•   
  •   

Monde Etats-Unis : un homme armé tué après avoir tenté de pénétrer dans les bureaux du FBI

10:30  12 août  2022
10:30  12 août  2022 Source:   abonnement.leparisien.fr

essaie de violer le bureau du FBI, est blessé dans Standoff

 essaie de violer le bureau du FBI, est blessé dans Standoff L'homme armé de Un homme armé paré dans un organe de gamme de corps a tenté de briser une zone de dépistage de sécurité dans un bureau de terrain du FBI en Ohio jeudi, puis s'est enfui et a été blessé dans un échange de coups de feu du FBI Dans une confrontation avec les forces de l'ordre, ont indiqué les autorités.

La police fédérale américaine a indiqué qu’une personne armée avait tenté d’« entrer par effraction » dans ses bureaux de Cincinnati. Reuters/Jeffrey Dean © JEFFREY DEAN La police fédérale américaine a indiqué qu’une personne armée avait tenté d’« entrer par effraction » dans ses bureaux de Cincinnati. Reuters/Jeffrey Dean Un homme armé qui avait tenté jeudi de pénétrer dans les bureaux du FBI à Cincinnati, dans le nord des Etats-Unis, a été tué par les forces de l’ordre à l’issue de plusieurs heures de confrontation armée. Des faits qui surviennent moins d’une semaine après la spectaculaire perquisition du domicile de Donald Trump par le FBI, qui a provoqué la colère des milieux d’extrême droite dans le pays. Dans un communiqué, la police fédérale américaine a indiqué qu’une personne armée avait tenté d’« entrer par effraction » dans ses bureaux de Cincinnati dans l’Ohio jeudi en début de matinée. « L’alarme s’est déclenchée et des agents armés du FBI sont arrivés, et le suspect s’est enfui », a précisé la police fédérale. Selon un média local, l’homme, qui était revêtu d’un gilet pare-balles, a fait usage d’un pistolet à clous et brandi une arme semi-automatique de type AR-15, avant de s’enfuir en voiture. Le suspect a refusé de se rendre Un porte-parole de la police a précisé que les forces de l’ordre s’étaient lancées à sa poursuite. « Une fois que le véhicule s’est arrêté, il y a eu un échange de coups de feu entre les policiers et le suspect », a-t-il indiqué. L’homme a ensuite été encerclé par les agents de police après s’être réfugié dans un champ de maïs. Une tentative de négociation a eu lieu avec l’homme de 42 ans afin qu’il se rende aux autorités, sans succès. Le suspect a brandi son arme à feu en direction des policiers, qui ont alors tiré. Son décès a été prononcé sur place.

Vidéo: Nouvelle fusillade cette nuit aux USA : Un homme armé a tué trois personnes en ouvrant le feu dans l'aire de restauration (Dailymotion)

suspect qui a tenté de vioder les décès du bureau du FBI dans Standoff

 suspect qui a tenté de vioder les décès du bureau du FBI dans Standoff Wilmington, Ohio (AP) - Les autorités enquêtent sur les motifs d'un homme armé qui, selon eux Les forces de l'ordre, une affaire qui se déroule alors que le FBI avertit les agents de prendre des précautions supplémentaires dans un contexte de menaces accrues sur les réseaux sociaux pour ses employés et ses installations.

NBC a rapporté que le suspect, selon trois personnes aidant les forces de l’ordre, pouvait être vu sur des photos de l’invasion le 6 janvier du Capitole américain par des partisans de Trump, mais il n’était pas clair s’il était entré à l’intérieur. Le directeur du FBI, Christopher Wray, avait annoncé mercredi que le FBI avait reçu des menaces après la perquisition chez M. Trump. Des menaces que le patron de la police fédérale a qualifié de « déplorables et dangereuses ». « La violence contre les forces de l’ordre n’est pas la réponse, quel que soit votre problème », a-t-il ajouté.

Jadis haï par la gauche, le FBI est aujourd'hui diabolisé par les conservateurs .
Les agents du FBI ont l'habitude d'être critiqués, mais jamais dans leur histoire ils n'ont été confrontés à des attaques du genre de celles que leur ont infligé des conservateurs républicains depuis qu'ils ont perquisitionné le domicile de Donald Trump en Floride. Mais depuis que Donald Trump a dénoncé la perquisition de son domicile de Mar-a-Lago en Floride, où la police fédérale a saisi des documents "top secret", les attaques des partisansDepuis sa création il y a plus de cent ans, la police fédérale américaine a surtout été critiquée pour sa répression du mouvement pour les droits civiques des années 1960, au nom de la sécurité nationale.

usr: 5
C'est intéressant!