•   
  •   

Monde Déplacés syriens : entre tempêtes de neige et combats incessants

06:55  25 janvier  2022
06:55  25 janvier  2022 Source:   fr.euronews.com

Voir les six millions de dollars Lee majors à 82

 Voir les six millions de dollars Lee majors à 82 © Evan Mitsui / CBC Une tempête hivernale se dirige vers le sud de l'Ontario pouvant laisser des parties de la région avec jusqu'à 40 centimètres de neige de lundi soir. Une tempête hivernale devrait se déplacer dans le sud de l'Ontario le dimanche soir, apportant des quantités importantes de neige et un trajet beaucoup plus difficile sur les routes au matin.

Une nouvelle forte tempête de neige est venue compliquer les conditions de vie déjà difficiles de centaines de déplacés syriens, notamment dans la région d’Afrin et d’Azaz. Les combats entre djihadistes et forces kurdes se poursuivent dans tout le pays. View on euronews

  Déplacés syriens : entre tempêtes de neige et combats incessants © Ghaith Alsayed/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Une nouvelle forte tempête de neige est venue compliquer les conditions de vie déjà difficiles de centaines de déplacés syriens, notamment dans la région d’Afrin et d’Azaz. Ils sont nombreux à se retrouver sans abri et privés de nourriture.

S'ajoutent à cela les combats qui se poursuivent dans tout le pays entre djihadistes et forces kurdes soutenues par la coalition internationale. Les affrontements ont fait rage dimanche dans le nord-est de la Syrie avec un bilan alourdi à plus de 136 morts.

Il s'agit du meilleur film de vie de tous les temps, selon les données

 Il s'agit du meilleur film de vie de tous les temps, selon les données © Evan Mitsui / CBC Une tempête hivernale se dirige vers le sud de l'Ontario pouvant laisser des parties de la région avec jusqu'à 40 centimètres de neige de lundi soir. Une tempête hivernale devrait se déplacer dans le sud de l'Ontario le dimanche soir, apportant des quantités importantes de neige et un trajet beaucoup plus difficile sur les routes au matin.

Déclenchés jeudi soir par un assaut majeur du groupe jihadiste Etat islamique (EI) contre la prison de Ghwayran, l'une des plus grandes abritant des djihadistes dans la Syrie en guerre, les affrontements ont poussé à la fuite des milliers de civils dans un froid glacial.

Les combats avaient baissé d'intensité dimanche soir mais des craintes ont émergé sur le sort de centaines d'enfants à l'intérieur de la prison, où des jihadistes résistent encore face aux Forces démocratiques syriennes (FDS).

Jeudi soir, l'assaut avait été lancé par une centaine de combattants de l'EI pour libérer les jihadistes détenus dans cette prison de la région de Hassaké, sous contrôle kurde.

États-Unis : une tempête hivernale « majeure » frappe l'est du pays

  États-Unis : une tempête hivernale « majeure » frappe l'est du pays 30 centimètres de neige, accompagnés de vents forts et de pluies verglaçantes, sont attendus sur la côte est américaine entre dimanche et lundi.« Une tempête hivernale majeure frappera l'est des États-Unis entre dimanche et lundi », a averti le National Weather Service (NWS), indiquant que jusqu'à 30 centimètres de neige pourraient recouvrir une zone qui va du Tennessee et de la Géorgie, dans le Sud-Est, au Vermont et à l'État de New York, dans le Nord-Est, accompagnés de vents forts et de pluies verglaçantes. Les vents pourraient attendre la force d'un ouragan sur la côte atlantique, a encore prévenu le NWS.

L'attaque est la plus importante revendiquée par l'EI depuis sa défaite il y a près de trois ans en Syrie face aux FDS, dominées par les forces kurdes et soutenues par la coalition internationale anti-djihadistes dirigée par les Etats-Unis.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), "84 jihadistes et 45 combattants kurdes ont été tués" en quatre jours, de même que "sept civils" dans ces combats qui ont lieu dans la prison et aux alentours.

Une centaine d'évadés ont pu être rattrapés par les forces kurdes mais un nombre indéterminé serait encore en fuite, selon l'OSDH.

Les FDS ont affirmé dans un communiqué en fin de journée que "les combattants de l'EI se trouvant dans l'enceinte de la prison ne pouvaient plus s'échapper", leurs forces ayant bouclé le secteur.

La coalition a elle indiqué que "les FDS avaient jugulé la menace", grâce à ses frappes contre les combattants de l'EI opérant depuis des immeubles du secteur.

Etats-Unis : Une tempête hivernale « majeure » avec neige et pluies verglaçantes frappe l’est du pays

  Etats-Unis : Une tempête hivernale « majeure » avec neige et pluies verglaçantes frappe l’est du pays Les intempéries ont provoqué des coupures de courant, ainsi que des perturbations dans les transports routiers et aériens © Gerry Broome/AP/SIPA En Caroline du Nord, où près de 30 cm de neige sont tombés le 17 janvier 2022, les automobilistes ont été avertis de conditions dangereuses de circulation. METEO - Les intempéries ont provoqué des coupures de courant, ainsi que des perturbations dans les Des millions d’Américains se sont mis à l’abri alors qu’une tempête a frappé de plein fouet l’est du pays.


Vidéo: No Comment | Syrie : des milliers de réfugiés frappés par une tempête de neige (Euronews)

- Enfants en danger -

Dans la soirée, les FDS ont toutefois indiqué que des djihadistes s'étaient enfermés dans un dortoir de la prison abritant des centaines d'enfants --détenus pour leurs liens présumés avec l'EI.

Les détenus mineurs sont utilisés comme "boucliers humains", accusent dans ce nouveau communiqué les FDS, qui ont prévenu qu'elles tiendraient "les terroristes responsables si les enfants sont blessés".

L'agence des Nations unies pour l'enfance (Unicef) s'est inquiétée de leur sort, appelant dimanche à protéger 850 enfants détenus à Ghwayran.

"Alors que les combats se poursuivent, le risque pour les enfants d'être blessés ou recrutés de force augmente", a alerté l'Unicef, appelant à leur libération immédiate.

Les combats ont déclenché un exode de milliers de civils dans les environs de la prison.

Les djihadistes "entrent dans les maisons et tuent des gens", a raconté à l'AFP un habitant fuyant à pied.

Syrie: les forces kurdes et l’EI poursuivent des combats meurtriers pour le contrôle d’une prison

  Syrie: les forces kurdes et l’EI poursuivent des combats meurtriers pour le contrôle d’une prison Les combats se poursuivaient dans la nuit de samedi 22 à dimanche 23 janvier, pour le troisième jour consécutif, entre le groupe État islamique et les forces kurdes dans le nord-est de la Syrie, à la suite d'une attaque jihadiste d'ampleur contre une prison, faisant près de 90 morts. Mais le bilan pourrait être plus élevé, car le sort de dizaines de gardiens et de détenus reste inconnu, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme. Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul KhalifehLes forces kurdes appuyées par des hélicoptères de la coalition internationale dirigée par les États-Unis ont lancé un assaut samedi soir pour tenter de reprendre la prison de Ghwayran,

"C'est un miracle que nous ayons pu sortir vivants", a-t-il dit, portant un enfant enfoui dans une couverture en laine.

Hamcha Sweidan, une femme de 80 ans qui s'est aussi enfuie, a affirmé: "nous allions mourir de faim et de soif" mais "maintenant nous ne savons pas où aller".

- "Retrouver sa force" -

Selon Nicholas Heras, du Newlines Institute à Washington, "les évasions de prison représentent la meilleure opportunité pour l'EI de retrouver sa force et la prison de Ghwayran est une bonne cible car elle est surpeuplée".

Mais pour la coalition antij-dihadistes "cette tentative d'évasion de l'EI ne constitue pas une menace significative". Elle a estimé dans un communiqué dimanche que "si l'EI reste une menace, il n'a clairement plus sa force d'autrefois".

Les Kurdes, qui contrôlent des régions du nord et nord-est de la Syrie, réclament en vain depuis des années le rapatriement de quelque 12 000 jihadistes de plus de 50 nationalités -- européennes et autres -- détenus dans leurs prisons.

Une grande partie de ces prisons étaient à l'origine des écoles et sont donc mal adaptées pour garder des détenus sur le long terme.

Déclenchée en mars 2011 par la répression de manifestations prodémocratie, la guerre en Syrie s'est complexifiée au fil des ans avec l'implication de puissances régionales et internationales et la montée en puissance des jihadistes.

Malgré sa défaite en 2019, l'EI parvient toujours à mener des attaques meurtrières grâce à des cellules dormantes.

Le conflit a fait environ 500 000 morts selon l'OSDH, dévasté les infrastructures du pays et déplacé des millions de personnes.

Chine: à Pékin, des Jeux olympiques 100% neige artificielle .
Selon un rapport publié par des chercheurs de l'université anglaise de Loughborough, les Jeux olympiques et les sports d'hiver en général seraient menacés par le réchauffement climatique. L'absence de précipitations n'empêchera pas en tout cas le coup d'envoi des JO de Pékin le 4 février prochain, mais avec des pistes constituées de neige artificielle. Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde Des « snow guns ». Selon ce rapport britannique, près de 300 canons à neige vont bombarder les pistes olympiques de Yanqing et Zhangjiakou au nord-ouest de la capitale chinoise pendant les jeux d’hiver qui commenceront le 4 février prochain.

usr: 1
C'est intéressant!