•   
  •   

MondeLe Sénat d'Alabama vote la loi la plus répressive des États-Unis sur l'avortement

09:35  15 mai  2019
09:35  15 mai  2019 Source:   francetvinfo.fr

La Géorgie et l'Alabama durcissent leur politique en matière d'accès à l'avortement

La Géorgie et l'Alabama durcissent leur politique en matière d'accès à l'avortement Aux États-Unis, le Sénat de l'Alabama s'apprête à voter une loi visant à interdire aux médecins de pratiquer l'IVG, sous peine d'être emprisonnés. Deux jours plus tôt, le gouverneur de la Géorgie signait une loi interdisant l'avortement dès que les battements de cœur du fœtus étaient détectés. Après le Mississippi et le Texas, l'Alabama menace à son tour le droit à l'avortement. En effet, cet État du sud-est des États-Unis où la religion est très prégnante est sur le point d'adopter une loi visant à interdire aux médecins de pratiquer des IVG, sous peine d'être emprisonnés.

Le Sénat de l ’ Etat de l’ Alabama a adopté, mercredi 15 mai, le projet de loi le plus restrictif des Etats - Unis sur l ’ avortement . Le Kentucky et le Mississippi ont ainsi interdit les avortements dès que les battements du cœur du fœtus sont détectables, soit environ à la sixième semaine de grossesse.

Le Sénat républicain de cet État du sud des États - Unis a adopté, mardi 14 mai, un projet de loi prévoyant notamment de lourdes peines de prison Le projet de loi avait été adopté début mai par la Chambre des représentants de l' Alabama . Il est particulièrement répressif mais 28 États américains

Le Sénat d'Alabama vote la loi la plus répressive des États-Unis sur l'avortement © Fournis par France Télévisions

Les médecins pratiquant l'avortement seront passibles de peines de prison de 10 à 99 ans, sauf en cas d'urgence vitale pour la mère ou d'"anomalie létale" du foetus.

Le Sénat de l'Etat de l'Alabama a adopté, mardi 14 mai, le projet de loi le plus restrictif des Etats-Unis sur l'avortement. Il prévoit notamment de lourdes peines de prison pour les médecins pratiquant des interruptions volontaires de grossesse. Le texte, que le Sénat contrôlé par les républicains a transmis au cabinet de la gouverneure républicaine de l'Etat Kay Ivy en vue de sa promulgation, ne prévoit pas d'exception en cas de viol ou d'inceste.

Avortement : l’offensive tous azimuts de la droite américaine

Avortement : l’offensive tous azimuts de la droite américaine MAD IN USA. La nomination de deux juges conservateurs à la Cour suprême a donné des ailes à la droite anti-avortement, qui fait adopter dans les Etats une série de lois contredisant la célèbre décision Roe vs. Wade de 1973. En face, les démocrates se mobilisent. © Copyright 2019, L'Obs Déchaînés! Depuis que Donald Trump a nommé deux juges à la Cour suprême jugés hostiles à la légalisation de l’avortement, les conservateurs américains se sentent pousser des ailes. On s’attendait à une offensive pour revenir sur un droit garanti par la fameuse décision Roe vs.

Le Sénat de l ' Etat de l' Alabama a adopté mardi le projet de loi le plus restrictif des Etats - Unis sur l ' avortement , prévoyant notamment de L'objectif avoué des promoteurs du texte est de se retrouver devant la Cour suprême des Etats - Unis pour la convaincre de revenir sur sa décision emblématique

Le Sénat de l ’ Etat de l’ Alabama a adopté mardi le projet de loi le plus restrictif des Etats - Unis sur l ’ avortement , prévoyant notamment de lourdes peines de prison pour les médecins pratiquant des interruptions volontaires de grossesse. Lire aussi L ’ avortement est un droit, pas une infraction.

Les médecins pratiquant l'avortement seront passibles de peines de prison de 10 à 99 ans, sauf en cas d'urgence vitale pour la mère ou d'"anomalie létale" du foetus. L'Association de défense des droits civiques (ACLU) a annoncé son intention d'aller en justice pour empêcher l'application de ce texte.

Ce que veulent les promoteurs du texte

L'objectif avoué des promoteurs du texte est de se retrouver devant la Cour suprême des Etats-Unis pour la convaincre de revenir sur sa décision emblématique de 1973, "Roe v. Wade" qui a reconnu le droit des femmes à avorter tant que le foetus n'est pas viable.

Le Sénat d’Alabama interdit l’avortement

Le Sénat d’Alabama interdit l’avortement Le Sénat d’Alabama vote la loi la plus répressive des Etats-Unis. Le droit à l’avortement est en grand danger aux Etats-Unis. Depuis le début de l’année, 28 des 50 Etats américains ont mis en place plus de 300 nouvelles règles pour en limiter drastiquement son accès. Mardi, le Sénat d’Alabama a adopté le projet de loi le plus restrictif des Etats-Unis sur l’avortement. Une interdiction, même dans des cas de viol ou d’inceste, avec des peines allant jusqu’à l’emprisonnement à vie pour les médecins pratiquant des IVG. Objectif Cour suprême Ce texte a été transmis au Sénat majoritairement républicain.

Les républicains du sud des États - Unis ont lancé une grande offensive contre le droit à l ' avortement avec l'objectif affiché de faire revenir le sujet à la Cour suprême, à l'image de l' Alabama qui a adopté une loi très restrictive sur les IVG. À Montgomery, le Sénat de l' Alabama a voté mardi soir à une

L ' État américain de l' Alabama est en passe d'interdire totalement l ' avortement même en cas d'inceste et de viol. Au-delà de leur volonté d’inscrire le délit d’avortement dans la loi , les défenseurs du projet souhaitent avant tout se rendre devant la Cour suprême des États - Unis afin d’inciter cette

"Vous venez de violer vous-même l'Etat de l'Alabama", a déclaré Bobby Singleton, membre démocrate du Sénat, après le rejet par les sénateurs d'un amendement demandant des exceptions à l'interdiction de l'avortement. "Vous dites à ma fille: tu ne comptes pas dans l'Etat de l'Alabama... Les hommes peuvent te violer et tu auras ce bébé si tu tombes enceinte", a-t-il ajouté, la voix parfois tremblante d'émotion.

Le projet de loi avait été adopté début mai par la Chambre des représentants de l'Alabama. Il est particulièrement répressif mais vingt-huit Etats américains ont introduit plus de 300 nouvelles règles depuis le début de l'année afin de limiter l'accès à l'avortement, selon un décompte de l'Institut Guttmacher qui défend le droit des femmes à l'IVG.



AUSSI SUR MSN : En Californie, une croisade anti-avortement après une décision de la Cour suprème

Lire plus

Comment la communauté alimentaire se mobilise pour lutter contre les interdictions d'avortement .
Le mercredi 15 mai, la gouverneure de l'Alabama, Kay Ivey, a signé une mesure pour interdire tous les avortements à tout stade de la grossesse , à l'exception des cas où il existe un risque important pour la vie de la mère. Il institue également des sanctions pénales contre les médecins qui participent à des avortements. La mesure, qui est le projet de loi sur l'avortement le plus restrictif du pays et est conçue pour contester Roe v.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!