•   
  •   

Monde VIDÉO. Défiant le régime, les joueurs de foot iraniens cachent leur maillot sous des parkas noires

03:20  29 septembre  2022
03:20  29 septembre  2022 Source:   positivr.fr

Iran : au moins 50 morts dans les manifestations après la mort de Mahsa Amini, selon une ONG

  Iran : au moins 50 morts dans les manifestations après la mort de Mahsa Amini, selon une ONG La répression des manifestations, contre la mort d’une jeune femme après son arrestation par la police des mœurs en Iran, a fait au moins 50 morts, selon l’ONG Iran Human Rights (IHR). Au moins 50 personnes ont été tuées en Iran dans les manifestations, réprimées par les forces de sécurité, contre la mort d’une jeune femme après son arrestation par la police des mœurs, a rapporté ce vendredi 23 septembre 2022 Pour contrer cette mobilisation qui enflamme le pays, des milliers de personnes ont par ailleurs défilé ce vendredi à l’appel des autorités pour défendre au contraire le port du voile et dénoncer

Alors que la colère n’en finit plus de gronder en Iran, même le monde du football se met à défier le régime. Mardi 27 septembre, les joueurs de l’équipe nationale ont volontairement caché leurs maillots tandis que résonnait leur hymne en ouverture d’un match. Lumière sur un geste fort et courageux.

Image : Un truc de foot © Fournis par Positivr Image : Un truc de foot

Ça s’est passé à Mödling, en Autriche, où se tenait le match amical entre l’Iran et le Sénégal. Alors que les joueurs iraniens étaient censés chanter leur hymne national, ils ont choisi de garder leurs parkas noires plutôt que d’afficher les couleurs de leur pays. Ce choix audacieux sonne comme un pied de nez envoyé aux dirigeants iraniens qui, depuis une dizaine de jours, répriment les manifestations avec la plus grande violence (on compte déjà plusieurs dizaines de morts).

Révolte en Iran : «C'est une génération de femmes plus éduquées, qui n'ont pas l'intention d'accepter le diktat du voile»

  Révolte en Iran : «C'est une génération de femmes plus éduquées, qui n'ont pas l'intention d'accepter le diktat du voile» Déclenché par la mort de Mahsa Amini aux mains de la police des mœurs, le soulèvement en Iran s'est transformé en un mouvement inédit, sous l'impulsion des femmes. Azadeh Kian, professeure de sociologie à l'université Paris Cité, éclaire sur les racines d'une colère profonde, enracinée depuis des années.» LIRE AUSSI - En vidéo, des Iraniennes se coupent les cheveux et brûlent leur hijab en signe de protestation après l'assassinat de Mahsa Amini

Regardez :

Comme le souligne France Inter, la veille de ce match, l’attaquant Sardar Azmoun (qui joue au Bayer Leverkusen), avait pris la parole sur Instagram :

“La punition ultime serait d’être expulsé de l’équipe nationale, ce qui est un petit prix à payer même pour une seule mèche de cheveux d’une femme iranienne (…) Je n’ai pas peur d’être évincé. Honte à vous d’avoir si facilement tué le peuple et vive les femmes d’Iran.”

Iran : la mobilisation incroyable des joueurs contre les violences en cours

  Iran : la mobilisation incroyable des joueurs contre les violences en cours Les joueurs de l’équipe nationale se sont mobilisés contre les violences en cours de la part du gouvernement iranien. © Icon Sport Les joueurs iraniens ont protesté contre les violences en cours dans le pays Les joueurs de l’équipe nationale se sont mobilisés contre les violences en cours de la Les footballeurs prennent parti contre leur gouvernement. Depuis plus d’une dizaine de jours, de fortes mobilisations ont lieu en Iran après la mort de Mahsa Amini. Cette jeune femme avait été arrêtée, accusée de porter son voile de « manière inappropriée.

Ce post fait directement référence à Mahsa Amini, morte le 16 septembre après avoir été arrêtée par la police iranienne à cause d’une tenue jugée “inappropriée” (son voile laissait apparaître une mèche de cheveux). C’est précisément cet événement qui a déclenché la vague de manifestations qui secoue actuellement le pays. Les Iraniens et les Iraniennes ne veulent plus subir l’oppression et, manifestement, l’équipe nationale de football se range derrière eux et derrière elles.

Sardar Azmoun a depuis effacé son post ainsi que d’autres publications, mais son message a été entendu et même amplifié par cette séquence des maillots cachés pendant l’hymne.

Un formidable exemple de solidarité et, surtout, un bel hommage rendu aux femmes et aux hommes qui se battent pour la liberté en Iran.

«Cette génération est prête à mourir pour ses libertés»: en France, les étudiants iraniens soutiennent leur pays .
En Iran, les étudiants manifestent contre le pouvoir islamique. Expatriés en France, certains soutiennent le mouvement et s’inquiètent de la répression subie par leurs amis.Les premières mobilisations étudiantes ont débuté samedi 1er octobre, lorsque environ 200 étudiants iraniens se sont rassemblés à l’université de technologie de Sharif - surnommée «la Polytechnique iranienne». Tout le week-end, des vidéos, qui inspirent pour beaucoup l’effroi, ont circulé sur les réseaux sociaux. Dans l’une d’elles, des étudiants sont poursuivis dans le parking souterrain de leur université par la police.

usr: 1
C'est intéressant!