•   
  •   

Monde Blinken opposé à des sanctions immédiates contre la Russie dans le dossier ukrainien

22:35  23 janvier  2022
22:35  23 janvier  2022 Source:   fr.reuters.com

Secrétaire d'État Antony Blinken visiter l'Ukraine alors que les tensions de l'US-Russie escalade

 Secrétaire d'État Antony Blinken visiter l'Ukraine alors que les tensions de l'US-Russie escalade Washington - Secrétaire d'État Antony Blinken se rendra à Berlin et à Kiev aux alliés de Rallye après une semaine de négociations bloquées destinées à éliminer une invasion potentielle de l'Ukraine, Le département d'Etat a annoncé mardi.

UKRAINE-CRISIS/USA-BLINKEN (PHOTO):Blinken opposé à des sanctions immédiates contre la Russie dans le dossier ukrainien

par Arshad Mohammed

WASHINGTON, 23 janvier (Reuters) - Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a rejeté dimanche les appels en faveur de sanctions économiques immédiates contre la Russie, estimant que cela réduirait la capacité de l'Occident à dissuader Moscou de ne pas attaquer l'Ukraine.

La Russie, qui a déployé des dizaines de milliers de soldats à la frontière ukrainienne et envoyé des troupes en Biélorussie pour des exercices militaires conjoints, nie toute intention belliqueuse. Mais ces manoeuvres suscitent des inquiétudes en Occident qui a menacé d'imposer de sévères sanctions économiques à la Russie si elle envahissait notamment l'Ukraine.

US Envoy envoûter en Europe alors que l'Ukraine Tensions augmente

 US Envoy envoûter en Europe alors que l'Ukraine Tensions augmente Le secrétaire américain d'Etat Antony Blinken se rendra en Europe mercredi au milieu de la peur des craintes d'une invasion russe de l'Ukraine pouvant être imminente. © Getty Getty Images M. Blinken cherchera à vouloir offrir à la Russie une "décoloration diplomatique" alors que les tensions montent en Ukraine M. Blinken tiendra des discussions avec le président Volodymyr Zelensky à Kiev, avant de rencontrer ses homologues britanniques, françaises et allemandes dans Berlin.


Vidéo: No reason to fear escalation against Ukraine -Russia (Reuters)

"En ce qui concerne les sanctions, le but de ces sanctions est d'empêcher une agression russe. Et donc si elles sont déclenchées maintenant, vous perdez l'effet dissuasif", a déclaré sur la chaîne CNN Antony Blinken.

Le secrétaire d'Etat américain a ajouté que si des troupes supplémentaires russes entraient en Ukraine de manière agressive, cela déclencherait une réaction significative.

Le président ukrainien Volodimir Zelenski a déclaré la semaine dernière au Washington Post qu'il était en faveur de sanctions immédiates, un point de vue partagé dimanche par certains élus républicains au Congrès américain.

Antony Blinken en Allemagne pour évoquer de possibles sanctions contre Moscou

  Antony Blinken en Allemagne pour évoquer de possibles sanctions contre Moscou Antony Blinken était ce mercredi 19 janvier à Kiev, la capitale ukrainienne, où il a rencontré le président Volodymyr Zelensky, ainsi que le chef de la diplomatie Dmytro Kouleba. Avant une rencontre prévue vendredi à Genève avec son homologue russe Sergueï Lavrov, le secrétaire d’État américain est attendu ce jeudi à Berlin où il sera reçu par son homologue allemande Annalena Baerbock, ainsi que des membres du « Quad transatlantique ». La tournée en Europe du secrétaire d’État américain va-t-elle permettre de faire baisser la tension dans le dossier ukrainien ? C’est en tout cas l’ambition affichée par les États-Unis lors de ce déplacement du secrétaire d'État.

"Nous devons agir maintenant. Lorsqu'il s'agit de repousser la Russie, nous devons faire preuve de force et ne pas être dans une position(...) d'apaisement", a déclaré sur ABC le sénateur républicain Joni Ernst, membre du Comité des forces armées du Sénat américain.

Chris Coons, un sénateur démocrate dont le parti est majoritaire dans les deux chambres du Congrès, a plaidé pour sa part en faveur de l'adoption d'un texte bipartite pour, dit-il, "faire preuve de résolution et de détermination et appliquer des sanctions maintenant". Il a cependant ajouté préférable de garder en réserve les sanctions les plus fortes. (Reportage Arshad Mohammed, avec Susan Heavey, version française Claude Chendjou)

Crise en Ukraine : inquiétude côté Etats-Unis, déception en Russie .
Crise en Ukraine : inquiétude côté Etats-Unis, déception en Russie

usr: 1
C'est intéressant!