•   
  •   

Monde Yémen : raids de la coalition saoudienne à Sanaa après l'attaque des Houthis aux Émirats

00:05  18 janvier  2022
00:05  18 janvier  2022 Source:   france24.com

Houthis's Houthis Rejete Nations Unie pour libérer un navire pavillon des EAU

 Houthis's Houthis Rejete Nations Unie pour libérer un navire pavillon des EAU Les rebelles Yemeni Houthi ont rejeté une demande des Nations Unies de libération d'un navire pavillon émirati qu'ils saisis auparavant ce mois-ci, ainsi que son équipage de 11 membres, en disant que le navire transportait "l'armée les atouts".

La coalition menée par l'Arabie saoudite au Yémen a lancé une série de raids aériens sur la capitale yéménite de Sanaa , quarante-huit heures après une attaque de drones sur un oléoduc pétrolier saoudien revendiquée par les rebelles Houthis , mais que Riyad a directement imputée à l'Iran. La chaîne de télévision Al-Massirah, contrôlée par les Houthis , a fait état de 19 raids au total dans la région de Sanaa , dont 11 sur la capitale même. Elle a attribué les frappes aux "avions de l 'agression" saoudienne . Six corps sont arrivés à l'Hôpital républicain de Sanaa , ainsi que dix blessés, a déclaré

Des Yéménites examinent les ruines des maisons endommagées dans les frappes aériennes de la coalition dirigée par l'Arabie saoudite, le 16 mai, à Sanaa (image d'illustration). Le tension continue de monter dans le golfe Persique après un raid de la coalition saoudienne mené sur Sanaa , qui a fait au moins six morts, en réponse à l ' attaque de deux stations de pompage par les Houthis . L'Iran tente elle de calmer le jeu. Au moins six personnes ont été tuées et dix blessées dans l'un des raids menés par la coalition sous commandement saoudien , le 16 mai, sur la capitale yéménite Sanaa , selon

Photo satellite de l'aéroport international d'Abu Dhabi, le 8 décembre 2021. Une attaque de drone présumée par les rebelles houthis du Yémen visant une installation pétrolière clé à Abu Dhabi a tué trois personnes et déclenché un incendie séparé à l'aéroport, le 17 janvier 2022. © Planet Labs PBC, AP Photo satellite de l'aéroport international d'Abu Dhabi, le 8 décembre 2021. Une attaque de drone présumée par les rebelles houthis du Yémen visant une installation pétrolière clé à Abu Dhabi a tué trois personnes et déclenché un incendie séparé à l'aéroport, le 17 janvier 2022.

En riposte à l'attaque perpétrée lundi sur le sol émirati et revendiquée par les Houthis, la coalition militaire menée par l'Arabie saoudite a effectué dans la soirée des raids aériens sur Sanaa, la capitale yéménite aux mains des Houthis, selon l'agence officielle de presse saoudienne. Plus tôt dans la journée, une explosion de camions-citernes transportant du carburant avait fait trois morts et six blessés à Abu Dhabi, capitale des Émirats arabes unis.

Émirats arabes unis : trois morts dans l'explosion de camions-citernes à Abou Dhabi

  Émirats arabes unis : trois morts dans l'explosion de camions-citernes à Abou Dhabi L'explosion de camions-citernes transportant du carburant a fait trois morts et six blessés lundi à Abou Dhabi, capitale des Émirats arabes unis, où les autorités ont évoqué un incident "probablement" dû à des drones. De leur côtés, les rebelles yéménites Houthis ont annoncé une "opération militaire d'envergure" aux Émirats arabes unis. L'explosion de camions-citernes a fait trois morts, lundi 17 janvier à Abu Dhabi, a indiqué la police de la capitale émiratie tandis que les rebelles yéménites Houthis ont annoncé une "opération militaire d'envergure" aux Émirats arabes unis.

La rébellion yéménite des Houthis s'engage à cesser les attaques de drones et de missiles contre l'Arabie saoudite si la coalition militaire dirigée par Riyad au Yémen fait de même. L'annonce yéménite est en totale contradiction avec la posture prise jusqu'ici par les Houthis , qui étaient dans une position de défiance et qui ont menacé ces derniers jours de lancer de nouvelles attaques contre l'Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. "Nous attendons de cette initiative une meilleure réponse qui comporte l'arrêt de toutes les attaques et tous les raids aériens de nos territoires" par la

Après l ' attaque des Houthis contre Aramco. La coalition saoudienne bombarde des cibles au Yémen . Un responsable houthi a dénoncé les raids de la coalition . «L'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis - membres dde la coalition - veulent nous effrayer avec leurs frappes aériennes, mais nous leur disons que La coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite au Yémen a bombardé dans la matinée d'hier des camps des rebelles Houthis à Sanaa , quatre jours après une attaque contre un site pétrolier saoudien , ont constaté des correspondants de l 'AFP et des témoins présents sur place.

La coalition militaire menée par l'Arabie saoudite et qui combat les rebelles au Yémen a annoncé, lundi 17 janvier au soir, des frappes aériennes sur Sanaa, la capitale yéménite contrôlée par les Houthis, après une attaque meurtrière aux Émirats arabes unis, membre de cette alliance militaire.

"En réponse à la menace et une nécessité militaire, des frappes aériennes commencent à Sanaa", a-t-elle annoncé dans un tweet de SPA, l'agence de presse officielle de l'Arabie saoudite, qui dirige cette coalition.

L'attaque contre les Émirats, qui ont averti qu'elle ne resterait "pas impunie", a suscité des condamnations internationales de pays arabes et occidentaux en tête desquels les États-Unis, ainsi que de l'ONU.

Missiles balistiques et drones

Annonçant le lancement d'une opération militaire baptisée "Ouragan du Yémen", les Houthis ont affirmé sur leur chaîne Al-Massira avoir "ciblé des installations et site émiratis importants et sensibles" à l'aide de missiles balistiques et de drones.

Attaque meurtrière des rebelles yéménites aux Emirats, raids sur Sanaa

  Attaque meurtrière des rebelles yéménites aux Emirats, raids sur Sanaa Les rebelles yéménites Houthis ont ciblé lundi des installations civiles aux Emirats arabes unis faisant trois morts, et menacé de lancer de nouvelles attaques en appelant les civils et les compagnies étrangères à éviter les "sites vitaux" dans ce pays.L'attaque contre les Emirats, qui ont averti qu'elle ne resterait "pas impunie", a suscité des condamnations internationales de pays arabes et occidentaux en tête desquels les Etats-Unis, ainsi que de l'ONU.

Yémen : les raids aériens saoudiens contre Sanaa continuent. Les raids aériens de dimanche au Yémen ont été les plus massifs depuis que la coalition arabe intervient dans le conflit yéménite pour restaurer le pouvoir du président Abd Rabo Mansour Hadi qui a été chassé par les rebelles houthis . Les raids aériens massifs sur les positions des Houthis ont coïncidé avec les funérailles de 45 soldats des Emirats arabes unis qui ont été tués par une attaque à la roquette vendredi.

La coalition menée par l’Arabie saoudite a effectué, jeudi 16 mai, une série de raids aériens sur la capitale yéménite , Sanaa , quarante-huit heures après des attaques de drone sur un oléoduc pétrolier saoudien revendiquées par les rebelles houthistes au Yémen voisin. Les houthistes, qui contrôlent Sanaa , sont combattus depuis 2015 par une coalition militaire dominée par l’Arabie saoudite et les Emirats arabes unis. Cette coalition avait promis mercredi soir de riposter « avec force » aux attaques des rebelles pro-iraniens du Yémen , au lendemain d’attaques de drone dans la région de

"Nous prévenons les entreprises étrangères, les citoyens et les résidents de l'État ennemi des Émirats qu'ils devraient se tenir éloignés des sites vitaux pour leur propre sécurité", a ajouté le porte-parole militaire des Houthis, Yahya Saree, dans une allocution sur Al-Massira.

À Abou Dhabi, trois camions-citernes ont explosé "près des réservoirs de stockage" de la compagnie pétrolière d'Abou Dhabi, entraînant la mort d'un Pakistanais et de deux Indiens, a indiqué l'agence officielle émiratie WAM, en faisant état de six blessés.

En outre, un "incendie mineur" s'est produit dans "la nouvelle zone de construction de l'aéroport international d'Abou Dhabi", a ajouté l'agence sans faire état de victime.

Avec AFP

Les Émirats arabes unis interceptent deux missiles lancés par les rebelles yéménites .
Les deux missiles balistiques interceptés lundi 24 janvier visaient la capitale Abou Dhabi, a annoncé le ministère de la Défense qui affirme que l'attaque a été commanditée par les rebelles Houthis au Yémen. Les Émirats arabes unis ont intercepté deux missiles balistiques qui visaient la capitale Abou Dhabi, a annoncé lundi 24 janvier le ministère de la Défense, attribuant cette attaque aux rebelles Houthis au Yémen.« Cette attaque n'a pas fait de victime, et les restes des missiles balistiques interceptés et détruits ont chuté dans différents endroits de l'Émirat d'Abou Dhabi », a indiqué le ministère dans un communiqué.

usr: 1
C'est intéressant!