•   
  •   

MondeNouvelles sanctions américaines contre la Russie

02:25  09 novembre  2018
02:25  09 novembre  2018 Source:   fr.reuters.com

Nouvelles sanctions américaines contre le Venezuela

Nouvelles sanctions américaines contre le Venezuela Nouvelles sanctions américaines contre le VenezuelaMÉRICAINES CONTRE LE VENEZUELA WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis ont instauré jeudi de nouvelles sanctions contre le Venezuela, visant notamment ses exportations d'or, a annoncé le conseiller de la présidence à la Sécurité nationale, John Bolton.

la Russie pour l'annexion de la Crimée en 2014, sa participation à la guerre en Syrie et son ingérence supposée dans l'élection présidentielle américaine de 2016. Parmi les personnalités visées par les nouvelles sanctions , qui imposent un gel des comptes à l'étranger, figurent un proche de Poutine, le

Au total, l'administration du président Donald Trump a ciblé sept oligarques présentés comme des membres du cercle restreint de Vladimir Poutine, 12 de compagnies que ceux-ci possèdent ou contrôlent

Nouvelles sanctions américaines contre la Russie © Reuters/Maxim Shemetov NOUVELLES SANCTIONS AMÉRICAINES CONTRE LA RUSSIE

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis ont adopté jeudi des sanctions contre deux Ukrainiens, un Russe ainsi que contre neuf entités ukrainiennes et russes, en lien avec l'annexion de la péninsule de Crimée par Moscou en 2014 et avec des atteintes aux droits de l'homme touchant à cette région, a annoncé le Trésor américain.

L'une des entités visées - la société à responsabilité limitée Southern Project - est liée à la banque Rossiya et à l'homme d'affaires russe Iouri Kovoultchouk, a précisé le département du Trésor sur son site internet.

International - Pétrole : les Etats-Unis imposent des nouvelles sanctions à l’Iran

International - Pétrole : les Etats-Unis imposent des nouvelles sanctions à l’Iran Les sanctions américaines risquent de faire flamber les cours du pétrole. Mais Washington accorde des dérogations à huit pays pour qu’ils poursuivent

Cette sanction signifie que toute personne effectuant une "transaction significative" avec les personnes désignées sur la liste noire sera automatiquement la cible de sanctions américaines , selon une loi adoptée par le Congrès en 2017.

L'UE, qui soutient les sanctions politiques contre la Russie , pose ses limites : celles de ses intérêts économiques. L'Union européenne, et plus précisément les multinationales européennes, en ont-ils assez de payer pour la politique de sanctions américaines contre la Russie ?

"Le Trésor [américain] reste déterminé à prendre pour cibles des entités soutenues par la Russie, qui cherchent à tirer profit de l'annexion et de l'occupation illégales de la Crimée par la Russie", a déclaré Sigal Mandelker, secrétaire adjointe au Trésor chargée des questions de terrorisme et de renseignements financiers.

Parmi les personnes nouvellement visées par ces sanctions figurent Andriy Souchko, officier du FSB russe. Le Trésor américain le tient pour responsable de l'enlèvement en 2017 d'un militant tatar de Crimée qui a été torturé en détention.

Les sanctions visent aussi des entreprises qui, d'après le Trésor américain, ont tiré parti de l'annexion de la Crimée. Parmi celles-ci se trouve Mriya Resort and Spa, société d'investissements hôteliers soutenue par la plus grande banque russe, Sberbank, et qui fait des affaires à Yalta, sur le rivage sud de la Crimée.

Egalement visé par les sanctions, le ministère de la Sécurité d'Etat de la république autoproclamée de Louhansk, dans les zones séparatistes pro-russes de l'est de l'Ukraine.

(Tim Ahmann et Makini Brice; Eric Faye pour le service français)

Les USA autorisent huit pays à acheter du pétrole iranien.
Les USA autorisent huit pays à acheter du pétrole iranienS À ACHETER DU PÉTROLE IRANIEN WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis ont annoncé vendredi qu'ils exempteraient temporairement huit pays de sanctions relatives à l'Iran, ce qui leur permettra de continuer à importer du pétrole iranien en dépit de la mise en oeuvre dès lundi des sanctions américaines à l'encontre du régime de Téhéran. Le secrétaire d'Etat Mike Pompeo, qui a annoncé cette décision lors d'une conférence téléphonique, n'a pas précisé le nom des entités concernées mais il a indiqué que l'Union européenne dans son ensemble ne recevrait pas d'exemption.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!