Monde: Brésil : Jair Bolsonaro estime que « l’on peut pardonner » la Shoah - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeBrésil : Jair Bolsonaro estime que « l’on peut pardonner » la Shoah

14:00  15 avril  2019
14:00  15 avril  2019 Source:   lemonde.fr

Elections en Israël : Netanyahou reste favori dans les derniers sondages

Elections en Israël : Netanyahou reste favori dans les derniers sondages La liste du Premier ministre Benjamin Netanyahou reste favorite des derniers sondages avant les élections législatives qui auront lieu mardi en Israël. © Alexander Zemlianichenko / Pool / Reuters Benjamin Netanyahou Les derniers sondages autorisés avant les législatives de mardi en Israël placent les listes de Benjamin Netanyahou et de son principal concurrent Benny Gantz au coude à coude, mais confèrent l'avantage au Premier ministre sortant pour former le prochain gouvernement.

Cela peut prendre du temps mais quand votre ex ne veut plus communiquer, il doit être absolument rassuré. Que faut-il ne surtout pas faire quand mon Néanmoins, cela ne signifie absolument pas que cette situation est définitive ! Après tout, on dit bien que l ’ on peut pardonner , sans toutefois oublier.

Le propos du président brésilien a provoqué l’ire d’Israël, pays avec lequel il prétend se rapprocher.

Brésil : Jair Bolsonaro estime que « l’on peut pardonner » la Shoah © Eraldo Peres / AP Jair Bolsonaro, le 9 avril, au palais présidentiel, à Brasilia.

Tentant de justifier l’injustifiable, ses proches évoquent l’impulsivité du président, les autres parlent plus cruellement de son ignorance. Samedi 13 avril, Jair Bolsonaro s’est évertué, en vain, à éteindre une nouvelle polémique déclenchée par sa parole éruptive et inconséquente. Après avoir attaqué les homosexuels, les femmes, les Noirs, après avoir fait l’éloge des tortionnaires et encensé la dictature militaire (1964-1985), l’ancien capitaine de l’armée a dérapé au sujet de la Shoah. Le chef d’Etat brésilien s’est laissé aller, jeudi, à affirmer, devant un parterre de pasteurs évangéliques, que « l’on pouvait pardonner, mais pas oublier », la Shoah.

Pelé de retour lundi au Brésil après son hospitalisation

Pelé de retour lundi au Brésil après son hospitalisation Pelé, hospitalisé depuis mercredi dans la proche banlieue parisienne en raison d'une infection urinaire, sera de retour au Brésil lundi, a déclaré samedi son conseiller à l'AFP. "Nous reviendrons à Sao Paulo lundi", a déclaré le conseiller, sans donner plus de détails. La date de la sortie d’hôpital de l'ancien footballeur de 78 ans n’a pas été communiquée officiellement. Elle n'avait pas eu lieu samedi, à 17h00, selon une journaliste de l'AFP présente sur place.

Le propos a provoqué l’ire d’Israël, pays avec lequel Jair Bolsonaro prétend se rapprocher. « Nous nous opposerons toujours à ceux qui nient la vérité ou souhaitent effacer notre mémoire, qu’il s’agisse d’individus, de groupes, de chefs de partis ou de premiers ministres », a réagi samedi sur Twitter, le président de l’Etat hébreu, Réouven Rivlin. Ajoutant : « Le peuple juif combattra toujours l’antisémitisme et la xénophobie. Les dirigeants politiques doivent dessiner le futur. Les historiens décrivent le passé (…). Aucun des deux ne devrait s’égarer sur le territoire de l’autre. » Le centre Yad Vashem, dédié à la mémoire des six millions de victimes de la Shoah, a aussi fait état de son désaccord avec le président brésilien.

Mauvaises intentions de ses ennemis

Confus et comme étonné de l’émoi suscité par son dérapage, Jair Bolsonaro s’est fendu samedi d’une lettre adressée au peuple juif. Dans sa missive, le chef de l’extrême droite brésilienne rappelle le mot qu’il avait laissé sur le livre du mémorial de la Shoah lors de sa visite à Jérusalem début avril : « Celui qui oublie son passé est condamné à ne pas avoir d’avenir. » Le chef d’Etat confesse aussi que « le pardon est quelque chose de personnel ». Mais loin de s’excuser, il se dédouane, attribuant le trouble à de prétendues mauvaises intentions venant de ses ennemis, « ceux qui veulent m’éloigner de mes amis juifs », écrit-il.

En Israël, Benjamin Netanyahou promet d'annexer des colonies de Cisjordanie s'il est réélu

En Israël, Benjamin Netanyahou promet d'annexer des colonies de Cisjordanie s'il est réélu Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a annoncé samedi lors d'une interview télévisée qu'il annexerait les colonies de peuplement juives situées en Cisjordanie occupée s'il remportait un nouveau mandat lors des élections de mardi. S’il remporte les élections en Israël, Benjamin Netanyahou annexera des colonies juives installées en Cisjordanie. Il a annoncé cette décision lors d'un entretien pour la chaîne israélienne Channel 12 ce samedi, à deux jours du suffrage législatif.

L’épisode s’ajoute à une précédente controverse déclenchée peu de temps après la visite de Jair Bolsonaro au mur des Lamentations. Le président avait alors conforté son ministre des relations extérieures, Ernesto Araujo, affirmant n’avoir « aucun doute » sur le fait que « le nazisme est de gauche ».

« Jair Bolsonaro est un président impulsif et incontrôlable. Avec ce propos sans doute pas planifié sur la Shoah, il démontre une fois de plus qu’il n’a aucune notion ni compréhension de faits historiques à même de susciter des crises diplomatiques. C’est inquiétant et dangereux pour les relations entre le Brésil et le reste du monde », estime Oliver Stuenkel, professeur de relations internationales à la fondation Getulio Vargas à Sao Paulo, redoutant que le président brésilien soit peu à peu considéré comme un allié « toxique » pour les démocraties occidentales.


AUSSI SUR MSN : La présidence Bolsonaro, une menace pour l'Amazonie ?

«Rwanda, le génocide des Tutsis», l’expo-commémoration au Mémorial de la Shoah

«Rwanda, le génocide des Tutsis», l’expo-commémoration au Mémorial de la Shoah C'était il y a 25 ans. Le génocide des Tutsis au Rwanda. En moins de trois mois, 800 000 personnes ont été assassinées, selon l'ONU. En France, le Mémorial de la Shoah se joint aux commémorations avec deux expositions. Depuis son inauguration en 2005, le Mémorial de la Shoah entend œuvrer à la mémoire de tous les génocides. Aujourd’hui, il présente une double exposition : à la fois dans le Marais, au cœur de Paris, et dans son antenne ouverte en 2012, à Drancy, située au nord-est de Paris, sur l’ancien site du camp d'où des dizaines de milliers de Juifs ont été déportés vers les camps d'extermination nazis pendant la Seconde Guerre mondiale ; un wagon est là pour le rappeler.


Brésil : la peine de prison de Lula réduite à huit ans et dix mois.
L’ex-président, incarcéré pour corruption et blanchiment d’argent, pourrait bénéficier d’un régime semi-ouvert de détention dans quelques mois. Peu après le rendu du jugement, c’est à Curitiba, dans le sud du Brésil, à quelques mètres de la cellule où l’ancien président Luiz Inacio Lula da Silva, dit « Lula » est enfermé depuis un peu plus d’un an pour une affaire de corruption, que son avocat Emílio de Souza appelé à « continuer la lutte » pour obtenir la libération totale de son client.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!