Monde: Qui sont les deux commandos français tués en libérant les otages au Burkina Faso - - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeQui sont les deux commandos français tués en libérant les otages au Burkina Faso

18:05  10 mai  2019
18:05  10 mai  2019 Source:   msn.com

L’un des ex-otages français au Burkina Faso présente ses « condoléances » aux familles des deux soldats morts

L’un des ex-otages français au Burkina Faso présente ses « condoléances » aux familles des deux soldats morts Les deux ex-otages français ont été reçus samedi matin au Palais présidentiel à Ouagadougou. Un des deux ex-otages français libérés dans le nord du Burkina Faso, Laurent Lassimouillas, a rendu hommage aux soldats français tués pour les libérer lors d’une courte déclaration samedi matin au Palais présidentiel. Burkina Faso : une progression nocturne, « dans un silence absolu », jusqu’aux otages « Toutes nos pensées vont aux familles des soldats et aux soldats qui ont perdu la vie pour nous libérer de cet enfer.

TOMBÉS AU COMBAT - Deux militaires français ont été tués au Burkina Faso lors d'une opération menée dans la nuit de jeudi à vendredi, qui a permis de libérer quatre otages , dont deux Français . Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello étaient deux officiers mariniers, engagés depuis le 30 mars

L'armée française a libéré quatre otages , dont les deux touristes français enlevés le 1er mai au Bénin, en menant une opération militaire au Burkina Faso dans laquelle deux officiers de commando Marine ont été tués , a annoncé l'Elysée.

Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello étaient commandos marine dans les forces spéciales, engagés depuis le 30 mars dernier dans la région du Sahel.

Qui sont les deux commandos français tués en libérant les otages au Burkina Faso © Marine nationale Cédric de Pierrepont (à gauche) et Alain Bertoncello (à droite)

Deux militaires portrait diffusé par l’armée. Fusiller marin depuis 2005, il avait réussi son stage commando en 2007 et intégré le commando de Penfentenyo, avant de rejoindre le commando Hubert (NDLR : la Marine nationale compte sept commandos marine spécialisés) en août 2012. Il y était chef de groupe depuis un peu plus d’un an. Il cumulait 15 ans de service, dont des engagements en Méditerranée, au Levant et au Sahel, où il était déployé depuis le 30 mars dernier. Cité plusieurs fois pour ses états de service, ce trentenaire pacsé était notamment décoré de la Médaille d’or de la Défense nationale et de la médaille d’Outre-mer avec agrafes Sahel et Liban.

"Mon fils a fait son job", estime le père de l'un des militaires tués au Burkina Faso

Jean-Luc Bertoncello a dit son émotion et sa fierté au micro d'Europe 1, samedi, après la mort de son fils lors d'une opération de libération d'otages au Burkina Faso. © Jean-Luc Bertoncello/Rémy Pierre/Europe1 Jean-Luc Bertoncello a dit son émotion et sa fierté au micro d'Europe 1, samedi, après la mort de son fils lors d'une opération de libéra "Ce qu'il faut comprendre, c'est que mon fils a fait son job, il a réussi sa mission", estime Jean-Luc, le père d'Alain Bertoncello, officier marinier du commandement des opérations spéciales, tué dans l'opération qui a permis la libération de q

La France a rendu hommage aux deux commandos de marine tués en libérant des otages dans le nord du Burkina Faso , et dont les corps ont été rapatriés, un

Un des deux ex- otages français libérés dans le nord du Burkina Faso , Laurent Lassimouillas, a rendu hommage aux soldats français tués pour les libérer lors d’une courte déclaration samedi matin au Palais présidentiel. Burkina Faso : une progression nocturne, « dans un silence absolu

Alain Bertoncello, né en 1991, était entré plus tard dans la Marine, en 2011, via l’école des officiers de maistrance. Son stage commando validé en 2012, il avait rejoint le commando Jaubert avant de partir en juillet 2017 vers le commando Hubert. Il avait notamment servi aux Seychelles, au Qatar, au Levant et au Sahel, où il était engagé également depuis le 30 mars.

Également pacsé, il était décoré de la Médaille d’Outre-mer pour le Moyen-Orient ainsi que de la Médaille d’argent de la Défense nationale.

L’hommage de l’Elysée et du ministère des Armées

Dans un communiqué, le président de la République Emmanuel Macron a déclaré s’incliner « avec émotion et gravité devant le sacrifice de nos deux militaires, qui ont donné leur vie pour sauver celles de nos concitoyens ». Il « adresse ses sincères condoléances à leurs familles ».

Blanquer propose de rebaptiser des écoles aux noms des deux soldats tués au Burkina Faso

Blanquer propose de rebaptiser des écoles aux noms des deux soldats tués au Burkina Faso Ecoles, collèges ou lycées pourront porter les noms d’Alain Bertoncello et de Cédric de Pierrepont, si des collectivités locales le souhaitent.

Un hommage national a été rendu, mardi, aux deux commandos marine tués en libérant des otages au Burkina Faso . La cérémonie s'est déroulée dans Les dépouilles de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, tués en sauvant des otages français , dans la cour des Invalides, à Paris, le 14 mai 2019.

OTAGES - Deux ressortissants français , enlevés au Bénin le 1er mai et portés disparus depuis, ont été libérés dans la nuit de jeudi à vendredi au Burkina Faso lors d'une opération militaire qui a coûté la vie à deux commandos marine.

La ministre des Armées Florence Parly a réagi dans un communiqué séparé : « C’est avec émotion et tristesse que j’adresse mes pensées aux familles des deux militaires décédés, à leurs proches, à leurs frères d’armes et à l’ensemble des commandos marine ».

Sur un même sujet: Bénin : la sécurité, une problématique majeure

AUSSI SUR MSN - Burkina : l'armée française libère quatre otages dont les deux Français enlevés au Bénin


Lire plus

Hommage aux soldats tués au Burkina Faso : "On a besoin d'être présents à cette commémoration".
De nombreux militaires ou anciens militaires seront présents aux Invalides mardi pour saluer la mémoire et le courage de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello. Parmi eux, l'ancien caporal-chef Olivier Dufour, qui confie son émotion sur Europe 1. Plus qu'un devoir, c'est un besoin quasi-vital pour les soldats de venir mardi matin, dans la cour des Invalides, rendre un dernier hommage à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux militaires tués samedi au Burkina Faso, lors d'une opération de sauvetage d'otages. "On est tellement marqués par ce que l'on a vu dans l'armée, que cela crée vraiment un lien.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 9
C'est intéressant!