•   
  •   

Monde L'Iran juge que les paroles de Trump contredisent ses actes

21:20  31 juillet  2018
21:20  31 juillet  2018 Source:   fr.reuters.com

Trump menace l'Iran d'un tweet en majuscules

  Trump menace l'Iran d'un tweet en majuscules Dans un registre évoquant celui utilisé il y a un an face à la Corée du Nord, Donald Trump a lancé une mise en garde d'une rare virulence contre l'Iran, suscitant des interrogations sur la stratégie américaine face à la République islamique. Le tweet menaçant, envoyé tard dimanche soir, a immédiatement été salué par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a rendu hommage à la "position ferme" du président américain.L'Iran, de son côté, a jugé par la voix du général Gholam Hossein Gheypour, chef de la milice Bassidj, que ces propos faisaient partie d'une "guerre psychologique" de la part de M.

L’accord sur le contrôle du nucléaire iranien est-il atomisé ? C’est la question qui domine ce mercredi au lendemain de l’annonce par Donald Trump du

Elle jette l'incertitude sur la parole et la signature des États-Unis, confirmant Donald Trump dans son rôle fétiche de Donald Trump s'accroche à son pari nord-coréen. Ormuz, le détroit que l ' Iran menace de bloquer. C'est un danger public. Tout ce qu'il fait est de s'opposer et gare à celui qui le contredit .

La proposition de Donald Trump de discuter avec les dirigeants iraniens est en contradiction avec la politique menée par son administration qui a rétabli des sanctions contre l'Iran et fait pression sur les autres pays pour qu'ils cessent leurs activités commerciales avec la république islamique, estime un responsable iranien.

L'IRAN JUGE QUE LES PAROLES DE TRUMP CONTREDISENT SES ACTES © REUTERS/Morteza Nikoubazl L'IRAN JUGE QUE LES PAROLES DE TRUMP CONTREDISENT SES ACTES

"Les sanctions et les pressions sont l'exact contraire du dialogue", a déclaré Bahram Qasemi, porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères cité par l'agence de presse Fars, mardi.

L'Iran trolle Donald Trump sur Twitter

  L'Iran trolle Donald Trump sur Twitter Téhéran a réagi après les menaces du président américain ... © THOMAS PETER / POOL / AFP Mohammad Javad Zarif, le 13 mai 2018 en Chine. Téhéran trolle Washington. Après le tweet menaçant publié par Donald Trump en majuscules, dimanche soir, l’Iran a répondu par son ministre des affaires étrangères, Javad Zarif, lundi. Evidemment, sur Twitter, et en criant.COLOR US UNIMPRESSED: The world heard even harsher bluster a few months ago. And Iranians have heard them —albeit more civilized ones—for 40 yrs.

Pourquoi ses actes sont complètement différents de ses paroles ? Vous souhaitez connaître la réponse ? Elle est toute simple ! Il existe un signe qui ne trompe jamais.

Seulement moins d'un Français sur quatre (24 %) estime au contraire que c'est une bonne décision en jugeant que l ' Iran continuait de menacer Israël et de déstabiliser la région. Plus globalement, près de neuf Français sur dix (87 %) jugent que l 'option prise par Donald Trump

"Comment Trump peut-il démontrer à la nation iranienne que ses propos de la nuit dernière reflètent une véritable intention de négociation et qu'ils ne sont pas motivés par des visées populistes ?" s'est interrogé le porte-parole.

Plus tôt dans la journée de mardi, le vice-président du Parlement iranien, Ali Motahari, avait estimé que ce n'était pas le moment pour l'Iran de négocier avec les Américains.

"Si Trump ne s'était pas retiré de l'accord sur le nucléaire et s'il n'avait pas imposé de sanctions contre l'Iran, négocier avec l'Amérique ne poserait aucun problème. Mais négocier à présent avec les Américains serait humiliant", a-t-il dit.

A l'issue d'une rencontre avec le président du Conseil italien Giuseppe Conte à la Maison blanche, le président américain avait annoncé qu'il était prêt à tout moment à discuter avec les dirigeants iraniens pour trouver le moyen d'améliorer les relations entre Washington et Téhéran.

"Soyez prudent", répond l'Iran à Donald Trump

  Le ton monte, via tweets interposés : le président américain Donald Trump a lancé une mise en garde d'une rare virulence contre l'Iran, à laquelle Téhéran a répondu du tac au tac. "SOYEZ PRUDENT!", a rétorqué lundi sur Twitter le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, quelques heures après une mise en garde d'une rare virulence du président américain Donald Trump contre l'Iran.

Iran : la décision de Trump de se retirer du JCPOA est irresponsable et dangereuse. Laurence Sailliet, porte- parole des Républicains, s'en est prise, quant à elle, directement au président français : «Les gesticulations à la Maison Blanche de notre Président infatué ont été vaines.

De son côté, le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a dit « soutenir totalement » la décision « courageuse » de Donald Trump de désengager son pays de l’accord nucléaire avec l ’ Iran . Codes promo. Paroles Damn, Dis-moi.

Donald Trump affirmait qu'il était prêt à ce dialogue sans conditions préalable.

Dès lundi soir, un conseiller du président iranien Hassan Rohani avait répondu à Trump en lui suggérant de commencer par respecter les accords signés par les Etats-Unis.

Le président américain a annoncé début mai qu'il retirait les Etats-Unis de l'accord de juillet 2015 sur le programme nucléaire iranien.

Le texte négocié par l'Iran et les puissances du P5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne + Allemagne) limite les activités nucléaires iraniennes en échange d'un allègement des sanctions économiques adoptées contre la république islamique.

Les Etats-Unis n'ont plus de relations diplomatiques avec l'Iran depuis 1979 et la révolution islamique qui s'était traduite par la crise des otages américains en Iran.

Pendant 444 jours, cinquante-deux diplomates et civils avait été retenus en otages par des étudiants iraniens dans l'ambassade des Etats-Unis à Téhéran.

(Bozorgmehr Sharadefin; Pierre Sérisier pour le service français)

Donald Trump menace les pays "qui font des affaires" avec l'Iran .
Les sanctions américaines contre l'Iran ont pris effet ce mardi matin à 6 heures. © Fournis par Francetv info Donald Trump a lancé, mardi 7 août, un nouvel avertissement aux pays qui commercent avec l'Iran, de nouveau frappé par des sanctions américaines "Quiconque faisant des affaires avec l'Iran ne fera PAS d'affaires avec les États-Unis. Je demande la PAIX MONDIALE, rien de moins", écrit le président américain sur son compte Twitter.The Iran sanctions have officially been cast. These are the most biting sanctions ever imposed, and in November they ratchet up to yet another level.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!