•   
  •   

Monde Afghanistan: Première exécution publique officielle depuis le retour des taliban

19:00  07 décembre  2022
19:00  07 décembre  2022 Source:   fr.reuters.com

Pakistan Taliban End Cease-Fire, Order Nationwide Attacks

 Pakistan Taliban End Cease-Fire, Order Nationwide Attacks Pakistan's Taliban a déclaré lundi qu'ils avaient annulé un cessez-le-feu tremblant convenu avec le gouvernement en juin et ordonné aux combattants d'organiser des attaques à travers le pays.

KABOUL (Reuters) - L'administration afghane a annoncé mercredi avoir procédé à la première exécution publique d'un condamné à mort depuis le retour aux pouvoirs des taliban en août 2021. Le condamné avait été reconnu coupable du meurtre à l'arme blanche d'un autre homme en 2017, a déclaré Zabihoullah Moujahid, porte-parole des taliban. Il a été exécuté par le père de la victime, qui lui a tiré

Un combattant Taliban montant la garde sur un pont © Thomson Reuters Un combattant Taliban montant la garde sur un pont

KABOUL (Reuters) - L'administration afghane a annoncé mercredi avoir procédé à la première exécution publique d'un condamné à mort depuis le retour aux pouvoirs des taliban en août 2021.

Alabama `` Exécution Survivor '' atteint le règlement avec l'État

 Alabama `` Exécution Survivor '' atteint le règlement avec l'État Montgomery, Ala (AP) - L'Alabama ne demandera pas une autre date d'injection létale pour un détenu dont l'exécution de septembre avait été interrompue en raison de problèmes établissant une ligne intraveineuse, selon les termes de Un accord de règlement a approuvé lundi. © Fourni par l'Associated Press Death Pinaty Alabama L'État a accepté de ne plus jamais utiliser l'injection létale comme méthode d'exécution pour mettre à mort Alan Eugene Miller.

Le condamné avait été reconnu coupable du meurtre à l'arme blanche d'un autre homme en 2017, a déclaré Zabihoullah Moujahid, porte-parole des taliban.

Il a été exécuté par le père de la victime, qui lui a tiré dessus à trois reprises, a-t-il précisé dans un communiqué ultérieur.

Plusieurs hauts responsables taliban ont assisté à l'exécution, a dit Zabihoullah Moujahid, parmi lesquels le ministre de l'Intérieur, Sirajouddine Haqqani, et le vice-Premier ministre Abdoul Ghani Baradar.

À Paris, le ministère des Affaires étrangères français a condamné cette exécution publique, évoquant une décision "odieuse".

La Cour suprême afghane avait auparavant annoncé que plusieurs hommes et femmes accusés de faits tels que le vol ou l'adultère avaient subi des flagellations publiques ces dernières semaines.

Washington condamne le tir à l'ambassade du Pakistan à Kaboul

 Washington condamne le tir à l'ambassade du Pakistan à Kaboul Islamabad (AP) - Les États-Unis ont condamné l'attaque de vendredi contre l'ambassade pakistanaise dans la capitale de l'Afghanistan dans laquelle un diplomate pakistanais senior a été soutenu. L'attaque intervient au milieu des tensions croissantes entre les voisins d'Asie du Sud sur les affirmations d'Islamabad selon lesquelles les forces gouvernementales anti-pakistanais organisent des attaques terroristes des cachettes en Afghanistan.

Le Haut-Commissariat aux droits de l'homme des Nations unies avait appelé en novembre les autorités afghanes à mettre fin sans délai aux flagellations publiques.

Selon un communiqué de la Cour suprême afghane, le chef suprême des taliban a reçu des juges le mois dernier et leur a déclaré qu'ils devaient infliger des peines conformes à la charia, la loi islamique.

Les flagellations et les lapidations étaient répandues en Afghanistan pendant la période 1996-2001, durant laquelle les taliban avaient déjà occupé le pouvoir à Kaboul. Elles étaient ensuite devenues rares et avaient été condamnées par les gouvernements qui se sont succédé jusqu'en 2021, même si la peine de mort restait en vigueur.

(Reportage Mohammad Yunus Yawar, version française Marc Angrand, édité par Kate Entringer)

Afghanistan: attaque d'un hôtel prisé des Chinois à Kaboul, des assaillants abattus .
Des hommes armés ont attaqué ce lundi 12 décembre un hôtel de Kaboul prisé des hommes d'affaires chinois. Selon les talibans, trois assaillants ont été tués. Le bilan des victimes reste incertain. L'attaque s'est déroulée à l'hôtel Longan de Kaboul, un complexe à plusieurs étages très prisé des hommes d'affaires chinois qui sont de plus en plus nombreux à se rendre en Afghanistan depuis le retour des talibans au pouvoir. Des vidéos postées sur les réseaux sociaux montrent des flammes au premier étage et des résidents de l'hôtel se précipiter aux fenêtres. Des journalistes de l'AFP ont également pu voir un épais panache de fumée s'échapper de l'hôtel.

usr: 2
C'est intéressant!