Monde: Mali : au moins dix militaires tués dans une attaque - - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeMali : au moins dix militaires tués dans une attaque

17:05  21 avril  2019
17:05  21 avril  2019 Source:   lexpress.fr

Tchad: sept militaires tués dans une attaque de Boko Haram

Tchad: sept militaires tués dans une attaque de Boko Haram Au Tchad, l’armée a été attaquée par des éléments de Boko Haram dans la région du lac Tchad. Bilan : sept militaires ont été tués et quinze blessés. Cela fait trois semaines qu’il n’y a pas eu d’affrontements avec les islamistes qui ont repris du terrain depuis quelques mois. C’est un poste avancé de l’armée situé à Bohama près de Kaïga Kindjiria sur la rive nord du lac Tchad qui a été attaqué à minuit ce lundi. Les assaillants, parmi lesquels des kamikazes, ont réussi à tuer sept soldats tchadiens et blessé quinze autres. Nombreux assaillants tués Soixante-trois assaillants ont été tués selon l’état-major qui indique qu’un ratissage est en cours.

"Il y a au moins dix militaires [maliens] tués ", a annoncé une source sécuritaire malienne, après une attaque lancée dimanche 21 avril par de présumés Des attaques qui se succèdent dans le pays. Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda.

Au moins 10 militaires maliens ont perdu la vie dimanche dans une attaque contre un camp de l'armée à Guiré, près de la frontière mauritanienne, dans une zone où opèrent des groupes jihadistes présumés.

Mali : au moins dix militaires tués dans une attaque © afp.com/ALAIN JOCARD

Drame dans le centre du Mali. Au moins 10 militaires maliens ont été tués dimanche dans une attaque lancée par de présumés djihadistes contre un camp de l'armée dans la localité de Guiré, proche de la frontière avec la Mauritanie.

"Les terroristes sont venus de la forêt du Wagadou", refuge depuis des années des islamistes maliens, a déclaré une source sécuritaire sous le couvert de l'anonymat. "Ils étaient à moto et à bord de véhicules pick-up. Ils ont attaqué le camp, des véhicules ont été brûlés, d'autres emportés", selon la même source.

"Les tirs étaient comme la pluie"

Les Forces armées maliennes (FAMa) ont confirmé l'attaque sur Twitter: "Les #FAMa ont été attaquées, le dimanche 21 avril 2019 aux environs de 5 heures à #Guiré, dans le secteur de #Nara. Des renforts y ont été dépêchés. Les évaluations sont en cours".

Mali: démission du Premier ministre et du gouvernement après le regain de violences

Mali: démission du Premier ministre et du gouvernement après le regain de violences Le Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga et l’ensemble de son gouvernement ont démissionné, jeudi, quelques heures avant l’examen d’une motion de censure déposée par des députés de l’opposition et de la majorité. Le Premier ministre malien a préféré prendre les devants. Confronté à la perspective d’une motion de censure soutenue à la fois des députés de l’opposition mais aussi de la majorité, Soumeylou Boubèye Maïga a présenté sa démission, jeudi 18 avril, qui a aussitôt été acceptée par la présidence.

Au moins 12 soldats maliens, dont le chef du camp, ont été tués par des jihadistes présumés qui ont attaqué dimanche un poste de l'armée malienne Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liés à Al-Qaïda. Ces groupes en ont été en grande partie chassés

Les attaques djihadistes ont augmenté dans le centre du Mali alors que par le passé elles frappaient plus tôt le nord du pays. Une dizaine de militaires ont été tués ce dimanche matin au cours d' une attaque terroriste visant la base de Boulikessi, à la « Nous avons perdu au moins dix hommes.

"Il y a des morts et des dégâts", a indiqué une source militaire malienne.

"Les tirs étaient comme la pluie. Les militaires ont été surpris. Les djihadistes sont venus de l'est et du sud du camp militaire. Ils ont brûlé des véhicules et sont repartis avec des véhicules. J'ai vu deux terroristes mettre leurs motos dans le véhicule de l'armée pour repartir avec", a expliqué un habitant de la localité.

Des zones régulièrement visées par les djihadistes

Le nord du Mali était tombé en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes djihadistes liés à Al-Qaïda. Ces groupes en ont été en grande partie chassés par une intervention militaire internationale, lancée en janvier 2013 à l'initiative de la France, qui se poursuit.

Mais des zones entières du pays échappent encore au contrôle des forces maliennes, françaises et de l'ONU, régulièrement visées par des attaques, malgré la signature en mai-juin 2015 d'un accord de paix, censé isoler définitivement les djihadistes, dont l'application accumule les retards.

Libye : intensification des combats au sud de Tripoli

Libye : intensification des combats au sud de Tripoli Les combats redoublent d'intensité à Tripoli, alors que les forces du gouvernement d'union nationale, reconnu par la communauté internationale, ont lancé une attaque contre les troupes du maréchal Haftar. Les combats se sont intensifiés samedi 20 avril aux portes de Tripoli, après l'annonce par les forces loyales au gouvernement d'union nationale (GNA) d'une "phase d'attaque" contre les troupes du maréchal Khalifa Haftar lancées à la conquête de la capitale libyenne.

Un militaire malien a été tué dans une attaque terroriste dans la région de Mopti (centre), a Au moins 287 civils avaient été tués dans le centre du Mali , lors de violences inter-communautaires, avait Burkina Faso: au moins dix militaires tués dans une attaque terroriste dans le nord (Armée).

C'est l'un des plus importants camps militaires du Mali qui a été visé par cette attaque à Nampala dans le centre du pays. Au moins 12 morts, 12 militaires tués dans cet assaut d'une grande violence. les assaillants étaient lourdement armés.

Depuis 2015, ces attaques se sont étendues au centre et au sud du Mali et le phénomène déborde sur les pays voisins, en particulier le Burkina Faso et le Niger, se mêlant très souvent à des conflits intercommunautaires.



AUSSI SUR MSN : Mali: voyage au pays de l'or blanc


Lire plus

Soudan: le dialogue politique dans l'impasse.
Le comité militaire, qui dirige le Soudan, et la Coalition de la liberté et du changement, qui représente la société civile, s’étaient donné trois jours, à compter de samedi soir, pour mettre en place un conseil conjoint, censé gouverner le pays durant la transition politique. Mardi soir, le délai fixé a expiré, chaque partie campe sur ses positions. C’est un véritable concours d’arithmétique qui s’est joué ces trois derniers jours à Khartoum pour essayer de définirla composition du conseil conjoint. Les militaires soudanais veulent dix membres, dont sept en uniforme et trois civils.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!