". Ou comme la journaliste Huang Xueqin, dont les enquêtes ont mis en lumière le sujet du harcèlement sexuel dans la société chinoise. "Huang a été interpellée en septembre 2021. Personne ne sait où elle est depuis", se désole son amie Wang Zheng, professeure de "gender studies" à l'Université du Michigan (Etats-Unis) contactée par franceinfo. Sa voix se serre un instant : "Voilà la situation du féminisme en Chine." Censurées sur les réseaux sociaux, arrêtées par la police, dénigrées par la justice… Le combat des femmes qui osent parler devient plus dangereux que jamais.

Disparition de Delphine Jubillar : pourquoi ses proches ne croient pas à l’hypothèse de la ferme

  Disparition de Delphine Jubillar : pourquoi ses proches ne croient pas à l’hypothèse de la ferme Cédric Jubillar aurait confié à un codétenu la mission d'aller déplacer le corps de son épouse, alors enterré dans une ferme. Les proches de Delphine Jubillar ne croient pas à cette nouvelle hypothèse. Mercredi 15 décembre, un an après la disparition de Delphine Jubillar, Séverine L, nouvelle compagne de Cédric Jubillar était placée en garde à vue pour "complicité de recel de cadavre". Selon Le Parisien, cette procédure a suivi l'étrange confession d'un codétenu de Cédric Jubillar. Le peintre plaquiste de 35 ans lui aurait confié la mission d'aller déterrer le corps de l'infirmière disparue, avec l'aide de sa compagne.

SEU LINK ESTÁ QUASE PRONTO. 10. La joueuse de tennis chinoise , qui était autrefois numéro un au classement mondial en double, a posté sur le réseau social Weibo qu’un éminent politicien l’avait agressée sexuellement. Peu de temps après, le message a été effacé. Peu de temps après que Peng Shuai , l’une des joueuses de tennis les plus populaires de Chine, ait utilisé le réseau social Weibo pour accuser un haut responsable politique d’abus sexuels, son compte personnel sur la plateforme a été censuré. Qu’est-il arrivé à la publication de Peng sur le réseau social ?

Une photographie de Peng Shuai montrant la joueuse à son domicile a été publiée par un journaliste affilié à l’Etat chinois qui assure que le cliché est récent. L’inquiétude persiste autour du sort de Peng Shuai , la championne de tennis chinoise qui a accusé au début de novembre un ancien haut dirigeant du pays de l’avoir « Nous sommes extrêmement préoccupés par la disparition apparente de Peng Shuai et suivons l’affaire de près », a déclaré le ministère britannique des affaires étrangères dans un communiqué. « Tout le monde devrait être autorisé à s’exprimer sans crainte des répercussions.

La fin d'une parenthèse de tolérance

Le mouvement féministe n'a pourtant pas toujours fait l'objet d'une telle répression en Chine : dans les années 1990, de nombreuses ONG de soutien aux femmes y ont été créées. "La police considérait le féminisme comme moins dangereux que d'autres mouvements politiques", explique Wang Zheng. Cette tolérance a permis à ces ONG de lutter contre le harcèlement sexuel, dont les femmes ne parlaient pas pour éviter la honte.

En 2018, Luo Xixi est la première Chinoise à témoigner, à visage découvert, pour dénoncer un ancien professeur d'université. Son récit déclenche une vague de témoignages, qui submerge le milieu étudiant, les entreprises et les médias, relayés par des femmes comme la journaliste Huang Xueqin.

"Toutes ces femmes voulaient parler, mais elles avaient besoin que quelqu'un leur dise : 'C'est possible'."

Wang Zheng, professeure de "gender studies" à l'Université du Michigan

à franceinfo

Disparition de Delphine Jubillar : un nouvel élément vient bouleverser l'enquête

  Disparition de Delphine Jubillar : un nouvel élément vient bouleverser l'enquête D'après nos confrères de RTL, un nouvel élément est venu bouleverser l'enquête sur la disparition de Delphine Jubillar : le podomètre du téléphone de Cédric Jubillar. L'innocence de Cédric Jubillar sur le point d'être prouvée ? D'après les informations de RTL, un nouvel élément est venu bouleverser toute l'enquête autour de la disparition de Delphine Jubillar. En effet, tandis que le parquet de Toulouse expliquait que Cédric Jubillar n’avait pas recherché sa femme dans la maison la nuit de sa disparition, et que cela prouvait une certaine culpabilité, voici que le contraire viendrait d'être démontré.

Peut -être que Peng Shuai était tellement en mal-être qu’elle a, elle aussi, lâché le morceau. Mais, là, c’est mon interprétation car je n’ai plus eu aucun contact avec elle depuis deux ou trois ans. Vous m’apprenez que ce lundi matin, la WTA publie des news plutôt rassurantes la concernant. La WTA par l’intermédiaire de Steve Simon, son CEO, a donné ce lundi matin, au New York Times, des nouvelles « rassurantes » concernant la situation de Peng Shuai . « Nous avons joint toutes les personnes, dans nos structures et parmi les joueuses, qui avaient des contacts proches avec elle.

Steve Simon a ajouté que Peng Shuai avait « fait preuve d’un incroyable courage en décrivant des violences sexuelles dont elle dit avoir été victime de la part d’un ancien haut dirigeant chinois ». Il réclame par ailleurs une « preuve indépendante et vérifiable » que la joueuse est en sécurité. « J’ai tenté à plusieurs reprises de la joindre par différents moyens de communication, en vain », souligne-t-il en réclamant que Peng Shuai « soit autorisée à s’exprimer librement, sans coercition ni intimidation d’aucune sorte. » L’ancienne N.1 mondiale en double, âgée de 35 ans, a accusé sur les réseaux

Le régime aurait pu les soutenir, l'égalité hommes-femmes étant inscrite dans la Constitution chinoise. Mais en 2013, le président et secrétaire du Parti communiste, Xi Jinping, a décidé de mettre en avant "le rôle unique des femmes dans la diffusion des vertus familiales chinoises (...), l'harmonie au sein de la famille et de la société et le développement normal des enfants."

Sous son autorité, le parti s'est employé à "renforcer les rôles de genre traditionnels", explique encore William Nee, directeur de recherche pour l'ONG China Human Rights Defenders, contacté par franceinfo. Comprendre : encourager l'éducation d'hommes virils et de femmes au foyer. Le tout pour garantir la stabilité sociale, mais aussi pour revaloriser le rôle de mère dans un pays dont le taux de natalité est au plus bas depuis plus de 40 ans, malgré l'assouplissement de la politique de l'enfant unique depuis 2013. Des objectifs qui s'accordent mal avec l'émergence de voix dissonantes.

Internet, outil d'expression et de répression

Depuis trois ans, le gouvernement accentueson emprise sur le cyberespace contre les critiques. Des groupes de discussions féministes sont bloqués, comme "Feminist Voices", fermé lors de la journée internationale des droits des femmes de 2018. Le message dans lequel Peng Shuai détaillait ses accusations a été supprimé dans les minutes qui ont suivi sa publication. De nombreuses expressions et hashtags, comme #MeToo, sont bannis sur les réseaux sociaux, tandis que les menaces de viol et les insultes restent en ligne.

Les annonces dessinent Flak en Chine sur les stéréotypes asiatiques

 Les annonces dessinent Flak en Chine sur les stéréotypes asiatiques Beijing (AP) - Les publicités mettant en vedette que certains modèles chinois ont déclenché la féité en Chine sur laquelle leur apparition et leur maquillage perpétuent des stéréotypes nocifs d'Asiatiques. © fourni par la presse associée - Sports Une femme portant un masque se tient près d'une publicité avec des modèles de maquillage à Beijing, Chine, le mardi 28 décembre 2021.

De leur côté, les médias publics comme le journal Global Times* affirment que le mouvement #MeToo est instrumentalisé par l'Occident pour "semer le chaos, la division et même la subversion" en Chine. Des accusations reprises par la Fédération nationale des femmes de Chine, organisation adoubée par le pouvoir, et par des influenceurs nationalistes qui n'hésitent pas à envoyer leur communauté harceler en ligne les militantes. "Les 'trolls' s'attaquent plus facilement aux féministes qui postent aussi des messages en soutien aux Ouïghours ou aux manifestants de Hong Kong. Des actes de trahisons, selon les nationalistes, souligne William Nee. Dans cet imaginaire, le féminisme et la défense des communautés LGBT sont liés à des idées étrangères antichinoises."

Pour contourner ces barrières, parler du sexisme en ligne devient un jeu d'images : "MeToo" devient ainsi "riz lapin" ("Mi Tu", en mandarin). "Il y a plein de moyens de contourner la censure, avec un vocabulaire détourné, ce qui peut empêcher le débat d'atteindre les internautes moins informés", regrette Doriane Lau, chercheuse spécialisée sur la Chine pour Amnesty International jointe par franceinfo. Celles qui le peuvent s'exilent à l'étranger pour diffuser leurs idées librement, à l'image de Lu Pin, fondatrice de "Feminist Voices", installée aux Etats-Unis.

Afrique de l'Est: le ministre chinois des Affaires étrangères en tournée

  Afrique de l'Est: le ministre chinois des Affaires étrangères en tournée Erythrée, Kenya, et Comores : Wang Yi entame ce mardi une visite de quatre jours en Afrique. C’est la deuxième fois que le ministre chinois des Affaires étrangères se rend sur le continent en un peu plus d’un mois après le FOCAC (sommet sino-africain) de Dakar. Une tournée où il sera question de coopération économique, de vaccins contre le Covid-19, mais aussi des questions de sécurité. Objectif pour Pékin : renforcer ses liens est-africains dans un contexte sécuritaire dégradé.

Des disparitions forcées

Certaines accusations de violences sexuelles réussissent néanmoins à passer les barrières de la censure. Celles contre un cadre de la société d'e-commerce Alibaba, ou contre le chanteur star de K-Pop, Kris Wu, ont été reprises jusque dans les médias d'Etat. Mais "à l'époque, le gouvernement voulait récupérer le pouvoir des géants de la tech comme Alibaba, rappelle William Nee. Le contexte a pu permettre aux accusations de se diffuser plus facilement."

Les féministes qui ne sont pas dissuadées par cette surveillance de masse ont droit à une attention plus personnelle. "Elles sont souvent invitées à 'prendre le thé' par la police", décrit Wang Zheng avec un rictus entendu. Les plus actives peuvent être arrêtées pour avoir "suscité des querelles et provoqué des troubles", ou pire, pour "incitation à la subversion du pouvoir de l'Etat". Deux crimes à la définition extrêmement vague, utilisés pour arrêter des activistes gênants pour le pouvoir.

Parfois, certaines disparaissent, comme Peng Shuai ou Huang Xueqin. D'autres militants sont retenus pour une durée indéterminée dans des "prisons noires" à l'emplacement inconnu, sans possibilité de communiquer avec l'extérieur. Ce traitement n'est pas réservé aux féministes, mais s'applique aussi aux opposants politiques, car la motivation du régime est toujours la même. "Le pouvoir chinois refuse toute forme d'organisation qui pourrait créer des réseaux d'influence parallèles et remettre son autorité en cause. Le domaine importe peu, tant que cette personne ou organisation a un peu d'audience", résume William Nee.

Tennis-Cornet dit toujours inquiet de la Chine Peng

 Tennis-Cornet dit toujours inquiet de la Chine Peng Melbourne (Reuters) - Le Cornet de l'Alize de France a déclaré qu'elle était toujours inquiet du joueur de tennis chinois Peng Shuai et qu'elle veut plus de clarté concernant la situation du premier numéro mondial du monde.

Un système judiciaire qui favorise les hommes

Si la peur d'être harcelée ne décourage pas les Chinoises, le système judiciaire risque d'y parvenir. Le pays a bien précisé sa définition du harcèlement sexuel dans son nouveau code civil, en 2020, mais les obstacles s'érigent très vite sur le chemin des victimes.

"Quand une femme vient porter plainte pour des violences conjugales, la police refuse souvent de s'en occuper, car elle considère ça comme une affaire privée."

Doriane Lau, chercheuse pour Amnesty International

à franceinfo

La Chine renforce son soutien à l'Érythrée

  La Chine renforce son soutien à l'Érythrée La Chine dénonce de nouveau les sanctions américaines et européennes contre l'Érythrée, pour son implication dans la guerre dans la région du Tigré. Dans le cadre de sa tournée est-africaine, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a renouvelé le soutien intéressé de Pékin à Asmara. Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde C’est un soutien financier et diplomatique qu’apporte le conseiller d’État chinois à ce pays reclus de la Corne de l’Afrique. Wang Yi promet 100 millions de yuans (près de 14 millions d’euros) d’aides supplémentaires au président érythréen Isaïas Afwerki, et renouvelle l’appui de Pékin face aux sanctions internationales.

"Les tribunaux exigent un haut niveau de preuve pour condamner une personne pour harcèlement", explique pour franceinfo Darius Longarino, chercheur à la Yale Law School. "Or, ces situations se produisent souvent à huis clos, sans témoin ni vidéo, et les témoignages de proches sont rarement pris en compte." Sans preuves matérielles souvent difficiles à fournir, les femmes s'exposent en retour à des poursuites pour diffamation qu'elles ont peu de chances de remporter. Celles qui voudraient divorcer ne sont pas mieux traitées, selon plusieurs études citées par The Economist* : les tribunaux ont tendance à les en dissuader et les biens du couple reviennent le plus souvent au mari.

Les rares femmes qui ont obtenu justice dans des affaires de violences sexistes ne sont pas forcément les plus encourageantes. "Je conseille aux victimes de réfléchir à deux fois avant d'aller en justice, car cela peut vraiment vous détruire", avait d'ailleurs déclaré Xiang Yang, la première Chinoise à remporter un procès pour harcèlement sexuel, en 2020.

Les effets de cette répression sont visibles partout. Dès 2019, la féministe Lu Pin constatait avec amertume que "le mouvement [Metoo en Chine] perdait sa dynamique*". "La vie en Chine pour les féministes est déjà un cauchemar, nous ne voulons pas que ça empire", résume Wang Zheng. "C'est pourquoi nous continuons à nous battre", insiste-t-elle, pugnace.

*Les liens suivis d'une astérisque renvoient à des contenus en anglais.

AUSSI SUR MSN - Chine - Shuai Peng réfute les accusations d'agression sexuelle, la WTA toujours inquiète

La Chine renforce son soutien à l'Érythrée .
La Chine dénonce de nouveau les sanctions américaines et européennes contre l'Érythrée, pour son implication dans la guerre dans la région du Tigré. Dans le cadre de sa tournée est-africaine, le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a renouvelé le soutien intéressé de Pékin à Asmara. Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde C’est un soutien financier et diplomatique qu’apporte le conseiller d’État chinois à ce pays reclus de la Corne de l’Afrique. Wang Yi promet 100 millions de yuans (près de 14 millions d’euros) d’aides supplémentaires au président érythréen Isaïas Afwerki, et renouvelle l’appui de Pékin face aux sanctions internationales.

usr: 1
C'est intéressant!