•   
  •   

Monde Tunisie: manifestations anti-Saïed à l'occasion de l'anniversaire de la chute de Ben Ali

02:25  15 janvier  2022
02:25  15 janvier  2022 Source:   rfi.fr

Tunisie : les explications des autorités sur l'affaire Noureddine Bhiri suscitent des questions

  Tunisie : les explications des autorités sur l'affaire Noureddine Bhiri suscitent des questions La justification du gouvernement sur les arrestations musclées du vice-président d’Ennahda et d’un cadre sécuritaire vendredi 31 décembre ont suscité des réactions au sein du parti islamiste mais aussi de la société civile qui demandent plus de précisions. Avec notre correspondante à Tunis, Lilia Blaise Le bloc parlementaire du parti Ennahdha s’est dit « étonné » mardi des charges retenues contre le vice-président de son parti qui relève uniquement de la justice, selon le communiqué. Noureddine Bhiri et un cadre sécuritaire sont soupçonnés dans une enquête liée à du terrorisme, selon Taoufik Charfeddine ministre de l’Intérieur.

Partisans et opposants du président Kaïs Saïed manifestent ce 17 décembre, jour anniversaire de la Révolution. Si ses partisans ne sont que quelques centaines, ses opposants plus nombreux craignent qu'il ne remette en place une dictature comme au temps de Ben Ali .

Des manifestants tunisiens demandent le départ du président Ben Ali il y a onze ans, le 14 janvier 2011. Reuters - zohra bensemra. A sa demande, la révolution tunisienne est désormais commémorée le 17 décembre, date de l ’immolation du marchand Mohamed Bouazizi, qui avait déclenché la colère de la rue, et non plus le 14 janvier, date du départ de Ben Ali . L’homme fort de Carthage estime en effet que la révolution tunisienne a été confisquée par les différents partis au pouvoir depuis onze ans et qu’il a pour mission de la remettre sur les rails.

Les forces de sécurité ont dispersé vendredi 14 janvier 2022 à Tunis des manifestations organisées contre le président en dépit d'une interdiction des rassemblements pour des raisons sanitaires. © AFP - FETHI BELAID Les forces de sécurité ont dispersé vendredi 14 janvier 2022 à Tunis des manifestations organisées contre le président en dépit d'une interdiction des rassemblements pour des raisons sanitaires.

Canons à eau et gaz lacrymogènes, l’anniversaire du départ de Ben Ali avait un goût de déjà vu en Tunisie. Vendredi 14 janvier, des citoyens se sont rassemblés aux abords de l’avenue Bourguiba pour commémorer l'événement et faire entendre leur opposition au président Kaïs Saïed qui s’est arrogé les pleins pouvoirs en juillet dernier. Une manifestation durement réprimée.

Avec notre correspondante à Tunis, Amira Souilem

Jennifer Lopez veut être le «meilleur partenaire» à Ben Affleck en 2022

 Jennifer Lopez veut être le «meilleur partenaire» à Ben Affleck en 2022 © Fourni par US Weekly Jennifer Lopez souhaite être le meilleur partenaire Ben AFFLeck 2022 Nouvel an, nouveaux objectifs. Jennifer Lopez a révélé ses intentions pour 2022 et l'une d'entre elles était tout autour de sa romance avec Ben Affleck . Bennifer revisité! Reliver Ben Affleck et J. Lo's Whirlwind Romance Lisez l'article L'actrice Hustlers, 52, a discuté de ses résolutions pour l'année en une vidéo Instagram Publié le lundi, 10 janvier.

Ces manifestations surviennent quelques jours après que M. Saied , qui s'est arrogé les pleins pouvoirs le 25 juillet, a prolongé lundi d'un an le gel du Parlement --dominé par le parti d'inspiration islamiste Ennahdha, sa bête noire-- jusqu' à la tenue de nouvelles législatives le 17 décembre 2022. L ' anniversaire était jusque-là fixé le 14 janvier, le jour de la fuite de l 'ex-dictateur Zine el Abidine Ben Ali , censé marquer la fin de la Révolution. Mais pour M. Saied , la date du 14 janvier n'était pas appropriée car la Révolution reste à ses yeux inachevée. Après les Etats-Unis, qui ont salué dès

"A bas le coup d'Etat" d'un côté, "tous avec Kais Saied " de l 'autre: des centaines d'opposants et de partisans du président tunisien ont manifesté vendredi à Tunis dans un contexte de tensions exacerbées, à l ' occasion du 11ème anniversaire de la Révolution de 2011. Ces manifestations surviennent quelques jours après que M. Saied , qui s'est arrogé les pleins pouvoirs le 25 juillet, a prolongé lundi d'un an le gel du Parlement --dominé par le parti d'inspiration islamiste Ennahdha, sa bête noire-- jusqu' à la tenue de nouvelles législatives le 17 décembre 2022.

« Vive la révolution ! Nous la fêterons toujours malgré lui ! »

L’interdiction de se rassembler - officiellement pour des raisons sanitaires - n’y a rien fait. Quelques groupes de manifestants se sont formés. Parmi eux, Ezzeddine Hazgui, figure de l'opposition au dictateur Ben Ali, déchu il y a 11 ans. Alors que la police barre l’accès à l’avenue Bourguiba, il laisse éclater sa colère.

« Regardez ce qu’il se passe. Sur cette même avenue, j’ai fêté ça devant cette mascarade que l’on appelle le ministère de l’Intérieur et aujourd’hui ils nous interdisent de fêter notre révolution parce qu’ils ne l’ont pas vécue cette révolution, ils ne savent pas ce que c’est que la révolution. Ce sont des criminels. Des bandits ! À bas le putschiste ! »

Polémique : l'arbitre de Tunisie - Mali siffle la fin du match à la 85ᵉ minute

  Polémique : l'arbitre de Tunisie - Mali siffle la fin du match à la 85ᵉ minute L'arbitre de Tunisie - Mali a fait une grosse erreur lors de la première journée de la CAN. © Fournis par 90min La rencontre Tunisie - Mali va être au centre des attentions. | ISSOUF SANOGO/GettyImages L'arbitre de la rencontre Tunisie - Mali a été au centre de toutes les attentions en ce mercredi après-midi. Totalement dépassé en fin de match, il a sifflé la fin du match à la 85ème minute de jeu. Revenu sur son erreur, le match a repris, avant qu'il ne siffle de nouveau à la 89ème minute, sans la moindre minute de temps additionnel.

La division entre pro et anti - Saied était similaire à Sidi Bouzid (centre-est), berceau de la Révolution de 2011, où ils étaient plus de 600 à participer côte à côte aux commémorations de l 'immolation le 17 décembre 2010 du vendeur ambulant Mohammed Bouazizi, coup d'envoi de vastes manifestations et du Printemps arabe. M. Saied a décidé en début de mois de commémorer la Révolution tunisienne le 17 décembre, alors que l ' anniversaire était jusque-là célébré le 14 janvier, jour de la fuite de l 'ex-dictateur Zine el Abidine Ben Ali . Pour M. Saied, cette date n'était pas appropriée car la Révolution

A proximité du rassemblement anti - Saïed , un certain nombre de partisans du chef de l 'Etat se sont réunis sur l'avenue Bourguiba, brandissant des drapeaux tunisiens . Les forces de sécurité étaient déployées en nombre dans le secteur. L ' anniversaire du soulèvement de l 'hiver 2010-2011 était jusqu'alors célébré le 14 janvier, jour de la fuite de Ben Ali de Tunisie , en vertu d'un accord conclu entre les différents groupes impliqués dans la chute du dirigeant autocrate. Kaïs Saïed a décidé de modifier cette date pour commémorer le jour où Mohamed Bouazizi s'est immolé par le feu à Sidi

Le « putschiste », une référence dans sa bouche à Kaïs Saïed, le président tunisien qui s’est emparé des plein pouvoirs en juillet dernier. Les manifestants disent craindre un retour à la dictature d’autant que le rassemblement du jour a été durement réprimé.

Canons à eau, gaz lacrymogènes, coups de matraques et arrestations de journalistes. Un scénario qui fait craindre le pire à Nadia, une manifestante d’une trentaine d’années : « Kaïs Saïed, on lui dit de partir. En Tunisie, on a fait une révolution douce comparée aux autres pays arabes et nous n’avons pas envie d’avoir à en faire une qui nous entraînerait vers le chaos. »

Alors que les prochaines échéances électorales - des législatives - sont fixées à décembre prochain, Kaïs Saïed semble disposer d’une longueur d’avance sur ses opposants qui peinent à se fédérer.

À lire aussi : Tunisie : 11e anniversaire de la chute de Ben Ali dans un contexte tendu

Tunisie-La directrice de cabinet de Kaïs Saïed démissionne .
TUNISIE - POLITIQUE/ (PHOTO):Tunisie-La directrice de cabinet de Kaïs Saïed démissionne TUNIS, 24 janvier (Reuters) - La directrice de cabinet du président tunisien Kaïs Saïed, Nadia Akacha, a annoncé lundi sa démission pour "différences d'opinion fondamentales" concernant les intérêts du pays.

usr: 0
C'est intéressant!