•   
  •   

Monde En Algérie, le Covid gagne du terrain chez les soignants

15:20  14 janvier  2022
15:20  14 janvier  2022 Source:   slate.fr

L'ambassadeur algérien de retour à Paris, un signe d'apaisement avec la France

  L'ambassadeur algérien de retour à Paris, un signe d'apaisement avec la France Alger avait rappelé son ambassadeur le 2 octobre en réaction à des propos d'Emmanuel Macron qui affirmait que l'Algérie s'était construite sur "une rente mémorielle", entretenue par "le système politico-militaire".Ce geste devrait mettre un terme, selon les experts, à une grave crise diplomatique avec la France. Après trois mois d'absence, l'ambassadeur d'Algérie reprendra ses fonctions à Paris jeudi, à la veille du 60e anniversaire de la fin de la guerre d'Algérie (1954-1962).

Au moment où l'Algérie enregistre une nouvelle flambée de contaminations due au variant Delta, de plus en plus de médecins et d'infirmiers en meurent. Si l'on ne connait pas encore le nombre exact de victimes, le décompte que se relaient quasi quotidiennement les diverses pages internet dédiées au monde de la santé, notamment sur les réseaux sociaux, montrent que les hôpitaux algériens sont dans une situation critique.

Quand on sait que le nombre global de décès en Algérie dus au Covid-19 ne dépasse guère, selon les chiffres officiels, dix cas par jour depuis plus d'un an, on mesure l'ampleur du problème.

VRAI OU FAKE. Covid-19 : peut-on dire qu'il n'y a pas eu de tri des patients à l'hôpital, comme l'affirme Emmanuel Macron ?

  VRAI OU FAKE. Covid-19 : peut-on dire qu'il n'y a pas eu de tri des patients à l'hôpital, comme l'affirme Emmanuel Macron ? Les services de réanimation définissent au quotidien des patients prioritaires, estimant le bénéfice d'une admission pour chacun. Avec la crise sanitaire, les critères médicaux sont devenus plus stricts. Les professionnels assurent cependant que le tri a été très limité, au prix d'une forte mobilisation de l'hôpital.Une interview riche en petites phrases polémiques. Dans son long entretien avec les lecteurs du Parisien, mardi 4 janvier, Emmanuel Macron a d'abord déclaré qu'il avait "très envie" "d'emmerder" "les non-vaccinés". Le chef de l'Etat a aussi taxé les "antivax" d'être des irresponsables, ajoutant qu'"un irresponsable n'est plus un citoyen".

Les femmes plus exposées

Les annonces relatives à des employés de la santé emportés par le Covid-19 se succèdent à un rythme soutenu. Au moins neuf cas en moins d'une semaine. Presque toutes les régions du pays sont touchées. Les dernières annonces en date remontent au 9 janvier: au Centre hospitalo-universitaire de Batna, dans les Aurès, décès de la cheffe du service de pédiatrie Saïda Brahimi, âgée de 49 ans; à l'hôpital de Khroub, à Constantine, décès d'un agent de sécurité de l'hôpital, âgé de 48 ans; à l'hôpital de Kherrata, à l'est de Béjaïa, mort d'une généraliste; à l'hôpital de Guemar, dans la wilaya d'El-Oued, décès d'une infirmière…

La catégorie des médecins résidants semble être considérablement exposée: à Douéra, dans la wilaya d'Alger, un jeune résidant de 30 ans, spécialiste en rhumatologie, est mort des suites du Covid-19; à Béjaïa, en Kabylie, c'est une résidante en neurologie âgée de 33 ans qui a succombé au virus au cours de la même semaine.

L’Algérie accrochée par la Sierra Leone / CAN 2021

  L’Algérie accrochée par la Sierra Leone / CAN 2021 Tenant du titre, l'Algérie a dû se contenter d'un score nul et vierge contre la Sierra Leone pour son entrée en lice dans cette CAN 2021. © Fournis par Football 365 Algerie Sierra Leone Un favori n'attend jamais les grands cols pour découvrir son cahier des charges. Ainsi va la vie d'un tenant du titre. Comme tant de cadors avant elle, l'Algérie a pu l'attester, ce mardi pour son entré Opposée à une vaillante équipe de Sierra Leone, la formation de Djamel Belmadi est tombée sur un os. Ce scénario, vieux comme le foot, le sélectionneur des Verts le redoutait.

Si l'on recense également parmi les défunts un radiologue, un généraliste et un urgentiste, les femmes semblent être particulièrement touchées. Alors que les hommes sont plus susceptibles de mourir du Covid-19, et constituent près de 54% des décès liés au virus dans la population totale algérienne, la surreprésentation des femmes parmi les victimes s'explique notamment par le fait qu'elles sont plus nombreuses dans le secteur médical.

  En Algérie, le Covid gagne du terrain chez les soignants © Fournis par Slate À LIRE AUSSI

«J'ai culpabilisé pendant des années»: le personnel soignant ne s'habitue jamais vraiment à la mort

Un personnel épuisé

Nous sommes allés à Béjaïa, qui enregistre l'un des taux de contamination les plus élevés du pays, et où deux médecins sont morts en deux jours durant le mois de décembre 2021.

Selon un cadre du CHU de cette ville côtière, qui a requis l'anonymat, la hausse du nombre de décès dans le milieu hospitalier, au niveau de cet établissement mais aussi de l'ensemble des structures sanitaires de la wilaya, est due à plusieurs facteurs. Comme première cause, il évoque la non-vaccination d'une partie considérable des professionnels de la santé, à l'image des employés des autres secteurs d'activité en Algérie. La surcharge de travail à laquelle sont confrontés les soignants, qui doivent faire face au flux incessant de malades admis pour Covid-19 depuis bientôt deux ans, participe également de l'épuisement des équipes mobilisées, qui n'ont pu prendre de congés au cours de la pandémie.

Algérie : cette star du foot a truqué un match pour éliminer les Verts !

  Algérie : cette star du foot a truqué un match pour éliminer les Verts ! Mido, ancien international égyptien réputé pour son caractère bien trempé, a fait des aveux qui ne devraient pas passer inaperçus. © Fournis par Football 365 Pas de certitude Personne n'a oublié Mido. Passé par l'Olympique de Marseille durant les années 2000, l'attaquant international egyptien était aussi réputé pour son talent balle au pied que pour sa personnalité fantasque et caractérielle. En 2004, Mido, alors au zénith de sa carrière, avait pris part à la Coupe d'Afrique des Nations.

Deuxième facteur: l'insuffisance de moyens de protection individuelle (blouses, masques de type FFP2…). Les personnels se plaignent de l'absence de conditions d'hygiène et de confort à l'intérieur des établissements hospitaliers (sanitaires, vestiaires…). Par ailleurs, les cursus de formation des personnels médicaux ou paramédicaux ne contiennent pas d'initiation à la protection.

Enfin, notre interlocuteur pointe du doigt les «assistants», une litote utilisée en Algérie pour désigner les médecins spécialistes, auxquels il reproche d'avoir tendance à abuser de leur statut pour faire travailler davantage les «résidants», à savoir les médecins spécialistes en formation, lesquels se retrouvent ainsi constamment exposés à l'épidémie.

  En Algérie, le Covid gagne du terrain chez les soignants © Fournis par Slate À LIRE AUSSI

En Algérie, la grande ruée contre le Covid-19

Une absence de vaccination

Cette tendance à la hausse des cas de décès liés au Covid-19 parmi les soignants nous a été confirmée par la cheffe du service de réanimation de l'hôpital de Bologhine, dans la wilaya d'Alger, Rachida Aouimeur. Elle l'attribue au très faible taux de vaccination persistant chez les soignants. Il faut rappeler que jusqu'à fin décembre 2021, le taux national de vaccination ne dépassait pas 11%, et était de 28% chez les plus de 18 ans, comme l'avait annoncé le ministre de la Santé Abderrahmane Benbouzid. Le nombre de vaccinés par jour est descendu de 280.000, lors de la troisième vague, à moins de 20.000, dont seulement 600 au niveau de la capitale, où vivent environs 5 millions d'habitants.

Mahrez-LED L'Algérie doit vaincre la côte ivoire latérale bogey pour survivre

 Mahrez-LED L'Algérie doit vaincre la côte ivoire latérale bogey pour survivre Manchester City Winger Riyad Mahrez doit attirer en pratiquant l'Algérie à la victoire sur Bogey Team Ivoire Côte cette semaine ou la Coupe Afrique des nations fera une sortie sensationnelle après le premier tour.

Rachida Aouimeur fait un constat plus sévère en reprochant aux personnels de santé de «ne pas respecter les mesures de protection et de se contaminer, le plus souvent en dehors de l'hôpital, car ils ne se protègent pas (pas de port de masque, regroupement dans des espaces clos, etc.). » Elle signale que son établissement est, pour l'instant, épargné par cette hécatombe qui touche les professionnels de la santé, mais craint qu'y soit réédité le scénario de la première vague, en été 2020, où plusieurs employés avaient été emportés par l'épidémie.

En novembre 2020, le Comité de suivi de l'évolution du coronavirus, qui publie un bilan quotidien, avait fait état du décès de 120 employés de la santé, en plus de 17,1% de cas testés positifs parmi les personnels soignants à l'échelle du pays. Ces chiffres montraient bien à quel point les soignants et autres employés du secteur de la santé demeuraient si peu protégés face à l'épidémie. Depuis, la situation ne s'est pas améliorée.

Les autorités redoutent toujours une saturation des hôpitaux en cas de grands flux de malades, comme lors de la troisième vague qui a connu des records de contaminations et de victimes, notamment en raison d'une pénurie d'oxygène, alors que les nouvelles structures spéciales Covid-19 promises par le ministre de la Santé tardent à voir le jour. Après avoir menacé d'imposer le pass vaccinal, pour suivre l'exemple des pays européens, les autorités algériennes semblent aujourd'hui regretter leur relâchement.

Sahara marocain: le SG de l’ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien .
Le Secrétaire général des Nations Unies, Antonio Guterres vient de réaffirmer la centralité du processus politique onusien au sujet de la question du Sahara marocain. Cet article Sahara marocain: le SG de l’ONU réaffirme la centralité du processus politique onusien est apparu en premier sur MAP Express.

usr: 1
C'est intéressant!