Monde: Frontière mexicaine: pour Trump, "rien de tel qu'un mur" - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeFrontière mexicaine: pour Trump, "rien de tel qu'un mur"

15:05  11 janvier  2019
15:05  11 janvier  2019 Source:   lexpress.fr

Pour défendre son mur, Trump invoque "Game of Thrones"

Pour défendre son mur, Trump invoque Le président des États-Unis a repris à son compte le slogan de la série de HBO pour défendre la construction de son mur à la frontière mexicaine. © afp.com/Brendan Smialowski Le président américain Donald Trump à Washington le 20 décembre 2018 "Le mur vient". Après avoir déjà détourné la célèbre phrase de la série "Game of Thrones" pour mettre en garde l'Iran, Donald Trump a encore une fois parodié jeudi l'emblématique slogan, pour cette fois promettre un mur à la frontière avec le Mexique. Pendant ce temps, Trump sur Instagram. pic.twitter.

Ignorant les manifestations anti-mur, Donald Trump martèle que "sans cela, il y a aura des morts". Il a rencontré des gardes- frontières américains et a fait cette déclaration à la presse : "Ce dont ils ont besoin par-dessus tout, c'est d' un mur - frontière , une barrière, appelez ça comme vous voulez.

2019-01-10 - « Rien de tel qu ’ un mur ». «Le même argument est valable pour l’allégation selon laquelle M. Manafort a menti au sujet du partage avec M. Kilimnik de sondages liés à la campagne présidentielle de 2016», ajoutent-ils dans un paragraphe noirci pour rester confidentiel, mais qu ’ un

Alors que le shutdown s'éternise, le président américain a une nouvelle fois défendu son projet de mur avec le Mexique.

Frontière mexicaine: pour Trump, © afp.com/Jim WATSON Le président américain Donald Trump au bord du Rio Grande à McAllen (Texas) le jeudi 10 janvier 2019

Selon le président des États-Unis, "c'est du bon sens". En déplacement ce jeudi à McAllen, au Texas, Donald Trump a une nouvelle fois défendu son projet de mur avec le Mexique, source d'un conflit très ancré avec les démocrates.

"Et la mort, beaucoup de morts"

"Ils ont besoin d'une barrière, ils ont besoin d'un mur. Sans cela, il n'y aura que des problèmes. Et la mort, beaucoup de morts", a lancé Donald Trump, casquette blanche "Make America Great Again" vissée sur le crâne.

Donald Trump s'accroche au mur et se dit prêt à un "shutdown" de longue durée

Donald Trump s'accroche au mur et se dit prêt à un Donald Trump a confirmé vendredi qu'il était prêt à ce que le "shutdown" dure "pendant très longtemps, des mois, voire des années". © Fournis par France Télévisions Donald Trump a une nouvelle fois défendu bec et ongles, vendredi 4 janvier, son projet de mur à la "dangereuse" frontière sud des Etats-Unis. Le président américain a averti qu'il était prêt à ce que, le "shutdown", la paralysie partielle de l'administration fédérale dure plusieurs mois, voire plus d'un an. Depuis le 22 décembre, quelque 800 000 employés fédéraux, soit un quart des agents des services publics, ne sont plus payés.

2019-01-10 - « Rien de tel qu ’ un mur ». 2019-01-09 - Des sondages étaient destinés à des Ukrainiens. 2019-01-09 - Trump à la frontière mexicaine jeudi. Un porte-parole de M. Manafort a démenti auprès de CNN que les sondages qu'il a communiqués aient été une M. Manafort a reconnu mardi qu'il avait partagé des résultats de sondages avec Konstantin Kilimnik, un consultant politique

« Rien de tel qu ’ un mur »: quand Donald Trump vend son projet de mur au Mexique. Avec une casquette blanche « Make America Great Again » sur la tête. Mais au-delà de leur témoignage bouleversant, le tribunal s’en tient au droit. Un espoir de relaxe pour le cardinal Barbarin.

"La roue fonctionne, le mur fonctionne. Rien de tel qu'un mur", a-t-il ajouté, évoquant les migrants illégaux qui profitent selon lui des zones "où il est impossible de déterminer si vous êtes au Mexique ou aux États-Unis". Il a évoqué l'hypothèse d'une procédure exceptionnelle. "Nous avons le droit absolu de déclarer une urgence nationale et c'est une question de sécurité. C'est une urgence nationale. Si vous regardez ce qu'il se passe", a plaidé le président américain, interrogé par la chaîne Fox News.

Un record de shutdown

Selon lui, il faudrait 5,7 milliards de dollars pour construire ce mur, promesse de campagne. Selon plusieurs médias américains, la Maison Blanche envisagerait de rediriger des fonds d'aide d'urgence pour différents territoires ravagés par des catastrophes, comme Porto Rico, pour financer la construction d'une barrière à la frontière.

Game of Thrones : La parodie gênante de Donald Trump

Game of Thrones : La parodie gênante de Donald Trump Pour promouvoir son mur à la frontière mexicaine, Donald Trump a parodié… Game of Thrones ! © Instagram @realdonaldtrump Pour promouvoir son mur à la frontière mexicaine, Donald Trum Après avoir parodié la célèbre série Game of Thrones pour mettre en garde l’Iran avec le slogan "Sanctions are coming" Donald Trump a de nouveau frappé ! En pleine controverse pour le financement de son mur à la frontière mexicaine estimée à 5 milliards de dollars, le président des Etats-Unis a de nouveau voulu jouer la carte de l’humour.

"Nous n'avions jamais vu un tel sentiment de dégoût, de morosité mais aussi de colère", explique Bruno Cautrès, le coordinateur de l'étude, à Franceinfo. 12:23MondeTrump à la frontière avec le Mexique: " Rien de tel qu ' un mur ". 12:14MondeUn homme d'affaires chinois arrêté en Pologne pour

rien de tel qu ’ un mur de mots pour endormir un public, et donné comme une bonne poignée de main, en les regardant dans les yeux et en parlant du cœur, pas de la page. Ainsi vous leur donnerez une présentation réussie, vous les changerez, et vos idées seront propagées … et en plus, votre public

Ses adversaires refusent catégoriquement de débloquer des fonds pour un projet qu'ils jugent "immoral", coûteux et inefficace. D'où la paralysie actuelle d'une partie de l'administration fédérale, le fameux "shutdown", qui n'en finit plus de durer. Le record du "shutdown" le plus long de l'histoire américaine, 21 jours en 1995-1996 sous Bill Clinton, pourrait tomber si aucun compromis n'est trouvé d'ici vendredi minuit. C'est ce jour que près d'un million d'employés fédéraux ne recevront pas leur premier salaire de 2019.

Trump propose un statut temporaire aux immigrés en échange du financement du mur frontalier.
Donald Trump a proposé samedi d'offrir un statut temporaire aux jeunes immigrés en échange du financement du mur à la frontière mexicaine pour mettre fin au "Shutdown". Mais ce compromis a été rejeté par les démocrates. Donald Trump veut coûte que coûte construire un "barrière d'acier" à la frontière mexicaine pour réduire le flux de migrants clandestins. Le président américain a proposé samedi 19 janvier d'offrir un statut temporaire et des extensions de permis de séjour à environ un million de migrants risquant à terme d'être expulsés des États-Unis, en échange du financement par le Congrès de son mur frontalier qui devrait coûter 5,7 milliards de dollars.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!