Monde: Mali: le CICR dresse un bilan préoccupant de la situation humanitaire - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeMali: le CICR dresse un bilan préoccupant de la situation humanitaire

15:05  11 janvier  2019
15:05  11 janvier  2019 Source:   rfi.fr

Mali : des chasseurs traditionnels "dozos" tuent 37 habitants d'un village peul

Mali : des chasseurs traditionnels Le conflit entre les chasseurs "dozos" et les Peuls s'est exacerbé, dans le contexte de la lutte contre les djihadistes. © Copyright 2019, L'Obs Des soldats maliens dans la ville de Menaka, le 9 mai 2018. Le Mali a entamé l'année 2019 avec une attaque meurtrière dans le centre, où 37 habitants d'un village peul ont été tués mardi dans une attaque de chasseurs traditionnels, alors que les autorités ont engagé un dialogue intercommunautaire pour renforcer la paix et la sécurité dans la région.

© CICR / D. Mahamadou Gao (nord du Mali ). Une famille de déplacés reçoit de la nourriture du CICR et de la Croix-Rouge malienne. Laeticia Hallyday dresse le bilan de son année douloureuse et regarde vers l'avenir. Laeticia Hallyday explique aborder l'année 2019 avec «beaucoup de paix et de

Au cours de sa visite de terrain au Mali , le patron du Comité international de la Croix-Rouge ( CICR ) s’est rendu à Mopti au centre,et dans le Nord, notamment dans les localités de Gao et de Tombouctou. Pour lui, qui a visité déjà le Mali en octobre 2012, les besoins humanitaires n’ont pas diminué.

Le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) achève ce vendredi une visite de six jours au Mali.

Mali: le CICR dresse un bilan préoccupant de la situation humanitaire © CICR / D. Mahamadou Gao (nord du Mali). Une famille de déplacés reçoit de la nourriture du CICR et de la Croix-Rouge malienne. (Illustration)

Peter Maurer s'est rendu dans des localités du nord et du centre du pays. Au cours d'une conférence de presse ce jeudi à Bamako, il a affirmé que son organisme en 2019 aller accentuer ses efforts au centre du Mali.

Au cours de sa visite de terrain au Mali, le patron du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) s’est rendu à Mopti au centre,et dans le Nord, notamment dans les localités de Gao et de Tombouctou. Pour lui, qui a visité déjà le Mali en octobre 2012, les besoins humanitaires n’ont pas diminué.

L’Algérie accuse des capitales arabes d’infiltrer des terroristes pour déstabiliser le Maghreb

L’Algérie accuse des capitales arabes d’infiltrer des terroristes pour déstabiliser le Maghreb Alger a décidé de refouler tous les migrants arabes, en particulier syriens, se présentant à ses frontières sud. De source sécuritaire, il s’agirait de "terroristes" venus de Syrie et du Yémen envoyés par des Etats arabes pour déstabiliser l’Algérie et tout le Maghreb. © Fournis par France Télévisions "La décision du gouvernement d’interdire l’accès à l’Algérie aux migrants arabes arrivant par le Niger et le Mali est irrévocable", a déclaré au site algérien en ligne TSA Arabi Hacène Kacimi, le directeur en charge de la migration au ministère de l’Intérieur.

Au cours de sa visite de terrain au Mali , le patron du Comité international de la Croix-Rouge ( CICR ) s’est rendu à Mopti au centre,et dans le Nord, notamment dans les localités de Gao et de Tombouctou. Pour lui, qui a visité déjà le Mali en octobre 2012, les besoins humanitaires n’ont pas diminué.

En début d'année, des hommes armés ont assassiné 37 civils peuls dans un village au centre du Mali . Deux semaines après, la mission de l 'ONU au Mali , (Minusma) a dépêché des casques bleus sur place pour protéger les Mali : le CICR dresse un bilan préoccupant de la situation humanitaire .

« Il y a une augmentation de la violence et des déplacements, donc des souffrances des populations. On voit que les services sociaux, les services publics ne fonctionnent pas ou pas encore d’une manière adéquate. Donc on voit que les besoins sont croissants exponentiellement », témoigne Peter Maurer.

Difficultés au centre

Situation difficile dans le Nord, mais également désormais préoccupante dans le centre du Mali, comme a pu le constater sur place le président du CICR. « Aujourd’hui, on constate que la violence bouge vers le centre. Nous sommes inquiets de toutes les milices qui violent les principes humanitaires et qui causent des victimes auprès de la population civile. Et nous nous engageons avec toutes ces milices pour essayer d’avoir un changement de comportement ».

Laeticia Hallyday dresse le bilan de son année douloureuse et regarde vers l'avenir

Laeticia Hallyday dresse le bilan de son année douloureuse et regarde vers l'avenir Laeticia Hallyday explique aborder l'année 2019 avec «beaucoup de paix et de sérénité» dans un message publié sur Instagram samedi. © MEHDI TAAMALLAH / NURPHOTO / AFP Absente des réseaux sociaux durant presque un an, Laeticia Hallyday y a fait son retour le 18 octobre dernier pour la promotion de l'album posthume de Johnny Hallyday. Elle a depuis communiqué par ce biais à deux reprises. Le 25 décembre dernier depuis le Vietnam, pays natal de ses deux filles Joy et Jade, où la veuve du rockeur et leurs enfants ont passé les fêtes de fin d'année.

Au cours de sa visite de terrain au Mali , le patron du Comité international de la Croix-Rouge ( CICR ) s’est rendu à Mopti au centre,et dans le Nord, notamment dans les localités de Gao et de Tombouctou. Pour lui, qui a visité déjà le Mali en octobre 2012, les besoins humanitaires n’ont pas diminué.

Au cours de sa visite de terrain au Mali , le patron du Comité international de la Croix-Rouge ( CICR ) s’est rendu à Mopti au centre,et dans le Nord, notamment dans les localités de Gao et de Tombouctou. Pour lui, qui a visité déjà le Mali en octobre 2012, les besoins humanitaires n’ont pas diminué.

Au cours de cette année, les efforts du CICR au Mali vont notamment être consacrés au centre du pays.

AUSSI SUR MSN: Présidentielle en RDC : la liesse des partisans de Tshisekedi à l'annonce des résultats

Mali: l’attaque meurtrière contre la Minusma revendiquée.
Dix morts et 25 blessés, c'est le bilan de l'attaque la plus meurtrière qui a visé la Minusma, la Mission de maintien de la paix au Mali. Ça s'est passé dimanche matin, à Aguelhok, à 250 kilomètres au nord de Kidal, dans le nord-est du Mali. C'est à l'aube que les assaillants sont passés à l'action. Des dizaines d'hommes à bord de plusieurs véhicules, des habitants d'Aguelohk parlent de 4X4 ainsi que de motos. Après avoir coupé les communications, trois groupes, venus de destinations différentes auraient convergé sur le lieu de l'attaque.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!