•   
  •   

Monde Liban: le gouvernement Mikati se réunit pour la première fois depuis trois mois

03:00  24 janvier  2022
03:00  24 janvier  2022 Source:   rfi.fr

Au Liban, la justice démunie face à l’intouchable secret bancaire

  Au Liban, la justice démunie face à l’intouchable secret bancaire Le procureur adjoint à la Cour de cassation, qui enquête sur le patron de la Banque du Liban, Riad Salamé, a été interrompu en pleine perquisition. © Fournis par Le Monde Riad Salamé, patron de la Banque du Liban, à Beyrouth, le 11 novembre 2019. Au Liban, pays en pleine débâcle économique, où la monnaie a perdu plus de 90 % de sa valeur, le « parti des banques » ne recule devant rien pour préserver ses secrets. Et les tactiques les plus grossières sont employées pour empêcher la justice de mettre son nez dans les affaires de la nomenklatura politico-financière, responsable de la faillite de l’Etat.

Le Premier ministre libanais Najib Mikati, lors d'une conférence de presse à Beyrouth le 28 décembre 2021. © Dalati Nohra, AP Le Premier ministre libanais Najib Mikati, lors d'une conférence de presse à Beyrouth le 28 décembre 2021.

Au Liban, le Conseil des ministres se réunit lundi 24 janvier au matin après plus de trois mois de blocage dû à des divergences politiques concernant l’enquête sur la double explosion du port de Beyrouth, en août 2020. Cette réunion intervient alors que l’effondrement socio-économique du pays se poursuit depuis plus de deux ans.

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

Formé le 10 septembre dernier, le gouvernement de Najib Mikati n’a plus été convoqué depuis le 12 octobre, en raison du refus de ses composantes chiites de prendre part aux réunions. Le Hezbollah et le mouvement Amal exigeaient le remplacement du juge chargé de l’enquête sur la double explosion du port de Beyrouth, Tarek Bitar, accusé d’être « sélectif » et « politisé ».

Ibiza, protocoles sanitaires... Pourquoi Jean-Michel Blanquer est dans la tourmente

  Ibiza, protocoles sanitaires... Pourquoi Jean-Michel Blanquer est dans la tourmente Les dernières révélations de Mediapart sur les vacances du ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, ont encore fragilisé sa position au sein du gouvernement. Face aux députés, il a dit "regretter" la symbolique du lieu, Ibiza. Un séjour qui ne passe pas. Jean-Michel Blanquer , se retrouve sous le feu des critiques après les révélations de Mediapart . Le ministre de l'Education nationale était en vacances à Ibiza, pour un séjour privé, lorsqu'il a dévoilé le nouveau protocole sanitaire pour les écoles, à la veille d'une rentrée scolaire de janvier tendue en raison de la situation sanitaire.

Le magistrat est toujours en place même si son enquête piétine. Mais les chiites ont quand même levé leur véto à la réunion du cabinet. Leur revirement s’explique par l’urgence de la situation économique et sociale qui se dégrade de jour en jour.

La réunion de lundi matin sera d’ailleurs consacrée aux dossiers socio-économiques : aides sociales provisoires aux fonctionnaires, augmentation des indemnités de transport journalières et autres mesures palliatives.

Le dossier le plus important sur la table du Conseil des ministres sera cependant le projet de budget pour l’année 2022. Son approbation est une condition nécessaire dans le cadre des négociations avec le Fonds monétaire international (FMI). Car le Liban souhaite obtenir du FMI une aide de dix milliards de dollars pour tenter de relancer son économie.

Avant même d’avoir été examiné, le projet de budget est déjà sous le feu des critiques. Il comporte de fortes majorations des impôts et des taxes et aucune hausse des salaires.

À lire et écouter aussi : Liban: crise économique, politique et de l'armée, le témoignage d'un soldat des forces spéciales

Le mastère spécialisé, un quadra qui se porte bien .
Pour répondre aux besoins des entreprises et à la demande des étudiants, les grandes écoles misent de plus en plus sur le mastère spécialisé, une formation lucrative et qui nécessite peu d’investissements. C’est un quadragénaire agile, très adaptable. Chaque année, des milliers d’étudiants et de jeunes actifs le sollicitent avec entrain, mais seuls les meilleurs sont reçus. Il s’agit du mastère spécialisé (MS). Alors qu’il était considéré comme un ovni au début des années 1980, 403 sont aujourd’hui labellisés par la Conférence des grandes écoles.

usr: 0
C'est intéressant!