Monde: USA: L'état d'urgence, seule issue de Trump pour ériger son mur - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeUSA: L'état d'urgence, seule issue de Trump pour ériger son mur

15:50  11 février  2019
15:50  11 février  2019 Source:   fr.reuters.com

Donald Trump va déclarer l'"urgence nationale" pour financer le mur à la frontière mexicaine

Donald Trump va déclarer l' "Une nouvelle fois, le président tient sa promesse de construire le mur, de protéger la frontière et d'assurer la sécurité de notre grand pays", a lancé la porte-parole de la Maison Blanche. © Copyright 2019, L'Obs Donald Trump ironise encore sur le réchauffement climatique. Le président américain Donald Trump va déclarer l'"urgence nationale" pour boucler le financement du mur qu'il veut ériger à la frontière avec le Mexique afin, dit-il, de lutter contre l'immigration clandestine, a annoncé ce jeudi le chef de la majorité républicaine du Sénat. Une information rapidement confirmée par la Maison Blanche.

Donald Trump s'est rendu en Californie pour voir les prototypes du futur mur qu'il veut faire ériger à la frontière avec le Mexique. Mesurant plus de dix mètres de haut, ils ont été testés par la police. Un projet de mur , qui bien qu'encore à l ' état de promesse, divise toujours les opinions de part et d'autre

Le cas du mur . Donald Trump pourrait déclarer une «urgence migratoire» à la frontière avec le État d ' urgence ou pas, le président ne peut pas exproprier les propriétaires des terrains dont il a L'article parle d' ériger des constructions militaires et de la difficulté d'y procéder sur des propriétés privées.

USA-SHUTDOWN-TRUMP:USA: L'état d'urgence, seule issue de Trump pour ériger son mur

USA: L'état d'urgence, seule issue de Trump pour ériger son mur © Reuters/YURI GRIPAS USA: L'ÉTAT D'URGENCE, SEULE ISSUE DE TRUMP POUR ÉRIGER SON MUR

PARIS (Reuters) - L'échec des concertations entre républicains et démocrates pour s'entendre avant vendredi sur le financement d'un mur à la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique fait paradoxalement les affaires de Donald Trump qui va pouvoir s'engouffrer dans la seule brèche qui lui reste : une déclaration d'état d'urgence.

La perspective d'un nouveau blocage de l'administration fédérale ne semble plus être une option réaliste pour le président américain qui est sorti vaincu, le mois dernier, du bras de fer livré aux démocrates de la Chambre des représentants pendant 35 jours.

Etat d'urgence: la Californie mène la fronde devant les tribunaux

Etat d'urgence: la Californie mène la fronde devant les tribunaux L’état d’urgence permet à Donald Trump, dont l’objectif toujours de construire son mur à la frontière mexicaine, d’avoir accès à des fonds fédéraux, notamment militaires. Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve La bataille contre l’état d’urgence national va se jouer au Congrès et devant les tribunaux. Cette déclaration « est une honte nationale », a écrit le gouverneur de Californie sur Twitter ce dimanche. Avec plusieurs autres Etats, dont celui de New York, Gavin Newsom promet de lancer des poursuites en justice de façon imminente contre le gouvernement, sans doute dès cette semaine.

À l' issue de 36 jours de vifs débats et de dialogue, j'en ai assez vu et entendu des deux côtés démocrate et Donald Trump . Le mur ou l ' état d ' urgence ? Le président Trump a insisté sur l'importance d' ériger un mur pour juguler l’immigration clandestine en provenance de l’Amérique latine.

Donald Trump a une nouvelle fois, vendredi, défendu bec et ongles son projet de mur à la «dangereuse» frontière sud des États -Unis, avertissant Le Président américain a menacé d’invoquer une urgence nationale pour forcer le financement de la construction d’un mur à la frontière avec le

Non seulement ce "shutdown" a été le plus long de l'histoire politique américaine, mais il s'est soldé par un revers cuisant pour Donald Trump, lui valant les critiques de ses partisans les plus virulents comme la commentatrice politique Ann Coulter.

"Trump n'a pas le choix, il ne peut pas renoncer à son mur sinon il est anéanti politiquement", explique Corentin Sellin, historien spécialiste des Etats-Unis. "Mais, en même temps, provoquer un deuxième shutdown à trois semaines d'intervalle est irréaliste pour des raisons de popularité."

"Entre le mois de novembre et le mois de janvier, la cote de popularité de Trump a perdu en moyenne cinq points passant d'environ 43% à 38%. S'il provoque un nouveau blocage, il risque de dégringoler encore plus", estime l'enseignant.

Mur frontalier: Donald Trump va déclarer l'urgence nationale

Mur frontalier: Donald Trump va déclarer l'urgence nationale Cette procédure l'autorise à contourner le Congrès pour boucler le financement du mur et à recourir à l'armée pour le bâtir. Your browser does not support this video require(["binding"], function (binding) { binding("wcVideoPlayer", "#video_player_24e23c68-d0b2-4035-9c03-018fa964ef55").all(); }); Donald Trump passe à la vitesse supérieure.

> Trump menace de fermer la frontière avec le Mexique faute de financement du mur . Fera-t-il cette annonce à l’occasion de son discours sur l ’ état de l’Union mardi soir devant le Congrès réuni Pour sortir du « shutdown » le plus long de l’histoire américaine, Donald Trump a fini par céder fin janvier

Donald Trump a déclaré vendredi qu'il y avait une "grande probabilité" qu'il décrète l ' état d ' urgence pour obtenir les fonds nécessaires à la construction » LIRE AUSSI - Trump s'oriente vers le recours à «l'urgence nationale» pour le mur . Le président américain a fait planer cette menace à plusieurs

En décidant juste avant Noël de s'engager dans une épreuve de force avec Nancy Pelosi, la nouvelle présidente démocrate de la Chambre des représentants, Donald Trump a cru qu'il pourrait contraindre ses adversaires politiques à voter les 5,7 milliards de dollars qu'il réclame pour entamer la construction d'une barrière en métal à la frontière mexicaine.

La résistance inattendue de Nancy Pelosi et le coût politique de cette stratégie l'ont contraint à céder et à accepter de rouvrir jusqu'au 15 février les administrations dont le financement avait été interrompu.

Donald Trump a justifié cette réouverture par la nécessité de laisser au Congrès le temps de s'entendre sur une mesure qu'il estime relever de la sécurité nationale : ériger un mur frontalier pour limiter l'immigration clandestine.

Cette période a surtout donné au président américain le temps de préparer l'opinion publique à une déclaration d'état d'urgence nationale par laquelle il peut court-circuiter le Congrès et allouer les fonds qu'il juge nécessaires à la construction de son mur.

Seize États américains contestent en justice l'état d'urgence décrété par Donald Trump

Seize États américains contestent en justice l'état d'urgence décrété par Donald Trump Seize États américains, la rebelle Californie en tête, ont déposé une plainte contre la décision du président de déclarer l'urgence nationale. Donald Trump espère avec cette procédure obtenir le financement d'un mur à la frontière mexicaine. L'opposition ne baisse pas les bras. Une coalition de 16 États américains menée par la Californie a engagé lundi 18 février une procédure judiciaire contre la décision de Donald Trump de proclamer l'état d'urgence nationale pour obtenir la construction du mur à la frontière entre les États-Unis et le Mexique.

Menace d' état d ' urgence . Avec cette proposition, le président américain fait mine de tendre la main aux démocrates. Donald Trump , réclame 5 milliards de dollars pour ériger cette barrière, ce que les démocrates refusent catégoriquement. Nouria Newman, seule contre les rapides himalayens.

Le shutdown décrété par Donald Trump , pendant des semaines, a bloqué l’administration du pays. Donald Trump ne désarme pas et a annoncé aux journalistes qu’il allait, très probablement, avoir recours à l ’ Etat d ’ urgence , pour pouvoir débloquer les fonds et ériger « son » mur .

PRENDRE UNE REVANCHE SUR PELOSI

Trump a consacré 17 minutes à cette question lors de son discours sur l'état de l'Union la semaine passée et a multiplié les messages alarmistes sur Twitter afin de préparer le terrain à une décision qui n'est pas sans danger.

"Cette option de l'état d'urgence lui correspond beaucoup plus dans le style et dans l'idéologie", note Corentin Sellin. "Il peut ainsi prendre sa revanche sur Pelosi et avoir le dernier mot, ce qui pour lui est essentiel. Il s'en sort en sauvant la face."

"Cela va aussi lui permettre de faire taire les détracteurs de son camp comme Ann Coulter et lui offrir la possibilité de réapparaître comme l'homme fort qu'il prétend être", ajoute l'enseignant.

L'état d'urgence pose malgré tout deux problèmes durables. Le premier est celui d'un possible recours en justice de la Chambre des représentants qui pourrait faire valoir que cette procédure exceptionnelle remet en cause ses prérogatives.

La question juridique n'est pas tranchée et plusieurs mois seront nécessaires avant qu'une réponse définitive y soit apportée.

Trump a trouvé une astuce pour financer son mur, et provoque une crise politique

Trump a trouvé une astuce pour financer son mur, et provoque une crise politique Donald Trump va signer la loi de compromis budgétaire entre démocrates et républicains. Mais comme elle n'assure qu'un quart du financement de son mur à la frontière mexicaine, il a aussi annoncé vendredi qu'il allait déclarer l'état d'urgence national pour financer le reste. C'est confirmé. Le président américain Donald Trump va signer l'accord entre démocrates et républicains permettant de mettre fin aux craintes d'un nouveau "shutdown". Un accord budgétaire qui prévoit de ne pas financer complètement le fameux mur à la frontière mexicaine promis lors de la campagne présidentielle. Sauf que Donald Trump a trouvé une astuce.

Le président américain Donald Trump a indiqué vendredi qu'il pourrait prochainement déclarer une « urgence nationale» pour contourner le Congrès et construire le mur qu'il veut ériger à la frontière Fera-t-il cette annonce à l'occasion de son discours sur l ' état de l'Union mardi soir devant le Congrès

La décision des réseaux de télévision de diffuser en direct l'allocution de M. Trump qui, particulièrement au cours des dernières semaines, a multiplié les inexactitudes Donald Trump poursuivra jeudi son offensive médiatique pour renouveler son plaidoyer en faveur du mur en se rendant à la frontière

Le deuxième est celui d'un précédent que les républicains ont parfaitement identifié et qui explique leur réticence à laisser Trump s'engager dans cette voie.

"Les républicains savent que c'est ouvrir la porte à une pratique qui pourrait être utilisée ensuite par les démocrates le jour où ils reviendront au pouvoir. On pourrait alors décréter l'état d'urgence sur n'importe quoi et ainsi court-circuiter le Congrès", fait remarquer Corentin Sellin.

Enfin, ce mode de gouvernement n'est pas sans risques pour Trump lui-même : il va devoir décider quels budgets déjà votés par le Congrès seront affectés à la construction de son mur.

Cela pourrait concerner des fonds non encore consommés par le génie militaire et destinés à la construction de digues et barrages dans les régions sinistrées par les ouragans, comme la Floride.

"Cela n'est pas simple car il va falloir vendre à l'opinion publique ce changement d'affectation des crédits. D'où le tableau apocalyptique qu'il dresse de la situation à la frontière mexicaine", insiste Corentin Sellin. "Mais en l'état actuel, il n'a pas vraiment d'autre choix."

(Pierre Sérisier pour le service français, édité par Tangi Salaün)

Trump va réquisitionner 8 milliards de dollars pour son mur.
Tout en signant une loi qui évite un nouveau «shutdown», le président doit déclarer ce vendredi l'état d'urgence à la frontière mexicaine. Your browser does not support this video require(["binding"], function (binding) { binding("wcVideoPlayer", "#video_player_c5ddbc1c-4270-4f1b-8dca-af3f148a9d7d").all(); }); De notre correspondant à Washington, Le Congrès américain a adopté jeudi soir un ensemble de mesures budgétaires destinées à financer une partie du gouvernement fédéral jusqu'au 30 septembre prochain.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!