•   
  •   

Monde États-Unis : manifestations pour le droit à l'avortement à un mois des élections de mi-mandat

12:20  09 octobre  2022
12:20  09 octobre  2022 Source:   france24.com

diffusant des annonces de journaux sur l'avortement dans 10 États

 diffusant des annonces de journaux sur l'avortement dans 10 États Le bras de campagne du Sénat démocratique Le bras de la campagne du Sénat démocrate marque 100 jours depuis que la Cour suprême a annulé Roe c. Wade en diffusant des publicités complètes dans les journaux dans les États du champ de bataille du Sénat. Il s'agit de la dernière poussée des responsables de la campagne démocrate axés sur les droits à l'avortement, qui est toujours un numéro supérieur pour les électeurs avant le milieu de 2022, maintenant à moins de 40 jours.

Des Américains manifestent, ici à Washington DC, en faveur du droit à l'avortement avant les prochaines élections de mi-mandat aux États-Unis qui auront lieu dans un mois. © Amanda Andrade-Rhoades, Reuters Des Américains manifestent, ici à Washington DC, en faveur du droit à l'avortement avant les prochaines élections de mi-mandat aux États-Unis qui auront lieu dans un mois.

Plusieurs milliers d'Américains ont manifesté samedi en faveur du droit à l'avortement avant les élections cruciales de mi-mandat. La Cour suprême des États-Unis a révoqué, il y a plus de trois mois, l'arrêt Roe vs Wade qui, depuis près d'un demi-siècle, garantissait le droit des Américaines à avorter.

Nouvelles manifestations avant des échéances cruciales. Des milliers de personnes ont battu le pavé samedi 8 octobre dans plusieurs villes des États-Unis, dont Washington, pour appeler à défendre le droit à l'avortement, dynamité au niveau fédéral cet été par la Cour suprême, et à faire déferler une "vague bleue" démocrate lors des élections de mi-mandat dans un mois.

Quelle est la taille d'un fan des «amis»?

 Quelle est la taille d'un fan des «amis»? Votre navigateur ne prend pas en charge cette vidéo Planned Parenthood a appelé le film Blonde de Netflix comme «Propagande anti-avortement». Le film à 18 classé, basé sur le roman du même nom de Joyce Carol Oates , présente de nombreuses scènes imaginées de The Star’s Life . Cela a attiré une énorme controverse depuis sa sortie sur le géant du streaming plus tôt cette semaine. Blonde n'est pas un biopic standard sur Monroe.

"Nous n'irons pas en arrière", ont scandé les manifestants, en majorité des femmes, en brandissant des pancartes appelant à un "tsunami féministe" et à "voter pour sauver les droits des femmes" face à l'offensive conservatrice.

>> À lire aussi : "Face au recul du droit à l'avortement, des Américaines se tournent vers la stérilisation"

"Je ne veux pas qu'on m'oblige à revenir à une autre époque", a dit à l'AFP Emily Bobal, 18 ans, étudiante à Washington. "C'est assez ridicule que l'on doive toujours (manifester) en 2022" pour défendre ce droit, a-t-elle ajouté, en se disant inquiète que la Cour suprême ne s'attaque maintenant au mariage gay.

"La majorité d'entre nous est prête à sortir et à se battre pour la démocratie et pour le droit des personnes à disposer de leur corps, femmes et hommes", a déclaré de son côté Kimberly Allen, 70 ans, pour qui les résultats des élections de mi-mandat du 8 novembre seront décisifs en matière de protection des droits.

Au moins 66 cliniques ont cessé d'offrir des services d'avortement depuis Roe Renversal

 Au moins 66 cliniques ont cessé d'offrir des services d'avortement depuis Roe Renversal © (Graeme Jennings / Washington Examiner) Pro-Life Gross Help Centers réduit les bénéfices des avortements. Les cliniques de santé S IXty-Six dans 15 États ont cessé d'offrir des services d'avortement dans les 100 jours qui ont suivi la Cour suprême annulée Roe c. Wade , mettant fin à l'accès national à la procédure.

Contre-manifestation

De nombreuses manifestantes arboraient des brassards et des foulards verts, couleur de ralliement des pro-IVG. D'autres agitaient d'énormes drapeaux bleus (la couleur des démocrates) barrés d'un "Votez" ainsi que des pancartes bleues en forme de vague symbolisant la déferlante qu'elles appellent de leurs vœux lors du scrutin.

Quelques contre-manifestants exhortant à "trouver Jésus-Christ", et pour qui "l'avortement équivaut à un meurtre", ont été hués.

Des rassemblements similaires se sont notamment tenus à New York et à Denver, dans le Colorado.

>> À lire aussi : "États-Unis : comment les données personnelles pourraient servir à traquer les avortements illégaux"

"La vague des femmes poursuivra chaque politicien anti-avortement, où qu'il vive", a tweeté Rachel O'Leary Carmona, directrice exécutive de "Women's March", principale organisation derrière la manifestation, qui exhorte à élire "plus de femmes" et de candidats favorables au droit à l'avortement le mois prochain.

Les élections détermineront le contrôle du Sénat et de la Chambre des représentants. Les démocrates, emmenés par Joe Biden, veulent placer le débat sur la défense du droit à l'avortement et de la démocratie.

Fin juin, la Cour suprême a annulé le droit constitutionnel à l'avortement. Aussitôt, une ribambelle d'États dirigés par des républicains ont banni les IVG sur leur sol et de nombreuses batailles ont été lancées devant les tribunaux.

Dernier développement en date, une cour d'appel dans l'Arizona a décidé vendredi que les avortements pouvaient de nouveau être pratiqués dans cet État.

Avec AFP

NC veulent que les infirmières offrent des avortements induits par des médicaments .
Les cliniques Raleigh, N.C. (AP) - avec les deux avortements en Caroline du Nord et le nombre de patients en clinique hors État qui ont fait irruption après que Roe c. Wade a été annulé, les juges devraient permettre Des professionnels de la santé plus formés pour prescrire des pilules pour des avortements induits par des médicaments, les plaignants dans un procès ont écrit lundi.

usr: 1
C'est intéressant!