•   
  •   

Monde Les centres de rétention ? Des "colonies de vacances" selon un chef de la police américaine

14:40  01 août  2018
14:40  01 août  2018 Source:   nouvelobs.com

Les Français prêts à partir en vacances... avec leur boss!

  Les Français prêts à partir en vacances... avec leur boss! Les vacances d'été sont un moment privilégié pour déconnecter et oublier le travail. Pourtant, une récente étude révèle qu'une grande majorité de Français acceptent de partager leurs congés avec leur boss quand l'occasion se présente.Une plage, le ressac, une piña colada sur un transat et... votre boss juste à côté. Cauchemar ou rêve éveillé? Partir en vacances avec son chef, reste une pratique très peu répandue en France. Selon une étude menée par Qapa.fr, une agence d'intérim en ligne, auprès de 4,5 millions d'internautes, seulement 5% des personnes interrogées ont mis leurs orteils en éventail en compagnie de leur N+1.

Un responsable de la police américaine aux frontières (ICE) a rejeté mardi au Congrès les critiques de mauvais traitements dans les centres de rétention où sont enfermées des familles d'immigrés clandestins, les comparant à "une colonie de vacances ".

Un responsable de la police américaine aux frontières (ICE) a rejeté mardi au Congrès les critiques de mauvais traitements dans les centres de rétention où sont enfermées des familles d'immigrés clandestins, les comparant à "une colonie de vacances ".

Face au Congrès, un responsable de la police américaine n’a pas hésité à comparer les centres de rétention à des colonies de vacances.

Matthew Albence,directeur exécutif associé à la police américaine aux frontières (ICE), entendu au Congrès le 31 juillet 2018. © Copyright 2018, L'Obs Matthew Albence,directeur exécutif associé à la police américaine aux frontières (ICE), entendu au Congrès le 31 juillet 2018.

"Je pense que la meilleure façon de les décrire est de parler d'une colonie de vacances." C’est une comparaison étonnante et pourtant… le directeur exécutif associé à la police américaine aux frontières (ICE), Matthew Albence, a bien mis sur le même plan, mardi 31 juillet devant le Congrès, les centres de rétention, où sont enfermées des familles d'immigrés clandestins, et les colonies de vacances.

L'auteur de la fusillade de Toronto identifié (police)

  L'auteur de la fusillade de Toronto identifié (police) La police de Toronto a annoncé lundi avoir identifié l'homme de 29 ans qui a tué deux personnes dimanche soir lors d'une fusillade, avant d'être lui-même tué dans un échange de tirs avec la police. Il s'agit de Faisal Hussain, un résident de Toronto, selon le chef de la police, d'après qui il est trop tôt pour s'avancer sur les motivations de l'homme, qui a utilisé une arme de poing.Mais selon sa famille, il souffrait depuis son enfance de "sérieux problèmes mentaux" qu'il n'a jamais pu surmonter même s'il a pris des médicaments et suivi des thérapies.

Colonies culturelles Colonies artistiques Colonies scientifiques. Colonies de nature Colonies mécaniques Séjours linguistiques. www.AnimNet.com Portail de l 'animation et des colonies de vacances . www.Formations-bafa-bafd.com Annuaire des formations BAFA et BAFD.

Avec sa bande d'amis, Émilien se prépare à devenir mono au centre d 'Argilly, eu Bourgogne, un endroit pittoresque, selon la directrice. Colonie de vacances Colonies sportives Colonies nautiques Colonies culturelles Colonies artistiques.

Le responsable a en effet affirmé que les conditions de vie de ces familles de migrants n’étaient pas si terribles en centres de rétention, mettant en avant l'accès "24h sur 24, 7 jours sur 7" à l'eau et à la nourriture. Selon lui, elles auraient aussi la possibilité de suivre des cours, de participer à des exercices physiques et auraient des opportunités de divertissement en extérieur.

C’est devant la commission judiciaire du Sénat que Matthew Albence a prononcé ces quelques paroles polémiques, alors que républicains et démocrates ont assailli de questions et de remarques plusieurs responsables de la surveillance des frontières. Il faut dire que l'administration Trump est toujours sous le feu des critiques, après avoir séparé plus de 2.500 enfants de leurs parents ou tuteurs alors qu’ils traversaient illégalement la frontière mexicaine.

Toronto: l'auteur de la fusillade indentifié

  Toronto: l'auteur de la fusillade indentifié L'homme de 29 ans, est Faisal Hussain. Selon sa famille, il souffrait de "sérieux problèmes mentaux".

Référencer vos séjours, vos centres de vacances ou vos offres d'emplois. Colonies de vacances pour enfants et adolescents. Lescolos.com vous propose de découvrir les colonies de vacances présentés par les organisateurs de colos.

Ici pas de centres de vacances fixes, mais des étapes à travers le pays visité qui seront rythmées par la visite des principaux sites d'intérêt, la rencontre avec des habitants, et d'autres activités complémentaires (sportives, de détente ). La logistique durant ces colonies de vacances à l'étranger.

Mauvais traitements

En comparant les centres de rétention aux colonies de vacances, Matthew Albence a ainsi rejeté les critiques des parlementaires, qui pointaient du doigt les mauvais traitements en centres de rétention. Certains ont notamment indiqué que beaucoup de ces jeunes enfants avaient souffert de maltraitances pendant qu'ils étaient pris en charge par les services américains.

Le président de la commission, le républicain Chuck Grassley, a eu des mots très durs, estimant que le gouvernement "échoue lamentablement" à assurer un traitement humain. "Les mères ont souffert de maltraitance physique, mentale et émotionnelle inimaginables pendant leur détention", a-t-il déclaré. "Evidemment, c'est inacceptable."

De son côté, la sénatrice démocrate Dianne Feinstein a affirmé que "ce n'est pas une exagération de dire que les politiques du président Trump et du ministre de la Justice Jeff Sessions feraient, en fait, de centaines d'enfants migrants des orphelins", taclant une politique "profondément immorale et incohérente".

UE-La Commission propose de l'argent aux Etats pour accueillir les migrants

  UE-La Commission propose de l'argent aux Etats pour accueillir les migrants La Commission européenne a proposé mardi de verser aux Etats membres 6.000 euros, tirés du budget de l'Union, pour chaque demandeur d'asile accueilli sur leur sol.Elle offre également de couvrir les frais de fonctionnement, dans les pays volontaires, de "centres contrôlés" où seraient identifiés les demandeurs d'asile légitimes et les migrants économiques, qui devront être renvoyés chez eux.

Parmi les trois types de colonies de vacances , celles organisées par les collectivités ou par des associations ont du plomb dans l’aile, tandis que celles du privé grignotent du terrain. Des centres de vacances sur Leboncoin.fr.

Toutes les colonies de vacances pour enfants et séjours pour les jeunes sont sur 123sejours.com. Trouvez la colo, le camps, voyage, ou stage pour les vacances de votre enfant parmis plus de 500 organisateurs.

Enfermés dans des cages

Ce n’est pas la première fois que les centres de rétention sont comparés à des centres aérés. Cette analogie fait écho aux propos controversés tenus en juin par une présentatrice de Fox News, une chaîne conservatrice très regardée par le président américain, qui avait qualifié les centres où sont enfermés les enfants de "colonies de vacances".

Pourtant, des images d'enfants, parfois très jeunes, séparés de leurs parents et enfermés dans des cages grillagées avaient provoqué un immense émoi national et international, poussant Donald Trump à signer le 20 juin un décret mettant fin de cette pratique de séparation systématique découlant de sa politique de "tolérance zéro" sur l'immigration illégale.

Depuis, les autorités ont beaucoup de difficultés à réunir les familles ayant été séparées. Le gouvernement a rendu quelque 1.800 enfants à leurs parents mais 711 mineurs restaient toujours aux soins des autorités américaines.

Les parlementaires et militants se sont aussi focalisés sur le sort des quelque 400 enfants dont les parents ont été expulsés sans eux du territoire américain.

L.L.F avec AFP

Emmanuel Macron : en vacances au Fort de Brégançon, il invite Theresa May et son mari .
Emmanuel Macron et son épouse Brigitte vont passer deux semaines au Fort de Brégançon pour leurs vacances. Dès leur arrivée, Emmanuel Macron a organisé une visite d'Etat avec la Première ministre britannique, Theresa May. Non Stop Zapping vous montre les images.C'est officiel, Emmanuel et Brigitte Macron sont en vacances ! Le chef d'Etat et son épouse sont arrivés hier vendredi au Fort de Brégançon, lieu de résidence officiel pour présidents en villégiature. Ils pourront certainement profiter de leur toute nouvelle piscine hors-sol, construite au prix de 34 000€ pour "préserver la sécurité du président et de ses proches - et ce, contre l'avis général et la polémique qui enflait.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!