•   
  •   

Monde Coup d'État au Burkina Faso: le sentiment est «que les politiques ont lâché les forces de défense»

13:35  25 janvier  2022
13:35  25 janvier  2022 Source:   rfi.fr

Burkina Faso : Quatre soldats français blessés par un engin explosif

  Burkina Faso : Quatre soldats français blessés par un engin explosif Le véhicule des militaires a explosé en passant sur un engin explosif improvisé. Ils ont été évacués vers le Mali. Un soldat est grièvement blessé © Jerome Delay/AP La force antidjihadiste Barkhane est présente au Sahel depuis 2014. BARKHANE - Le véhicule des militaires a explosé en passant sur un engin explosif improvisé. Ils ont été évacués vers le Mali. U Ils ont échappé au pire.

Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, lors d'une réunion multilatérale au Nigeria le 21 décembre 2019. © AFP Le président du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, lors d'une réunion multilatérale au Nigeria le 21 décembre 2019.

Au Burkina Faso, le président Roch Marc Christian Kaboré a été renversé par des militaires lundi 24 janvier 2022. Des militaires regroupés au sein du « Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration », qui affirment vouloir « remettre le pays sur le bon chemin » et « lutter pour l'intégrité territoriale ». Comment en est-on arrivé là ? Ce coup d'État était-il prévisible ? RFI s'entretient avec Ornella Moderan, responsable du Programme Sahel de l'Institut d'études de sécurité (ISS).


Vidéo: Dissolution du gouvernement, fermeture des frontières, suspension de la Constitution... la junte prend la parole au Burkina Faso (Le Figaro)

Mali, Guinée, Burkina Faso... la tentation du coup d’État en Afrique de l’Ouest .
Depuis le coup d’État au Mali en août 2020, deux autres pays d'Afrique de l’Ouest, la Guinée et le Burkina Faso, sont tombés aux mains des militaires, malgré les condamnations et sanctions par les organisations régionales. Comment expliquer ce phénomène de contagion ? Décryptage. Des militaires décidés assumer leurs "responsabilités devant l’histoire". Lundi 24 janvier, après une journée d’incertitudes laissant place à de nombreuses rumeurs, un groupe d’officiers du Burkina Faso a confirmé avoir "mis fin au pouvoir" du président Roch Marc Christian Kaboré lors d’une allocution à la télévision nationale.

usr: 1
C'est intéressant!