•   
  •   

Monde«Gilets jaunes»: l'ONU demande une enquête sur «l'usage excessif de la force»

16:00  06 mars  2019
16:00  06 mars  2019 Source:   rfi.fr

55% des Français souhaitent que le mouvement des "gilets jaunes" s'arrête

55% des Français souhaitent que le mouvement des Une majorité de Français souhaitent que le mouvement des "gilets jaunes" s'arrête, selon un sondage Odoxa diffusé lundi. © Antoni Lallican / Hans Lucas Une majorité de Français (55%) souhaitent que le mouvement des "gilets jaunes" s'arrête, alors que la cote de popularité d'Emmanuel Macron progresse à 32% d'opinions favorables, selon u Le 23 janvier dernier, une courte majorité (51%) des personnes interrogées voulaient encore la poursuite du mouvement, alors qu'ils étaient les deux-tiers (66%) à le plébisciter au début de la révolte des "gilets jaunes" à la mi-novembre, selon

La haut-commissaire aux Nations Unies aux droits de l'Homme a appelé à une « enquête approfondie» sur l ' usage de la force par les autorités pendant le

« Gilets jaunes »: l ' ONU demande une enquête sur « l ' usage excessif de la force ».

La Haut-Commissaire aux droits de l'homme de l'ONU a réclamé mercredi 6 mars à la France une « enquête approfondie » sur les violences policières qui se seraient produites pendant les manifestations des « gilets jaunes » depuis la mi-novembre. Dans un discours prononcé devant le Conseil des droits de l'homme à Genève, Michelle Bachelet a déclaré que les « gilets jaunes » manifestent contre « ce qu'ils considèrent comme (leur) exclusion des...

«Gilets jaunes»: l'ONU demande une enquête sur «l'usage excessif de la force» © AFP/Valery HACHE Les forces de l'ordre françaises, munies de LBD lors de «l'acte V» du mouvement des «gilets jaunes», le 15 décembre dernier à Paris.

Dans un discours prononcé devant le Conseil des droits de l'homme à Genève, Michelle Bachelet a déclaré queles « gilets jaunes » manifestent contre « ce qu'ils considèrent comme (leur) exclusion des droits économiques et de (leur) participation aux affaires publiques ».

«Gilets jaunes»: «Lorsqu'on va le samedi dans des manifestations violentes, on est complice du pire», selon Macron

«Gilets jaunes»: «Lorsqu'on va le samedi dans des manifestations violentes, on est complice du pire», selon Macron Le président de la République a demandé plus de « clarté » sur les manifestations de « gilets jaunes »

Dans un discours prononcé devant le Conseil des droits de l'homme à Genève, Michelle Bachelet a déclaré que les « gilets jaunes » manifestent contre « ce qu'ils considèrent comme (leur) exclusion des droits économiques et de (leur) participation aux affaires publiques ».

La haut-commissaire aux droits de l’homme de l ’ ONU , Michelle Bachelet, a appelé, mercredi 6 mars, les autorités françaises à enquêter « Nous encourageons le gouvernement à poursuivre le dialogue et demandons urgemment une enquête approfondie sur tous les cas rapportés d’ usage excessif de

« Nous encourageons le gouvernement à poursuivre le dialogue et demandons urgemment une enquête approfondie sur tous les cas rapportés d'usage excessif de la force », a ajouté la Haut-Commissaire aux droits de l'homme.

Michelle Bachelet a rappelé que « les inégalités touchent tous les pays » et que « même dans des États prospères, des gens se sentent exclus des bénéfices du développement et privés de droits économiques et sociaux ».

Depuis le début en France du mouvement de contestation des « gilets jaunes » à la mi-novembre, l'Inspection générale de la Police nationale (IGPN) a été saisie d'une centaine de cas d'accusations de violences policières. Plusieurs manifestants affirment avoir été blessés par des tirs de lanceur de balle de défense (LBD), une arme qui suscitede vives controverses en France. Fin février, le Conseil de l'Europe avait déjà demandé à la France de « mieux respecter les droits de l’homme », et de « suspendre l’usage du lanceur de balle de défense ».

Gilets jaunes : l’ONU réclame à la France une enquête sur «l’usage excessif de la force»

Gilets jaunes : l’ONU réclame à la France une enquête sur «l’usage excessif de la force» Ce n’est pas la première fois que Paris est critiqué pour la gestion de cette crise commencée mi-novembre. © LP/Olivier Corsan Une scène de tensions entre les manifestants et les forces de l’ordre samedi 2 mars à Paris. A chaque acte, ses blessés. Alors que les Gilets jaunes ont manifesté lors de l’acte 16 ce samedi, de nouvelles violences policières à l’encontre de manifestants ont fait la une. Une habitude depuis le début du mouvement lancé le 17 novembre dernier, avec, en point de crispation principal, l’usage controversé du LBD.

Ce 6 mars, le Haut-commissaire aux droits de l'homme de l ' ONU demande à Paris d'effectuer une « enquête approfondie» sur les accidents survenus au cours du maintien de l'ordre des manifestations des Gilets jaunes depuis le début du mouvement, en novembre 2018.

La Haut-commissaire onusienne aux droits de l'homme n'est pas la première représentante d'une instance européenne ou internationale à dénoncer l ' usage excessif de la force dans les manifestations des « gilets jaunes ». Le 14 février, un groupe d'experts du Conseil des droits de

(et avec AFP)

AUSSI SUR MSN: «Gilets jaunes»: Castaner répond aux Insoumis

Lire plus

Gilets jaunes": la police des polices saisie de 174 enquêtes.
Le Défenseur des droits avait demandé la suspension du recours aux lanceurs de balles de défense (LBD), en raison de leur "dangerosité". © Copyright 2019, L'Obs Un policier en civil tient un LBD 40 avec une caméra, le 2 février 2019 à Paris, lors de l'acte 12 des "gilets jaunes". L'inspection générale de la police (IGPN), la police des polices, a été saisie par la justice de 174 affaires de violences policières présumées lors de manifestations des "gilets jaunes", a affirmé Christophe Castaner, mercredi. "Il y a 174 enquêtes en tout.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!