•   
  •   

Monde Tunisie-Kaïs Saïed s'engage à respecter les libertés, dit l'Elysée

16:55  22 janvier  2022
16:55  22 janvier  2022 Source:   fr.reuters.com

Tunisie : l'ONU inquiète de la détérioration de la situation des droits humains après l'arrestation d'opposants

  Tunisie : l'ONU inquiète de la détérioration de la situation des droits humains après l'arrestation d'opposants Plusieurs ONG tunisiennes et internationales disent redouter une dérive autoritaire. © Fournis par franceinfo L'ONU a demandé, mardi 11 janvier, la libération ou l'inculpation de l'ex-ministre et homme fort du parti tunisien d'inspiration islamiste Ennahdha Noureddine Bhiri et s'est inquiétée de la "détérioration" de la situation des droits humains dans le pays.

FRANCE-TUNISIE/MACRON:Tunisie-Kaïs Saïed s'engage à respecter les libertés, dit l'Elysée

PARIS, 22 janvier (Reuters) - Emmauel Macron s'est entretenu samedi avec son homologue tunisien Kaïs Saïed, qui s'est engagé à respecter l'Etat de droit et les libertés démocratiques, a déclaré l'Elysée.

"Le président (français) a salué l'annonce du calendrier de transition et a encouragé le président Saïed à mener la transition dans le cadre le plus inclusif possible", écrit l'Elysée dans un communiqué.

En juillet, Kaïs Saïed a suspendu les travaux du Parlement et s'est arrogé l'ensemble des pouvoirs, ce que ses détracteurs qualifient de coup d'État.

Selon le communiqué de l'Elysée, le chef de l'Etat français et son homologue tunisien ont évoqué la situation en Tunisie. Emmanuel Macron a notamment encouragé Kaïs Saïed à mettre en place un programme de réformes nécessaires pour faire face à la crise économique que connait la Tunisie et a souligné que la France était prête à apporter son aide.

Emmanuel Macron a par ailleurs renouvelé son invitation au président tunisien à participer au sommet UE/Union africaine des 17 et 18 février prochains. (Reportage Elizabeth Pineau, rédigé par Claude Chendjou)

Ukraine : les Russes envoient un « bon signal » lors de la réunion à Paris .
Lors d'une entrevue de plus de 8 heures entre conseillers, à l'Elysée, les Russes ont su discuter. Une nouvelle réunion se tiendra à Berlin, début février.« Malgré des différences de lecture, la trêve doit persister, le cessez-le-feu doit être maintenu » entre armée ukrainienne et séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine, a commenté de son côté l'envoyé spécial russe sur le conflit ukrainien, Dmitri Kozak.

usr: 1
C'est intéressant!