•   
  •   

MondeAttentats à Christchurch : la Première ministre dit avoir reçu le "manifeste" du tireur neuf minutes avant l'attaque

09:15  17 mars  2019
09:15  17 mars  2019 Source:   francetvinfo.fr

Fusillades en Nouvelle-Zélande: Deux mosquées frappées, lourd bilan redouté

Fusillades en Nouvelle-Zélande: Deux mosquées frappées, lourd bilan redouté Il s'agit d'un «incident critique» qui est toujours en cours, selon la police © Mark Baker/AP/SIPA Des forces de police déployées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, après une fusillade dans une mosquée, le 15 mars 2019. « Cela restera comme l’un des jours les plus sombres de la Nouvelle-Zélande. » La Première ministre Jacinda Ardern n’a pas donné de bilan exact des fusillades qui ont éclaté dans deux mosquées de Christchurch, vendredi, mais il y a « plusieurs morts », selon les autorités. “They are us. The person who has perpetuated this violence against us is not.

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a indiqué dimanche que son cabinet avait reçu vendredi, neuf minutes avant le début de l ' attaque de deux mosquées de Christchurch , le " manifeste " de l'extrémiste australien accusé du carnage.

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a indiqué dimanche que son cabinet avait reçu vendredi, neuf minutes avant le début de l ’ attaque de deux mosquées de Christchurch , le « manifeste » de l’extrémiste australien accusé du carnage.

Jacinda Ardern s'est exprimée deant la presse, deux jours après les attentats qui ont touché la ville de Christchurch.

Attentats à Christchurch : la Première ministre dit avoir reçu le © Fournis par France Télévisions

"Je fais partie de la trentaine de personnes qui ont reçu le manifeste qui a été envoyé neuf minutes avant l'attaque", a annoncé à la presse Jacinda Ardern. La Première ministre néo-zélandaise a indiqué dimanche 17 mars que son cabinet avait reçu vendredi, avant le début de l'attaque de deux mosquées de Christchurch, le "manifeste" de l'extrémiste australien accusé du carnage.

"Profondément troublant"

"Il n'incluait aucun lieu ni aucun détail spécifique", a-t-elle ajouté, en précisant que ce document avait été transmis aux services de sécurité moins de deux minutes après sa réception. La Première ministre a dit avoir lu des "éléments" de ce "manifeste" de 74 pages, qui se veut une justification des attentats où 50 personnes ont été tuées vendredi. "Le fait qu'il y ait un manifeste idéologique aux opinions extrêmes lié à cette attaque est, bien sûr, profondément troublant", a ajouté Jacinda Ardern.

Nouvelle-Zélande : la mère d'une victime de terrorisme citée par le tireur condamne

Nouvelle-Zélande : la mère d'une victime de terrorisme citée par le tireur condamne La mère d'Ebba Åkerlund, 11 ans, tuée dans un attentat à Stockholm, condamne l'attentat de Christchurch. © Copyright 2019, L'Obs Une policière à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, le 15 mars 2019. Dans un manifeste raciste publié avant l'attentat, le tireur affirmait avoir voulu venger sa fille. La mère d'une jeune Suédoise tuée dans un attentat djihadiste en 2017 a condamné vendredi l'attaque de mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande.

La première ministre a dit avoir lu des «éléments» de ce « manifeste » de 74 pages, qui se veut une justification du carnage commis dans deux mosquées de Christchurch , où 50 fidèles ont été tués vendredi. «Le fait qu’il y ait un manifeste idéologique aux opinions extrêmes lié à cette attaque est

La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a indiqué dimanche que son cabinet avait reçu vendredi, neuf minutes avant le début de l ' attaque de deux mosquées de Christchurch , le " manifeste " de l'extrémiste australien accusé du carnage.


AUSSI SUR MSN : Nouvelle-Zélande : la Première Ministre à la rencontre d'une communauté meurtrie


Lire plus

Nouvelle-Zélande : la Première ministre ne prononcera jamais le nom du terroriste de Christchurch.
La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern a juré mardi de ne jamais prononcer le nom du terroriste qui a abattu 50 personnes dans deux mosquées de Christchurch. Elle a ajouté qu'il tomberait sous le coup de la loi la plus stricte. La Première ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a prononcé mardi 19 mars, au Parlement de Wellington, un discours emprunt d'émotion et de fermeté, quatre jours après l'attentat sanglant dans deux mosquées de Christchurch. Vêtue de noir, l'air solennel, la cheffe du gouvernement de 38 ans a ouvert la séance par l'expression de bienvenue "salam aleikum" ("la paix soit avec toi" en arabe).

usr: 1
C'est intéressant!