Monde: USA: manifestations attendues dans l'Alabama contre l'offensive anti-avortement - - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeUSA: manifestations attendues dans l'Alabama contre l'offensive anti-avortement

18:30  19 mai  2019
18:30  19 mai  2019 Source:   msn.com

Le Sénat d'Alabama vote la loi la plus répressive des États-Unis sur l'avortement

Le Sénat d'Alabama vote la loi la plus répressive des États-Unis sur l'avortement Les médecins pratiquant l'avortement seront passibles de peines de prison de 10 à 99 ans, sauf en cas d'urgence vitale pour la mère ou d'"anomalie létale" du foetus. Le Sénat de l'Etat de l'Alabama a adopté, mardi 14 mai, le projet de loi le plus restrictif des Etats-Unis sur l'avortement. Il prévoit notamment de lourdes peines de prison pour les médecins pratiquant des interruptions volontaires de grossesse. Le texte, que le Sénat contrôlé par les républicains a transmis au cabinet de la gouverneure républicaine de l'Etat Kay Ivy en vue de sa promulgation, ne prévoit pas d'exception en cas de viol ou d'inceste.

Manifestations attendues dans l ' Alabama contre l ' offensive antiavortement. Leila Macor | Agence France-Presse. L ' Alabama a interdit cette semaine toutes les interruptions volontaires de grossesse sauf si la mère court un danger mortel, sans exception pour les cas d'inceste ou de viol.

MondeUSA: manifestations attendues dans l ' Alabama contre l ' offensive anti - avortement . 18:30 19 mai 2019. La gouverneure de l ' Alabama , Etat conservateur du sud des Etats-Unis, a promulgué mercredi 15 mai la loi anti - avortement la plus Les réactions des femmes à la promulgation de cette

USA: manifestations attendues dans l'Alabama contre l'offensive anti-avortement © SAUL LOEB Environ deux tiers des Américains pensent que l'avortement devrait être légal.

L'Alabama, qui vient d'adopter la loi la plus restrictive des Etats-Unis en matière d'avortement, devient dimanche le théâtre de manifestations en défense de l'IVG, au début d'un bras de fer qui s'annonce long devant la justice et au coeur de la présidentielle de 2020.

Des marches sont prévues dans l'après-midi à Montgomery, la capitale de cet Etat du Sud américain, et dans les villes de Birmingham, Anniston et Huntsville.

"Les gens devraient avoir le droit de prendre les décisions les meilleures concernant leur corps sans ingérence de l'Etat", ont écrit les organisateurs sur Facebook.

Alyssa Milano défend sa proposition de grève du sexe

Alyssa Milano défend sa proposition de grève du sexe Fortement critiquée pour avoir proposé que les femmes fassent la grève du sexe, Alyssa Milano a défendu son idée, souhaitant protester contre les lois anti-avortement qui font l'actualité aux Etats-Unis. © DR Fortement critiquée pour avoir proposé que les femmes fassent la grève du sexe, Alyssa Milano a défendu son idée, souhaitant protester contre les lois anti-avortement qui fo La grève du sexe pour les femmes ? L'idée est loin de plaire à tout le monde.

L ' Alabama est allé le plus loin dans cette logique. Une loi, promulguée la semaine dernière, assimile l' avortement à un homicide et prévoit des Deux juges progressistes étant octogénaires, un second mandat de Donald Trump pourrait ancrer durablement la haute juridiction dans le conservatisme.

Manifestations attendues dans l ' Alabama contre l ' offensive antiavortement. Donald Trump réaffirme son opposition à l’ avortement . L ' Alabama a ainsi promulgué une loi qui assimile l' avortement à un homicide et prévoit des peines pouvant aller jusqu'à 99 ans de prison pour les médecins, sans

L'Alabama a interdit cette semaine toutes les interruptions volontaires de grossesse sauf si la mère court un danger mortel, sans exception pour les cas d'inceste ou de viol. Cette loi assimile l'avortement à un homicide et prévoit des peines pouvant aller jusqu'à 99 ans de prison pour les médecins.

"Cela va nous ramener à la clandestinité, à l'époque où les femmes pratiquaient l'avortement elles-mêmes", a dit Maralyn Mosley au journal Montgomery Advertiser. Cette femme de 81 ans a dû avorter lorsqu'elle en avait 13, après avoir été violée par un oncle. "Cela va nous ramener aux cintres et aux utérus perforés, quand les femmes mouraient vidées de leur sang", a-t-elle prévenu.

Durant la semaine, des manifestantes ont déjà clamé leur opposition à cette loi en portant la robe rouge pourpre et le bonnet blanc emblématiques de l'oppression des femmes dans la série télévisée "La Servante écarlate".

Le Sénat d’Alabama interdit l’avortement

Le Sénat d’Alabama interdit l’avortement Le Sénat d’Alabama vote la loi la plus répressive des Etats-Unis. Le droit à l’avortement est en grand danger aux Etats-Unis. Depuis le début de l’année, 28 des 50 Etats américains ont mis en place plus de 300 nouvelles règles pour en limiter drastiquement son accès. Mardi, le Sénat d’Alabama a adopté le projet de loi le plus restrictif des Etats-Unis sur l’avortement. Une interdiction, même dans des cas de viol ou d’inceste, avec des peines allant jusqu’à l’emprisonnement à vie pour les médecins pratiquant des IVG. Objectif Cour suprême Ce texte a été transmis au Sénat majoritairement républicain.

L ' Alabama a ainsi promulgué une loi qui assimile l'avortement à un homicide et prévoit des peines pouvant aller jusqu'à 99 ans de prison pour les médecins La veille, son équipe a interdit tout contrat municipal avec des États ayant adopté des mesures anti - avortement . À Atlanta, la principale ville de

Des milliers de personnes se mobilisent dans plusieurs villes de l ' Alabama , un Etat du sud des Etats-Unis, contre l 'adoption de la loi la plus restrictive du pays en matière d' avortement .

La gouverneure de l'Alabama, Kay Ivey, a reconnu en promulguant mercredi la mesure qu'il s'agissait d'une offensive plus large menée par le camp républicain pour remettre en cause l'avortement au niveau fédéral.

- Trump "profondément pro-vie" -

L'espoir de la droite religieuse et d'une partie des conservateurs est de pousser la Cour suprême à revenir, au moins par petites touches, sur son arrêt historique de 1973, "Roe V. Wade", qui garantit le droit des Américaines à avorter tant que le foetus n'est pas viable (vers la 24e semaine de grossesse) et qui rend donc anticonstitutionnelles les lois de l'Alabama et d'autres Etats.

Ils comptent sur le nouveau rapport de forces au sein de la plus haute juridiction du pays depuis que Donald Trump a donné une majorité au camp conservateur en nommant deux juges.

Au moins 28 Etats américains ont introduit des mesures pour limiter l'IVG depuis le début de l'année, selon des militants. Le Kentucky et le Mississippi, parmi d'autres, ont interdit l'avortement dès que les battements du coeur du foetus peuvent être détectés, tandis que le Missouri a interdit cette semaine l'IVG à partir de huit semaines de grossesse.

États-Unis: jusqu'où peut aller la bataille sur l'avortement?

États-Unis: jusqu'où peut aller la bataille sur l'avortement? Après les lois restrictives votées en Géorgie et dans l'Alabama, la Cour suprême, contrôlée par des juges conservateurs, pourrait être amenée à revisiter la décision qui a légalisé l'avortement en 1973 © Bob Andres/AP/SIPA Des femmes manifestent contre la loi anti-avortement en Géorgie, le 8 mars 2019, portant un costume inspiré par la série «The Handmaid's Tale» Le droit à l’avortement en danger. Mercredi, la gouverneure de l’Alabama a signé la loi la plus restrictive du pays, qui interdit presque totalement l’IVG, même en cas de viol ou d’inceste.

Loi anti - avortement en Alabama : « Si elle avait été en vigueur, j’aurais mis fin à ma vie ». Cette décision est intervenue le jour où, dans l 'État voisin d' Alabama . © Gabriele Holtermann-Gorden/Sipa /SIPA Des manifestantes contre les lois anti - avortement , à New York, le 21 mai dernier.

Aux États-Unis, l'État de l ' Alabama a voté mardi 14 mai une loi interdisant l'IVG, même en cas de viol ou d'inceste, avec des peines de prison allant jusqu'à 99 ans pour les médecins pratiquant l' avortement .Retrouver toutes les infos sur la vidéo sur : https

Le sujet devrait occuper une place importante dans la campagne en vue de la présidentielle de 2020, alors que les deux tiers des Américains pensent que l'avortement doit être légal, selon une étude de l'institut Pew Center réalisée l'an dernier.

"Nous devons rester unis et gagner pour la Vie en 2020", a lancé samedi soir sur Twitter le président Trump, qui brigue un nouveau mandat. Celui qui avait conquis le vote de la droite religieuse en 2016 en promettant de nommer des juges conservateurs à tous les échelons fédéraux -- un engagement largement tenu depuis -- s'est déclaré dans le même élan "profondément pro-vie". Il n'a évoqué que "trois exceptions": "le viol, l'inceste et la protection de la vie de la mère".

De leur côté, les candidats démocrates à la Maison Blanche ont dénoncé d'une voix quasi unanime l'offensive anti-avortement en cours.

Un juge a bloqué la mise en oeuvre de la loi du Kentucky et ce sort devrait dans un premier temps être réservé à la quasi-totalité des mesures restrictives.

La puissante organisation de défense des droits civiques ACLU a déjà prévenu qu'elle contesterait en justice la constitutionnalité du texte de l'Alabama, qui entre en vigueur en novembre mais suscite des oppositions au sein même du camp républicain pour son jusqu'au-boutisme.

"Toute vie est un cadeau sacré de Dieu" : la gouverneure de l'Alabama promulgue la loi anti-avortement la plus stricte des Etats-Unis

Ce texte interdit la quasi-totalité des interruptions volontaires de grossesse, même en cas d'inceste ou de viol. © Fournis par France Télévisions C'est désormais officiel. La gouverneure de l'Alabama, Etat conservateur du sud des Etats-Unis, a promulgué, mercredi 15 mai, la loi anti-avortement la plus stricte du pays, a annoncé son cabinet. Ce texte a provoqué une levée de boucliers dans l'opposition démocrate et de larges pans de la société américaine.

USA : manifestations attendues dans l ' Alabama contre l ' offensive anti - avortement . L ' Alabama , qui vient d'adopter la loi la plus restrictive des Etats-Unis en matière d'avortement, devient dimanche le théâtre de manifestations en défense de l'IVG, au début d'un bras de fer qui s'annonce long devant

USA : manifestations attendues dans l ' Alabama contre l ' offensive anti - avortement . L ' Alabama , qui vient d'adopter la loi la plus restrictive des Etats-Unis en matière d'avortement, devient dimanche le théâtre de manifestations en défense de l'IVG, au début d'un bras de fer qui s'annonce long devant

AUSSI SUR MSN : Avortement : l'Alabama adopte la loi la plus répressive des Etats-Unis

Lire plus

Etats-Unis: La justice bloque une loi anti-avortement très restrictive au Mississippi.
Le texte prévoyait d’interdire l’IVG à partir de six semaines de grossesse contre 20 actuellement La justice du Mississippi a bloqué vendredi une loi très restrictive sur l'avortement dans cet Etat conservateur du sud des Etats-Unis. Celle-ci prévoyait d’interdire l’IVG dès la détection du rythme cardiaque de l’embryon, possible à partir de la sixième semaine de grossesse. Le texte voté en mars devait entrer en vigueur le 1er juillet. L’interdiction « est une menace immédiate aux droits des femmes », a souligné le juge Carlton Reeves dans sa décision.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 1
C'est intéressant!