•   
  •   

Monde Cyberattaque : l'Ukraine détient des « indices » de l'implication russe

02:25  15 janvier  2022
02:25  15 janvier  2022 Source:   lepoint.fr

Le risque de conflit en Ukraine est «réel», avertit Jens Stoltenberg

  Le risque de conflit en Ukraine est «réel», avertit Jens Stoltenberg L'Otan s'inquiète du risque "réel" de conflit en Ukraine avec la poursuite du renforcement militaire russe à ses frontières, et doit se préparer à un échec de la diplomatie, a averti vendredi le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg.L'Otan s'inquiète du risque "réel" de conflit en Ukraine avec la poursuite du renforcement militaire russe à ses frontières, et doit se préparer à un échec de la diplomatie, a averti vendredi le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg. "Le renforcement militaire de la Russie se poursuit autour de l'Ukraine et est accompagné d'un discours menaçant de Moscou si ses exigences ne sont pas acceptées.

Le conflit dans l'est de l ' Ukraine révèle un nombre croissant d' indices mais pas encore de preuve irréfutable d'une implication de la Russie aux côtés des séparatistes, indique un haut responsable de Les deux hommes pensaient qu'ils devaient être traités comme des prisonniers militaires mais la Russie a alors annoncé que ceux-ci étaient seulement d'anciens soldats qui avaient quitté l'armée. Il appartient au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) de déterminer si la Russie est ou non partie prenante à ce conflit en sa qualité de gardienne des Conventions de Genève régissant les

L ' Ukraine et ses alliés Occidentaux ont accusé à de maintes reprises Moscou de mener des attaques informatiques contre leurs sites et infrastructures, ce dont la Russie se défend. Les sites de ministères, dont celui des Affaires étrangères et celui des Situations d'urgence, étaient inaccessibles vendredi matin, a constaté l'AFP. Avant que le site du ministère des Affaires étrangères ne soit rendu inaccessible, un message menaçant avait été publié par les auteurs de la cyberattaque sur sa page d'accueil en ukrainien, en russe et en polonais.

  Cyberattaque : l'Ukraine détient des « indices » de l'implication russe © LINO MIRGELER / DPA / dpa Picture-Alliance via AFP

L'Ukraine a affirmé vendredi 14 janvier avoir des « indices préliminaires » indiquant une possible implication de services secrets russes dans la cyberattaque massive contre plusieurs de ses ministères. « Le service de sécurité ukrainien a obtenu des indices préliminaires suggérant que des groupes de pirates informatiques associés aux services secrets russes pourraient être à l'origine de la cyberattaque massive d'aujourd'hui », a écrit sur Twitter le porte-parole du ministère ukrainien des Affaires étrangères, Oleg Nikolenko.

Selon un communiqué du service de sécurité (SBU), les attaques menées dans la nuit de jeudi à vendredi ont visé un total de 70 sites internet gouvernementaux. Dix de ces sites ont fait l'objet de l'« ingérence non-autorisée", a ajouté le SBU, tout en assurant que « leur contenu n'avait pas été modifié et aucune fuite de données personnelles n'a eu lieu ».

Plusieurs sites gouvernementaux ukrainiens ont été la cible vendredi d'une cyberattaque qui s'est produite dans un contexte de vives tensions entre Kiev et Moscou, accusé de préparer une invasion de son voisin ukrainien.

À LIRE AUSSIGérard Araud ? Les leçons de la crise ukrainienne

Un signe avant-coureur d'une offensive militaire

Les sites de plusieurs agences gouvernementales, dont ceux des Affaires étrangères et du service des Situations d'urgence, étaient inaccessibles pendant la journée, a constaté l'Agence France Presse. Avant que le site du ministère des Affaires étrangères ne soit rendu inaccessible, un message menaçant avait été publié par les auteurs de la cyberattaque sur sa page d'accueil en ukrainien, en russe et en polonais.

Ukraine : La cyberattaque pourrait endommager les sites gouvernementaux, la Russie accusée

  Ukraine : La cyberattaque pourrait endommager les sites gouvernementaux, la Russie accusée L’Ukraine craint que cette cyberattaque ne serve à désorganiser ses services avant une invasion militaire © Wolfgang Schwan/Shutterstock/SIPA La tension est toujours aussi forte à la frontière entre la Russie et l'Ukraine, après la cyberattaque subie par cette dernière. PIRATAGE - L’Ukraine craint que cette cyberattaque ne serve à désorganiser ses service Il y a encore un peu plus d’huile sur le feu ce dimanche entre la Russie et l’Ukraine, alors que des troupes russes sont massées à la frontière.

Il n'avait pas encore pris publiquement position. Alors que Washington vient de rompre toute coopération militaire avec Moscou, le président russe Vladimir Poutine est sorti de son silence pour nier l ' implication russe en Ukraine et fustiger un "coup d'Etat" contre Viktor Ianoukovitch. Dans la péninsule de Crimée, objet de l 'attention de toutes les chancelleries des grandes puissances, le face-à-face se poursuit entre l'armée ukrainienne et des milliers de membres des forces russes qui les contiennent dans leurs casernes.

Une cyberattaque a touché de nombreux acteurs en France via la société de logiciels Centreon. Même si la Russie a balayé les soupçons sur son implication , le rapport de l 'Anssi et les traces dévoilées pointent vers sa responsabilité. La Russie est-elle derrière la cyberattaque qui a touchée des entités en France durant plusieurs années ? Même si le Kremlin a démenti ce mardi, jugeant "absurde" cette hypothèse, de nombreux indices laissent penser que Moscou n'est pas totalement étranger à cette affaire.

À LIRE AUSSIVladimir Poutine va-t-il envahir l'Ukraine ?

« Ukrainiens, prenez peur et préparez-vous au pire. Toutes vos données personnelles ont été téléchargées sur le Web », pouvait-on lire, selon un correspondant de l'AFP. Ce message était accompagné de plusieurs logos, dont un drapeau ukrainien barré.

Une attaque informatique d'ampleur visant les infrastructures stratégiques ukrainiennes afin de désorganiser les autorités est un des scénarios évoqués comme pouvant être le signe avant-coureur d'une offensive militaire classique. L'Ukraine a plusieurs fois été la cible de cyberattaques prêtées ces dernières années à la Russie, notamment en 2017 contre plusieurs infrastructures critiques et en 2015 contre son réseau d'électricité.

Londres accuse Moscou de vouloir installer un dirigeant en Ukraine .
Londres accuse Moscou de vouloir installer un dirigeant en Ukraine © Reuters/ANNA KUDRIAVTSEVA LONDRES ACCUSE MOSCOU DE VOULOIR INS LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne a accusé samedi le Kremlin de chercher à installer un dirigeant pro-russe en Ukraine, ajoutant que des agents du renseignement russe avaient été en contact avec un certain nombre d'anciens hommes politiques ukrainiens dans le cadre de projets d'invasion.

usr: 1
C'est intéressant!