•   
  •   

Monde Omicron, cette catastrophe potentielle pour la croissance mondiale en 2022

22:30  11 janvier  2022
22:30  11 janvier  2022 Source:   lexpress.fr

Pour Olivier Véran, janvier sera le mois de la double menace omicron-delta

  Pour Olivier Véran, janvier sera le mois de la double menace omicron-delta Avant de défendre le projet de loi créant le pass vaccinal à l’Assemblée, le ministre de la Santé a rappelé que le variant omicron faisait planer le risque d’une saturation des lits d’hospitalisation conventionnels.Et pour avertir que ce mois de janvier allait être «difficile» pour l’hôpital. L’année 2022 a débuté sur un nombre de contaminations très élevé en France avec 160 000 nouvelles contaminations enregistrées en moyenne chaque jour et une à 239 000 le 1er janvier.

Selon différentes hypothèses, "les perturbations économiques simultanées provoquées par Omicron pourraient réduire davantage la croissance mondiale cette année, de 0,2 à 0,7 point de pourcentage", indique la Banque mondiale.

La croissance mondiale va ralentir en 2022 et un scénario du pire n'est pas exclu sous l'effet d'Omicron, a prévenu la Banque mondiale le 11 janvier. © afp.com/Daniel SLIM La croissance mondiale va ralentir en 2022 et un scénario du pire n'est pas exclu sous l'effet d'Omicron, a prévenu la Banque mondiale le 11 janvier.

Omicron se répand comme une traînée de poudre sur tous les continents, déstabilisant la société. Ce variant a également des conséquences économiques : la croissance mondiale va ralentir en 2022 et un scénario du pire n'est pas exclu sous l'effet d'Omicron, a prévenu ce mardi la Banque mondiale. L'institution a révisé en baisse de 0,2 point sa prévision de hausse de PIB mondial pour 2022, à 4,1%, après 5,5% en 2021, également en baisse de 0,2 point par rapport à l'estimation de juin dernier.

CDC recommande des coups de rappel de Covid pour les adolescents et les adolescents de 12 à 17

 CDC recommande des coups de rappel de Covid pour les adolescents et les adolescents de 12 à 17 © Soumis par des personnes Matthew Hatcher / Getty Teen reçoit Covid Vaccin alors que la variante Omicron de Covid-19 continue à la surtension du pays et de Globe, le Les centres de contrôle de la maladie et de prévention élargissent sa recommandation pour l'éligibilité du coup de rappel. mercredi, le CDC a tweeté que les boosters de vaccin sont maintenant recommandés pour tout le monde âgé de 12 ans et plus.

Mais, selon différentes hypothèses, "les perturbations économiques simultanées provoquées par Omicron pourraient réduire davantage la croissance mondiale cette année, de 0,2 à 0,7 point de pourcentage", indique l'institution, ce qui ferait tomber la croissance à 3,9% voire 3,4%. Dans ce scénario du pire, "la grande partie du choc se ferait sentir au premier trimestre 2022, suivi d'un rebond notable au deuxième trimestre", précise la Banque mondiale.

LIRE AUSSI>> EXCLUSIF. Malgré Omicron, l'optimisme sans faille des grandes entreprises

"Le Covid-19 continue de faire des ravages, en particulier au sein de la population des pays pauvres", a déploré David Malpass, son président lors d'une conférence téléphonique, soulignant que l'on assistait à un "renversement troublant" de la réduction de la pauvreté, de l'amélioration de la nutrition et de la santé.

Quand êtes-vous le plus contagieux avec Covid? Pendant les symptômes de longue durée et la période d'incubation d'omicron expliquée

 Quand êtes-vous le plus contagieux avec Covid? Pendant les symptômes de longue durée et la période d'incubation d'omicron expliquée La variante Omicron continue de provoquer des numéros de cas Covid-19 enregistrés au Royaume-Uni. Plus de 200 000 cas positifs ont été enregistrés le 30 décembre pour la première fois depuis le début de la pandémie et les chiffres sont restés de manière constante. Toutefois, les données ont suggéré que la variante ne provoque généralement pas une telle maladie grave comme des souches antérieures, particulièrement après une vaccination de booster à .

Il s'est aussi alarmé de l'impact sur l'éducation : "la proportion d'enfants de 10 ans qui ne savent pas lire une histoire de base est passée de 53% à 70% dans les pays à revenu faible et intermédiaire". "Je suis très inquiet de la cicatrice permanente" que la pandémie va laisser en matière de développement, a-t-il ajouté.

Une accentuation des pénuries de main-d'oeuvre ?

"Le variant Omicron nous montre encore une fois que la pandémie est toujours parmi nous", a souligné de son côté Ayhan Kose, responsable des prévisions de la Banque mondiale, dans un entretien avec l'AFP. Il souligne que cette quatrième vague entraîne pour le moment moins de restrictions que la vague initiale de 2020. "Et si la vague venait à s'atténuer bientôt, l'impact économique serait plutôt bénin". Mais "si le variant venait à s'installer durablement, avec un nombre d'infections demeurant élevé et mettant sous pression les systèmes de santé, alors la croissance serait plus faible", note-t-il.

Avec Omicron, moins de patients en réanimation, et des séjours moins longs à l'hôpital

  Avec Omicron, moins de patients en réanimation, et des séjours moins longs à l'hôpital S'il est bien plus contagieux que le variant Delta, Omicron provoque moins de symptômes de détresse respiratoire et donc envoie moins de patients dans les services de soins critiques. © afp.com/SEBASTIEN BOZON Une patiente atteint du Covid-19 est allongée à l'hopital Pasteur à Colmar, dans l'est de la France, le 22 avril 2021 Les premières estimations concernant Omicron et les passages en soins intensifs semblent se confirmer avec le temps.

LIRE AUSSI>> Pénuries, explosion de la dette... Le grand bond en arrière des pays émergents

Car dans un tel scénario, les pénuries de main-d'oeuvre s'accentueraient, perturbant davantage les chaînes d'approvisionnement mondiales et alimentant l'inflation. Face à une inflation galopante, la banque centrale américaine (Fed) pourrait remonter brutalement les taux, ce qui renchérirait le coût de l'emprunt pour les pays émergents, déjà soumis à un endettement record.

Dans ce contexte, la confiance des entreprises et des ménages est susceptible de s'éroder conduisant à un ralentissement de la consommation et des flux commerciaux. Pour 2022, la Banque mondiale a déjà révisé en baisse la croissance du volume du commerce mondial, à 5,8% (-0,5 point) après un rebond de 9,5% l'an passé.

Les Etats-Unis et la Chine pas épargnés

Ayhan Kose souligne que la vaccination reste l'élément clé. Car la menace de nouveaux variants plus transmissibles ou virulents persistera tant qu'une part substantielle de la population mondiale ne sera pas vaccinée. "La part de la population vaccinée dans de nombreuses économies devrait dépasser 70% d'ici la mi-2022, mais les perspectives de progrès de la vaccination restent incertaines dans un certain nombre de pays", notamment les pays pauvres, observe la Banque mondiale. Au rythme actuel de vaccination, "seulement environ un tiers de la population des pays à faibles revenus n'aura reçu ne serait-ce qu'une seule dose de vaccin, d'ici la fin de 2023", déplore-t-elle dans son rapport.

Delta Variante toujours au Nouveau-Brunswick, déclare Médecin Edmundston

 Delta Variante toujours au Nouveau-Brunswick, déclare Médecin Edmundston © Bernard Lebel / Radio-Canada L'Hôpital régional d'Edmundston a trois patients admis avec la variante Delta Covid-19. La variante Delta Covid-19 est toujours présente dans au moins un coin du Nouveau-Brunswick. Trois patients de l'unité de soins intensifs de l'hôpital régional d'Edmundston étaient malades avec la variante Delta à partir de mercredi après-midi. Delta est plus sévère mais pas aussi transmissible que la variante Omicron Now-dominante.

LIRE AUSSI>> Déprogrammations, contaminations de soignants... Omicron, un virus peu "modéré" pour l'hôpital

Les deux premières puissances du monde, les Etats-Unis et la Chine, moteurs de la croissance mondiale, ne sont pas épargnées par le ralentissement et la menace d'Omicron, relève aussi la Banque mondiale. La croissance américaine a ainsi été révisée en nette baisse pour 2022 à 3,7% (-0,5 point) après 5,6% en 2021 (-1,2 point). Et, "une inflation tenace et un resserrement encore plus rapide de la politique monétaire pourraient conduire à une croissance plus faible que prévu".

La croissance chinoise est, elle, désormais estimée à 5,1% (-0,3 point) contre 8% (-0,5 point) en 2021. "La possibilité d'un ralentissement marqué et prolongé du secteur immobilier fortement endetté - et ses effets potentiels sur les prix des logements, les dépenses de consommation et le financement des collectivités locales - constitue un risque de baisse notable pour les perspectives" de l'économie chinoise, conclut la Banque. Le Fonds monétaire international (FMI) doit publier ses propres prévisions le 25 janvier.

Covid-19. Comment la Chine tente par tous les moyens de se prémunir du variant Omicron .
Depuis le début de la pandémie, la Chine garde le cap de sa stratégie « zéro Covid ». Après la détection de plusieurs cas d’Omicron dans le pays en 2022, les autorités chinoises serrent la vis pour éviter sa propagation. Désinfection des courriers venant de l’étranger, dépistage massif, confinement, autant de mesures qui rendent la vie dure à la population. Un courrier venu de l’étranger est-il la cause de l’arrivée d’Omicron à Pékin ? C’est, en tout cas, ce qu’ont affirmé les autorités chinoises lundi 17 janvier 2022. Une habitante de Haidian, district de Pékin, a été testée positive au variant Omicron ce week-end.

usr: 1
C'est intéressant!