•   
  •   

Monde Grève à Ryanair: «On est des esclaves avec des cravates»

13:25  14 septembre  2018
13:25  14 septembre  2018 Source:   rfi.fr

Ryanair : des syndicats préparent la plus grosse grève de l'histoire de la low-cost

  Ryanair : des syndicats préparent la plus grosse grève de l'histoire de la low-cost Alors que les syndicats de navigants allemands ont appelé à la grève pour ce mercredi 12 septembre, les syndicats de cinq autres pays européens préparent une journée de grève le 28 septembre qu'ils présentent déjà comme la plus importante de l'histoire de la compagnie.Bis repetita pour Ryanair. Confrontée en août à un vaste mouvement coordonné de son personnel navigant dans cinq pays européens (400 vols annulés en pleine période de vacances et plus de 55.000 passagers concernés), Ryanair est à nouveau sous la menace d'un conflit social.

Grève prévue à Ryanair: plus de 150 vols seront annulés en Belgique. © REUTERS/Wolfgang Rattay Grève prévue à Ryanair: plus de 150 vols seront annulés en Belgique.

Les personnels de cabine de la compagnie aérienne à bas coûts Ryanair sont appelés à la grève le 28 septembre prochain dans cinq pays européens, selon un mot d'ordre lancé jeudi par un collectif syndical.

Avec notre bureau de Bruxelles,

« Ce sera la plus grande grève de l'histoire chez Ryanair », préviennent d'ores et déjà les syndicats. Plus de 150 vols seront annulés en Belgique. Une partie du personnel de cabine sera aussi en grève en Espagne, au Portugal, en Italie et aux Pays-Bas. Ces salariés demandent de meilleures conditions de travail et l'application des lois nationales.

"Ryanair n'est pas comme Easyjet, à s'écraser à chaque menace de grève" (O'Leary)

  Alors que la compagnie est confrontée à des mouvements sociaux depuis un an, Michael O'Leary, le directeur général de la compagnie à bas coût irlandaise, a affiché mercredi 12 septembre sa détermination face aux grévistes. Au lendemain d'une grève en Allemagne qui a obligé Ryanair à annuler 150 vols et à la veille d'un appel à une grève dans cinq pays européens pour le 28 septembre, Michael O'Leary, l'emblématique directeur général de la compagnie à bas coût irlandaise a affiché, mercredi 12 septembre, sa dét Lire aussi : Ryanair : des syndicats préparent la plus grosse grève de l'histoire de la low-

Sarkis Simonjan, steward chez Ryanair, ne décolère toujours pas : « Regardez mon salaire, il est à 813,87 puisqu’ils déduisent 300 euros la formation, ils déduisent 164 euros de taxes de je ne sais pas où, et 245 de taxes irlandaises. D’où ça sort alors que je vis en Belgique, je travaille en Belgique. Pourquoi je devrais payer des taxes irlandaises. On est des esclaves avec des cravates. »

Et ces syndicalistes comptent bien ne pas en rester là. S'il n'y a pas d'avancées lors de la réunion des actionnaires le 20 septembre prochain, ils menacent de se mettre en grève une fois par mois.

En attendant, ils comptent sur le soutien de la Commission européenne où ils ont été reçus cet après-midi. « Ce que l’on demande à l’Europe, c’est de mettre la pression et vous avez des sociétés qui sont pénalisées financièrement parfois à auteur d’un milliard d’euros, explique Yves Lambot, représentant syndical belge. Nous demandons qu’il y ait des pénalités qui soient infligées à Ryanair. »

Migrants : un ministre luxembourgeois s'insurge contre les propos de Matteo Salvini .
VIDÉO - «Et merde alors !». Le chef de la diplomatie luxembourgeoise a vertement réagi à l'attaque de Matteo Salvini qui a estimé que le Luxembourg voulait importer des «esclaves» africains pour pallier son manque de main-d'œuvre et son déficit démographique. Une assertion du ministre italien de l'Intérieur Matteo Salvini, comparé les migrants africains à des esclaves, a provoqué vendredi à Vienne une réaction indignée du ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselborn.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!