Monde: Le Sénat d’Alabama interdit l’avortement - - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeLe Sénat d’Alabama interdit l’avortement

17:40  15 mai  2019
17:40  15 mai  2019 Source:   msn.com

La Géorgie et l'Alabama durcissent leur politique en matière d'accès à l'avortement

La Géorgie et l'Alabama durcissent leur politique en matière d'accès à l'avortement Aux États-Unis, le Sénat de l'Alabama s'apprête à voter une loi visant à interdire aux médecins de pratiquer l'IVG, sous peine d'être emprisonnés. Deux jours plus tôt, le gouverneur de la Géorgie signait une loi interdisant l'avortement dès que les battements de cœur du fœtus étaient détectés. Après le Mississippi et le Texas, l'Alabama menace à son tour le droit à l'avortement. En effet, cet État du sud-est des États-Unis où la religion est très prégnante est sur le point d'adopter une loi visant à interdire aux médecins de pratiquer des IVG, sous peine d'être emprisonnés.

Libération - Le Sénat d ' Alabama vote la loi anti-avortement la plus répressive des Etats-Unis : https RFI - L'Alabama en passe d' interdire presque totalement l ' avortement : http L'Obs - Loi anti-avortement en Alabama : le terrible témoignage de Samantha qui a avorté suite à un viol : https

IVG - Le Sénat de l'Etat d ' Alabama a voté la loi la plus répressive des Etats-Unis en matière d'avortement. Le Kentucky et le Mississippi ont ainsi interdit les avortements dès que les battements du cœur du fœtus sont détectables, soit environ à la sixième semaine de grossesse.

Le Sénat d’Alabama interdit l’avortement © AFP Manifestation d’activistes améraicains anti-avortement.

Le Sénat d’Alabama vote la loi la plus répressive des Etats-Unis.

Le droit à l’avortement est en grand danger aux Etats-Unis. Depuis le début de l’année, 28 des 50 Etats américains ont mis en place plus de 300 nouvelles règles pour en limiter drastiquement son accès.

Mardi, le Sénat d’Alabama a adopté le projet de loi le plus restrictif des Etats-Unis sur l’avortement. Une interdiction, même dans des cas de viol ou d’inceste, avec des peines allant jusqu’à l’emprisonnement à vie pour les médecins pratiquant des IVG.

Objectif Cour suprême

Ce texte a été transmis au Sénat majoritairement républicain. S’il est approuvé, il pourrait contribuer à déclencher une bataille judiciaire susceptible d’aller en Cour suprême.

Le Sénat d'Alabama vote la loi la plus répressive des États-Unis sur l'avortement

Le Sénat d'Alabama vote la loi la plus répressive des États-Unis sur l'avortement Les médecins pratiquant l'avortement seront passibles de peines de prison de 10 à 99 ans, sauf en cas d'urgence vitale pour la mère ou d'"anomalie létale" du foetus. Le Sénat de l'Etat de l'Alabama a adopté, mardi 14 mai, le projet de loi le plus restrictif des Etats-Unis sur l'avortement. Il prévoit notamment de lourdes peines de prison pour les médecins pratiquant des interruptions volontaires de grossesse. Le texte, que le Sénat contrôlé par les républicains a transmis au cabinet de la gouverneure républicaine de l'Etat Kay Ivy en vue de sa promulgation, ne prévoit pas d'exception en cas de viol ou d'inceste.

L' Alabama en passe d' interdire presque totalement l ' avortement . Par RFI Publié le 15-05-2019 Modifié le 15-05-2019 à 15:03. Le Sénat de l’État américain a voté, ce mardi 14 mai au soir, un texte déjà adopté par la Chambre et qui proscrit désormais toute interruption de grossesse à moins que la

Le Sénat de l'Etat de l' Alabama a adopté mardi le projet de loi le plus restrictif des Etats-Unis sur l ' avortement , prévoyant notamment de lourdes Le Kentucky et le Mississippi ont ainsi interdit les avortements dès que les battements du cœur du fœtus sont détectables, soit environ à la sixième

L’objectif avoué des promoteurs du texte est de se retrouver devant la Cour suprême des Etats-Unis, à majorité conservatrice. Il s’agit de renverser sa décision emblématique de 1973, « Roe v. Wade » qui reconnaît le droit des femmes à avorter tant que le foetus n’est pas viable.

Le texte de l’Etat d’Alabama s’attaque aux médecins. Les praticiens pratiquant l’avortement seront passibles de peines de prison de 10 à 99 ans, sauf en cas d’urgence vitale pour la mère ou d' « anomalie létale » du foetus.

La puissante organisation de défense des droits civiques ACLU a déjà fait savoir qu’elle saisirait la justice pour empêcher l’application de ce texte.

« Ce texte punit les victimes de viol et d’inceste en les privant encore plus du droit à disposer de leur propre corps et en les obligeant à donner naissance », selon l’ACLU.

Alyssa Milano défend sa proposition de grève du sexe

Alyssa Milano défend sa proposition de grève du sexe Fortement critiquée pour avoir proposé que les femmes fassent la grève du sexe, Alyssa Milano a défendu son idée, souhaitant protester contre les lois anti-avortement qui font l'actualité aux Etats-Unis. © DR Fortement critiquée pour avoir proposé que les femmes fassent la grève du sexe, Alyssa Milano a défendu son idée, souhaitant protester contre les lois anti-avortement qui fo La grève du sexe pour les femmes ? L'idée est loin de plaire à tout le monde.

Le Sénat de l’Etat de l’ Alabama a adopté, mercredi 15 mai, le projet de loi le plus restrictif des Etats-Unis sur l ’ avortement . Le Kentucky et le Mississippi ont ainsi interdit les avortements dès que les battements du cœur du fœtus sont détectables, soit environ à la sixième semaine de grossesse.

En Alabama , l ’ avortement devrait désormais être interdit sauf en cas d'urgence vitale pour la mère ou d'anomalie létale du foetus. Le Sénat républicain de cet État du sud des États-Unis a adopté, mardi 14 mai, un projet de loi prévoyant notamment de lourdes peines de prison – de 10 à 99 ans – pour les

« Un loi non-constitutionnelle »

L’organisation féministe américaine National Organization for Women a qualifié la loi d'« inconstitutionnelle », estimant que sa mise en application « renverrait les femmes de l’Etat aux jours noirs durant lesquels les parlementaires contrôlaient leur corps, leur santé et leur vie ».

« Vous venez de violer vous-même l’Etat de l’Alabama », a déclaré pour sa part Bobby Singleton, membre démocrate du Sénat, après le rejet par les sénateurs d’un amendement demandant des exceptions à l’interdiction de l’avortement.

« Vous dites à ma fille : tu ne comptes pas dans l’Etat de l’Alabama… Les hommes peuvent te violer et tu auras ce bébé si tu tombes enceinte », a-t-il ajouté, la voix parfois tremblante d’émotion.

Une attaque de grande ampleur

Le projet avait été adopté début mai par la Chambre des représentants de l’Alabama.

Le président du Sénat de l’Etat, Will Ainsworth, a salué « une étape majeure dans la défense des droits de l’enfant à naître », ajoutant : « alors que des Etats libéraux approuvent l’avortement tardif ou post-natal, Roe doit être combattu et je suis fier que l’Alabama ouvre la voie ». Plusieurs Etats conservateurs envisagent des lois anti-avortement tandis que des Etats libéraux cherchent à garantir le droit à l’interruption volontaire de grossesse en l’inscrivant dans leurs Constitutions.

États-Unis: jusqu'où peut aller la bataille sur l'avortement?

États-Unis: jusqu'où peut aller la bataille sur l'avortement? Après les lois restrictives votées en Géorgie et dans l'Alabama, la Cour suprême, contrôlée par des juges conservateurs, pourrait être amenée à revisiter la décision qui a légalisé l'avortement en 1973 © Bob Andres/AP/SIPA Des femmes manifestent contre la loi anti-avortement en Géorgie, le 8 mars 2019, portant un costume inspiré par la série «The Handmaid's Tale» Le droit à l’avortement en danger. Mercredi, la gouverneure de l’Alabama a signé la loi la plus restrictive du pays, qui interdit presque totalement l’IVG, même en cas de viol ou d’inceste.

Le Sénat de l’Etat de l’ Alabama a réussi à aller plus loin, en adoptant mardi le projet de loi le plus prohibitif des Etats-Unis sur l ’ avortement , prévoyant notamment de Le Kentucky et le Mississippi ont ainsi interdit les avortements dès que les battements du coeur du foetus sont détectables, soit

À Montgomery, le Sénat de l' Alabama a voté mardi soir à une large majorité le projet de loi sur l ' avortement le plus répressif du pays. Le texte interdit la quasi-totalité des interruptions volontaires de grossesse, même en cas d'inceste ou de viol. Il prévoit une peine de 10 à 99 ans de prison pour

L’actrice britannique Jameela Jamil, militante féministe, a écrit plusieurs messages indignés sur Twitter. «Je me suis fait avorter lorsque j’étais jeune. C’est la meilleure décision de ma vie. Pour moi, pour le bébé que je ne voulais pas et pour lequel je n’étais pas prête, émotionnellement, psychologiquement et financièrement. Tant d’enfants vont finir dans des foyers d’accueil. Tant de vie ruinées. C’est très cruel » fustige-t-elle.

Recul sur l’avortement en Géorgie, Ohio, Utah, Kentucky, Missouri, Tennessee...

La Géorgie a adopté début mai une loi qui interdit l’avortement dès que les battements du coeur du foetus sont détectables, soit environ à la sixième semaine de grossesse, quand de nombreuses femmes n’ont pas encore conscience d’être enceintes soulignent les détracteurs de ces législations dites « battement de coeur ».

"Toute vie est un cadeau sacré de Dieu" : la gouverneure de l'Alabama promulgue la loi anti-avortement la plus stricte des Etats-Unis

Ce texte interdit la quasi-totalité des interruptions volontaires de grossesse, même en cas d'inceste ou de viol. © Fournis par France Télévisions C'est désormais officiel. La gouverneure de l'Alabama, Etat conservateur du sud des Etats-Unis, a promulgué, mercredi 15 mai, la loi anti-avortement la plus stricte du pays, a annoncé son cabinet. Ce texte a provoqué une levée de boucliers dans l'opposition démocrate et de larges pans de la société américaine.

Le style des chroniqueurs dans les années 1990 ! Mohamed Bajrafil - L ' avortement en Islam - Продолжительность: 6:50 Mohamed Bajrafil 42 647 просмотров.

Le Sénat de l'Etat de l' Alabama vote pour adopter le projet de loi le plus restrictif des Etats-Unis sur l ' avortement , avec une interdiction quasi totale

Des textes similaires adoptés dans le Kentucky et le Mississippi ont été bloqués par des tribunaux et il est probable que la loi de Géorgie connaisse le même sort.

Des mesures comparables sont en passe d’être adoptées dans l’Ohio, le Missouri et le Tennessee.


AUSSI SUR MSN : Hurlements au Sénat d'Alabama après le forcing d'élus pour l'adoption d'un texte anti-avortement

Lire plus

USA: manifestations attendues dans l'Alabama contre l'offensive anti-avortement.
L'Alabama, qui vient d'adopter la loi la plus restrictive des Etats-Unis en matière d'avortement, devient dimanche le théâtre de manifestations en défense de l'IVG, au début d'un bras de fer qui s'annonce long devant la justice et au coeur de la présidentielle de 2020. Des marches sont prévues dans l'après-midi à Montgomery, la capitale de cet Etat du Sud américain, et dans les villes de Birmingham, Anniston et Huntsville. "Les gens devraient avoir le droit de prendre les décisions les meilleures concernant leur corps sans ingérence de l'Etat", ont écrit les organisateurs sur Facebook.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!