•   
  •   

Monde Washington accuse Moscou de préparer une opération «prétexte» pour envahir l'Ukraine

04:30  15 janvier  2022
04:30  15 janvier  2022 Source:   rfi.fr

Le risque de conflit en Ukraine est «réel», avertit Jens Stoltenberg

  Le risque de conflit en Ukraine est «réel», avertit Jens Stoltenberg L'Otan s'inquiète du risque "réel" de conflit en Ukraine avec la poursuite du renforcement militaire russe à ses frontières, et doit se préparer à un échec de la diplomatie, a averti vendredi le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg.L'Otan s'inquiète du risque "réel" de conflit en Ukraine avec la poursuite du renforcement militaire russe à ses frontières, et doit se préparer à un échec de la diplomatie, a averti vendredi le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg. "Le renforcement militaire de la Russie se poursuit autour de l'Ukraine et est accompagné d'un discours menaçant de Moscou si ses exigences ne sont pas acceptées.

Washington . Le gouvernement américain met en garde depuis plusieurs semaines contre la possibilité que Moscou , qu’il accuse d’avoir déployé près de 100’000 soldats à la frontière ukrainienne en vue d’une potentielle offensive, crée auparavant un « prétexte » pour passer à l’acte. Le Kremlin a rejeté vendredi les accusations «gratuites» américaines selon lesquelles la Russie aurait «prépositionné» des agents en Ukraine pour mener une opération de sabotage censée servir de « prétexte pour une invasion» russe. «Jusqu’ici, toutes ces déclarations ont été gratuites et n’étaient appuyées par aucune

Kiev — Les États-Unis ont accusé mardi la Russie de chercher un « prétexte » pour « envahir » l ’ Ukraine , nouvelle étape dans la confrontation entre les deux puissances, quelques heures après les dénégations du président Vladimir Poutine sur une implication russe en Ukraine. «Je pense qu’il est clair que la Russie fait tout son possible pour créer un prétexte pour pouvoir envahir davantage l ’ Ukraine », a dénoncé le chef de la diplomatie américaine lors d’une conférence de presse. Dans le même temps à Washington , le président Barack Obama a carrément mis en doute la bonne foi de

Jen Psaki, en point de presse à la Maison Blanche à Washington, le vendredi 14 janvier 2022. © AP - Andrew Harnik Jen Psaki, en point de presse à la Maison Blanche à Washington, le vendredi 14 janvier 2022.

La tension ne cesse de monter. Les pourparlers qui se sont déroulés cette semaine n'ont pas entraîné de détente entre les États-Unis et la Russie sur le dossier ultrasensible de l'Ukraine. Bien au contraire, puisque désormais les États-Unis accusent la Russie d'avoir positionné des agents secrets en territoire ukrainien pour mener des actes de sabotage.

Ce sont des accusations très graves et très précises qui sont formulées par Washington, explique Daniel Vallot, du service international de RFI.

Washington accuse Moscou de préparer une opération "prétexte" pour envahir l'Ukraine

  Washington accuse Moscou de préparer une opération Les Etats-Unis ont accusé vendredi la Russie d'avoir dépêché en Ukraine des agents chargés de mener des opérations de "sabotage" afin de créer un"La Russie jette les bases pour avoir la possibilité de créer de toutes pièces un prétexte pour une invasion", a déclaré la porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki, détaillant les renseignements dont dit disposer Washington.

Les Etats-Unis ont accusé mardi la Russie de chercher un « prétexte » pour « envahir » l ' Ukraine , nouvelle étape dans la confrontation entre les deux puissances qui doivent se retrouver face à face mercredi à Paris. S'exprimant pour la première fois à Kiev depuis l'arrivée au pouvoir d'une nouvelle Washington a indiqué ensuite avoir été prévenu à l'avance de l' opération . Les marchés financiers ont relâché la pression et veulent croire à un apaisement après les déclarations de Vladimir Poutine. Au lendemain d'un vent de panique, les Bourse de Paris et Francfort ont rebondi de plus de 2% et

Les Etats-Unis ont accusé mardi la Russie de chercher un " prétexte " pour " envahir " l ' Ukraine , nouvelle étape dans la confrontation entre les deux puissances, quelques heures après les dénégations du président Vladimir Poutine sur une implication russe en Ukraine. Dénonçant un "acte d'agression" de la Russie contre l ' Ukraine , le responsable américain a toutefois assuré ne pas chercher la "confrontation" avec Moscou . Les forces russes ont de fait pris le contrôle de la plus grande partie de la Crimée, république autonome russophone du sud de l ' Ukraine où est basée la flotte russe de la mer

Selon la porte-parole de la Maison Blanche, la Russie envisage de créer « de toutes pièces » un prétexte pour une invasion de l'Ukraine, en cas d'échec de la solution diplomatique.

Pour ce faire, détaille Jen Psaki, « des agents entraînés à la guérilla urbaine et à l'utilisation d'explosifs » ont été « prépositionnés » pour mener des opérations en Ukraine.


Vidéo: Vladimir Poutine promet une réponse «militaire et technique» adéquate en cas de menaces occidentales (Le Figaro)

Ces activités de sabotage seraient menées, selon les renseignements avancés par la Maison Blanche, quelques semaines avant le déclenchement d'une invasion militaire.

Des accusations « gratuites », et dénuées de tout fondement, a aussitôt rétorqué la Russie.

U.S. devrait soutenir l'insurrection en Ukraine si la Russie envahit: Mitt Romney

 U.S. devrait soutenir l'insurrection en Ukraine si la Russie envahit: Mitt Romney Sénateur Mitt Romney Dit dimanche Les États-Unis devraient soutenir une insurrection en Ukraine si le président russe Vladimir Poutine envahit le pays, comme une crainte est probable.

Les États-Unis ont accusé vendredi 14 janvier la Russie d'avoir «prépositionné» des agents en Ukraine pour mener une opération qui puisse servir de « prétexte pour une invasion» par les forces de Moscou . «La Russie jette les bases pour avoir la possibilité de créer de toutes pièces un prétexte pour une invasion, y compris à travers des actes de sabotage et des opérations d'information, en accusant l ' Ukraine de préparer une attaque imminente contre les forces russes dans l'est de l ' Ukraine », a dit un haut responsable américain en détaillant les renseignements dont dispose.

La Russie a mis en place des agents formés aux explosifs pour mener une opération "sous faux drapeau" afin de créer un prétexte pour envahir l ' Ukraine , a. Les États-Unis ont accusé à plusieurs reprises la Russie de répandre des complots et de la désinformation sur les réseaux sociaux. Le responsable américain a déclaré que les justifications en russe des récits de Moscou sur l ’ Ukraine sur les réseaux sociaux ont bondi de 200% en décembre pour atteindre près de 3 500 messages par jour.

Mais comme pour étayer la plausibilité de ce scénario, l'Ukraine a affirmé ce vendredi avoir subi une cyberattaque de grande ampleur – cyberattaque qui pourrait avoir été menée par des services de renseignement russes, selon le ministère ukrainien des Affaires étrangères.

La tension entre la Fédération de Russie et les pays occidentaux n'est donc absolument pas retombée, malgré les discussions intensives menées cette semaine.

►À relire : Cyberattaque de grande ampleur en Ukraine, les regards tournés vers la Russie

Londres accuse Moscou de vouloir installer un dirigeant en Ukraine .
Londres accuse Moscou de vouloir installer un dirigeant en Ukraine © Reuters/ANNA KUDRIAVTSEVA LONDRES ACCUSE MOSCOU DE VOULOIR INS LONDRES (Reuters) - La Grande-Bretagne a accusé samedi le Kremlin de chercher à installer un dirigeant pro-russe en Ukraine, ajoutant que des agents du renseignement russe avaient été en contact avec un certain nombre d'anciens hommes politiques ukrainiens dans le cadre de projets d'invasion.

usr: 1
C'est intéressant!