Monde: L'ombre d'un nouveau «shutdown» menace les États-Unis - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeL'ombre d'un nouveau «shutdown» menace les États-Unis

15:05  11 février  2019
15:05  11 février  2019 Source:   lefigaro.fr

USA: Echec des négociations visant à éviter un nouveau "shutdown"

USA: Echec des négociations visant à éviter un nouveau USA: Echec des négociations visant à éviter un nouveau "shutdown" © Reuters/Sergei Karpukhin USA: ECHEC DES NÉGOCIATIONS VISANT À ÉVITER UN NOUVEAU "SHUTDOWN" WASHINGTON (Reuters) - Les négociations entre parlementaires républicains et démocrates visant à éviter une nouvelle fermeture de l'administration fédérale américaine sont dans l'impasse en raison de désaccords sur la politique de détention des migrants à la frontière avec le Mexique, a annoncé dimanche un sénateur républicain. "Les discussions sont à l'arrêt", a déclaré Richard Shelby sur Fox News.

Tic ! Tac ! Le compte à rebours est lancé aux États - Unis face, une nouvelle fois, à un risque de shutdown . Certes, un premier obstacle a été franchi : la Chambre des représentants a voté jeudi soir un budget provisoire qui repousse l’échéance jusqu’au 16 février.

La fermeture partielle des administrations fédérales américaines pourrait durer. Selon le directeur du budget à la Maison Blanche, Mick Mulvaney, « il est très possible » que le shutdown « aille jusqu'au nouveau Congrès » qui doit se réunir pour la première fois le 3 janvier

La Maison-Blanche n'a pas écarté dimanche l'hypothèse d'une paralysie partielle des administrations américaines alors que les négociations entre républicains et démocrates se retrouvent dans l'impasse.

L'ombre d'un nouveau «shutdown» menace les États-Unis © Zach Gibson/AFP Les négociations entre parlementaires républicains et démocrates butent notamment en raison de désaccords sur la politique de détention des migrants à la frontière avec le Mexique.

Les négociations entre démocrates et républicains sont dans l'impasse. La Maison-Blanche n'écarte pas l'éventualité d'un nouveau «shutdown» si aucun accord n'était trouvé d'ici le 15 février sur le financement du mur que le président républicain Donald Trump souhaite ériger à la frontière avec le Mexique. «Le “shutdown” du gouvernement est théoriquement toujours sur la table. Nous ne voulons pas en arriver là, mais cette option est toujours ouverte pour le président et le restera», a ainsi menacé dimanche le secrétaire général de la Maison-Blanche par intérim, Mick Mulvaney, interrogé sur Fox News.

États-Unis: accord de principe au Congrès pour éviter un nouveau «shutdown»

États-Unis: accord de principe au Congrès pour éviter un nouveau «shutdown» Reste à voir si le compromis sera approuvé par la Maison Blanche ... © JOE RAEDLE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP Le Capitole à Washington, le 20 janvier 2017. Les parlementaires américains ont trouvé un accord de principe permettant d’éviter un nouveau shutdown. Les élus ont jusqu’à la fin de la semaine pour trouver un compromis afin d’éviter une nouvelle paralysie partielle des administrations des Etats-Unis à la fin de la semaine, ont annoncé lundi soir des sénateurs à l’issue d’une réunion de négociation, cités par les médias américains.

Aux États - Unis , un arrêt des activités gouvernementales (en anglais : government shutdown ) est une situation politique dans laquelle le Congrès échoue à autoriser suffisamment de fonds pour les opérations gouvernementales.

Portant des lunettes aux couleurs du drapeau américain, Andrea Leoncini et son épouse Roberta sont venus Bonne nouvelle pour eux, la Statue de la Liberté doit rester ouverte grâce au financement de l ' Etat de Un mur ou un « shutdown », le dilemme de Donald Trump. Les États - Unis en situation de

Fin décembre, Donald Trump avait déjà refusé de signer une loi de finances qui n'inclurait pas un budget de 5,7 milliards de dollars pour le mur qu'il veut faire construire à la frontière avec le Mexique. Un accord avait finalement été trouvé le 25 janvier pour mettre fin à la paralysie partielle des administrations américaines au terme de 35 jours de blocage, un record dans l'histoire des États-Unis. Celui-ci prévoyait un financement des services fédéraux concernés pendant trois semaines, soit jusqu'au 15 février, date à laquelle un nouveau «shutdown» pourrait donc débuter, faute de consensus.

«L'horloge tourne»

Le groupe d'élus chargés de mener les négociations s'était dit optimiste vendredi sur les chances de parvenir à un compromis avant cette échéance. Mais l'un des principaux négociateurs républicains, le sénateur Richard Shelby, a avancé dimanche sur Fox News que «les discussions étaient au point mort». Et de prévenir: «J'espère que nous parviendrons à débloquer la situation (...) car l'horloge tourne». Les négociations butent en raison de désaccords sur la politique de détention des migrants à la frontière avec le Mexique. Les démocrates, majoritaires à la Chambre des représentants, refusent de financer autant de lits que le veulent les républicains dans les centres de détention pour migrants.

Un accord de principe signé pour éviter un nouveau shutdown

Un accord de principe signé pour éviter un nouveau shutdown Dimanche soir encore, les négociations étaient au point mort. Mais un accord a finalement pris forme. © afp.com/Brendan Smialowski Donald Trump dans les jardins de la Maison Blanche le 29 novembre 2018 Lundi encore, on parlait d'un nouveau shutdown aux États-Unis, à venir dès le 15 février. Mais en fin de journée, les parlementaires américains ont trouvé un accord de principe permettant d'éviter une nouvelle paralysie partielle des administrations, selon un haut responsable parlementaire.

Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. REUTERS/Joshua Roberts. Les Etats - Unis entrent ce dimanche 13 janvier dans leur 23e jour de « shutdown ». Un dispositif que Donald Trump a menacé d'employer si rien ne bouge.

Il prévoyait un financement des services fédéraux concernés jusqu'au 15 février, date à laquelle un nouveau " shutdown " pourrait donc débuter faute de Son nouveau chef de cabinet par intérim, Mick Mulvaney, a par ailleurs brandi la menace d ' un recours à une procédure d'urgence exceptionnelle

«Les démocrates ne proposent que très peu d'argent pour le mur dont nous avons désespérément besoin à la frontière», accuse Donald Trump sur Twitter. Son nouveau chef de cabinet par intérim, Mick Mulvaney, a par ailleurs brandi la menace d'un recours à une procédure d'urgence exceptionnelle pour débloquer les fonds nécessaires à la construction du mur. «Nous prendrons autant d'argent que l'on pourra nous donner, et nous irons ensuite chercher l'argent ailleurs légalement afin de sécuriser cette frontière sud, mais ce sera construit, avec ou sans le Congrès», a-t-il affirmé. Une telle manœuvre ne manquerait pas de déclencher une féroce bataille politico-judiciaire, Donald Trump s'est gardé jusque-là de franchir le pas.

(Avec agences)



AUSSI SUR MSN : Californie : des éléphants de mer profitent du shutdown

Trump menace les officiers qui soutiennent Maduro.
Trump menace les officiers qui soutiennent Maduro MIAMI, Floride (Reuters) - Le président américain Donald Trump a prévenu lundi les officiers vénézuéliens qui soutiennent Nicolas Maduro qu'ils mettaient leur avenir et leur vie en danger. Les Etats-Unis, a-t-il ajouté, recherchent une transition pacifique du pouvoir à Caracas mais toutes les options sont "ouvertes". "Vous ne trouverez aucun refuge sûr, aucune sortie facile et aucune issue.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!