Monde: « L’investissement de la Chine en Afrique du Nord et au Moyen-Orient est devenu spectaculaire » - PressFrom - France
  •   
  •   

Monde« L’investissement de la Chine en Afrique du Nord et au Moyen-Orient est devenu spectaculaire »

17:10  22 mai  2019
17:10  22 mai  2019 Source:   lemonde.fr

CARTES. Otages libérés au Burkina Faso : où sont ces "zones rouges" que la France déconseille aux voyageurs ?

CARTES. Otages libérés au Burkina Faso : où sont ces Afrique, Moyen-Orient, mais aussi Amérique centrale et Asie Le ministère français des Affaires étrangères tient à jour une carte des régions du monde les plus dangereuses. © Fournis par France Télévisions La zone dans laquelle les deux ex-otages français ont été enlevés pendant leur séjour touristique au Bénin est désormais déconseillée aux voyageurs par le ministère des Affaires étrangères. Elle rejoint ainsi la longue liste des régions du monde infréquentables pour les ressortissants français, selon le Quai d'Orsay.

Le développement spectaculaire du géant chinois est le sommet de l ’iceberg des investissements de Pékin en Égypte qui se sont très nettement accélérés depuis l’arrivée du président Sissi au pouvoir en 2014. Nigeria: multiplication des enlèvements contre rançon dans le Nord .

Pour la revue, voir Moyen - Orient (revue). Le Moyen - Orient (en arabe الشرق الأوسط Al-Sharq al-awsat, en persan خاور ميانه, en turc Orta Doğu ou Orta Şark, en kurde Rojhilata Navîn, en hébreu המזרח התיכון) est une expression d'origine occidentale qui désigne, pour les occidentaux

Les grands groupes d’État chinois investissent massivement dans les projets d’infrastructures de ces deux régions, Égypte en tête, décrypte notre chroniqueur.

« L’investissement de la Chine en Afrique du Nord et au Moyen-Orient est devenu spectaculaire » © PEDRO COSTA GOMES / AFP Vue d’artiste du futur centre financier en banlieue du Caire, où la nouvelle capitale, en mars 2019, est en cours de construction.

Chronique. Il faut se pencher avec minutie sur le détail des investissements chinois à l’étranger pour tenter de comprendre où va le vent. Alors que la Chine s’englue dans une guerre économique sans fin avec les États-Unis et qu’elle annonce à grand renfort de propagande et de sommets internationaux une nouvelle enveloppe pour financer ses routes de la soie, les algorithmes du China Tracker de l’American Entreprise Institute montrent clairement dans quel sens vont les investissements de l’Empire du Milieu.

Moyen-Orient : attaque de drones sur un oléoduc saoudien

Moyen-Orient : attaque de drones sur un oléoduc saoudien Deux jours après le sabotage de quatre pétroliers en mer d’Oman, les rebelles yéménites ont revendiqué cette attaque de drones armés. © AFP/Marwan Naamani ILLUSTRATION. Une installation de la compagnie saoudienne Aramco à Al-Khurais, à 160 km à l’est de la capitale Riyad. Que se passe-t-il en Arabie saoudite ? Dimanche, quatre navires - deux pétroliers saoudiens, un émirati et un norvégien - al-Jazeera, l’armée américaine participe à l’enquête saoudienne sur le sabotage d’au moins l’un des quatre navires accidentés dimanche.

Dans la région du Moyen - Orient et de l ’ Afrique du Nord ( et c’ est une exception mondiale), les individus instruits sont plus susceptibles que les populations moins éduquées d’ être chômeurs — une situation qui entretient un exode massif des cerveaux et le désespoir.

Moyen - Orient et Afrique du Nord . La croissance est repartie à la hausse et devrait se consolider ces prochaines années. Les pays de la région ont, dans une très large majorité, pris des mesures pour réduire les subventions à l’énergie, identifier de nouvelles sources de revenus non pétroliers et élargir

En 2018, les investissements de la Chine hors de ses frontières ont baissé de 110 milliards de dollars (98,5 milliards d’euros) par rapport à l’année précédente, ramenant le total des investissements de 2018 au niveau de ceux de 2014-2015. Le nombre de pays membres des « nouvelles routes de la soie » a beau augmenter chaque année, le flux d’investissements est resté stable avec même une baisse significative au dernier trimestre 2018.

Une baisse générale, sauf pour une région : l’Afrique du Nord et le Moyen-Orient qui s’impose, selon les termes du chercheur Afshin Molavi de l’Institut John Hokins aux États-Unis, comme le partenaire clef « géoéconomique » de la Chine.

En 2018, la région MENA (pour Middle Est and North Africa) est devenue la deuxième zone dans laquelle investit Pékin, juste derrière l’Union européenne, avec 28,11 milliards de dollars. On parle là des investissements directs hors « routes de la soie ». A titre de comparaison, l’Afrique subsaharienne a reçu, en 2018 toujours, 21,34 milliards de dollars d’investissements chinois. En trois ans, la progression de la région MENA est spectaculaire. Il s’agit pour l’essentiel d’investissements dans les infrastructures via les grands groupes d’État chinois. Les trois quarts sont allés à l’Égypte, les Emirats arabes unis et l’Arabie saoudite. Trois pays qui font partie de ce que les économistes appellent le « club des 20 milliards », c’est-à-dire les pays ayant reçu plus de 20 milliards de dollars d’investissements chinois ces quinze dernières années. À noter également dans ce club la présence de l’Iran et de l’Algérie.

La Chine confirme l'arrestation de deux Canadiens pour espionnage

La Chine confirme l'arrestation de deux Canadiens pour espionnage La Chine a annoncé ce jeudi avoir arrêté deux Canadiens détenus depuis décembre, précisant que les deux hommes étaient poursuivis pour activités d'espionnage, confirmant une information du quotidien canadien The Globe and Mail. Michael Kovrig, un ancien diplomate, est soupçonné d'avoir recueilli des secrets d'État, tandis que l'homme d'affaires Michael Spavor, spécialiste de la Corée du Nord, est soupçonné d'avoir volé et fourni des secrets d'État à destination de l'étranger, a annoncé le ministère chinois des Affaires étrangères. Une "arrestation arbitraire" selon le Canada Son homologue canadien a réagi dans un communiqué, cité par The Globe and Mail.

La dépendance aux importations de produits agricoles des pays d' Afrique du Nord et du Moyen - Orient ne cesse de croître et cela pourrait encore s'aggraver, d'après une étude de l 'Institut national de la recherche agronomique. Pour en parler, Ali Laïdi reçoit Bertrand Schmitt, expert à l'Inra

« Grace à la contribution de la SFI, de la Banque mondiale, et de certaines institutions financières de développement, nous avons battu un nouveau record au cours de l ’exercice 2018 dans la région Moyen - Orient et Afrique du Nord », a affirmé Mouayed Makhlouf, directeur régional de la SFI pour

« Club des 20 milliards »

En Égypte, c’est surtout la construction de la nouvelle et ambitieuse capitale qui concentre les investissements. Ce sont en effet les entreprises chinoises qui bâtissent cette ville nouvelle de plus de 6 000 hectares coûtant 58 milliards de dollars. C’est la Chine qui en tire l’essentiel des bénéfices avec la construction d’un réseau ferré entre Le Caire et cette nouvelle capitale et la construction du quartier des affaires par China State Construction Engineering Corp (CSCEC), soit 21 gratte-ciel, dont le plus haut d’Afrique, qui comptera 85 étages. Un projet aussi stratégique pour l’Égypte que pour la Chine qui souhaite conforter son rôle de bâtisseur du continent. Une zone économique spéciale autour du canal de Suez va compléter ce pharaonique projet sino-égyptien.

Car Pékin a évidemment compris l’importance stratégique de cette zone à la fois comme base pour exporter ses marchandises via le port de Dubai et le canal de Suez, mais surtout pour ses importations de pétrole et de gaz naturel. Les importations chinoises augmentent à un rythme régulier depuis cinq ans dépassant de loin maintenant la consommation américaine, et rien ne devrait remettre en cause cette boulimie d’or noir venu des pays du Golfe et de l’Afrique. La dépendance de la zone MENA à son principal client chinois expliquant en retour l’importance des investissements chinois dans les infrastructures régionales.

Égypte: affrontements meurtriers dans le nord et le centre du Sinaï

Égypte: affrontements meurtriers dans le nord et le centre du Sinaï Cinq militaires et 47 terroristes islamistes ont été tués dans des récents affrontements dans le nord et le centre du Sinaï, a annoncé jeudi 16 mai 2019 le porte-parole de l’armée égyptienne. Quelque 158 personnes suspectées d'appartenir à « Willayet Sinaa », une organisation affiliée au groupe État islamique, ont été arrêtées. avec notre correspondant au Caire, Alexandre Buccianti Depuis la destitution du président Frère musulman Mohamed Morsi en 2013, l’État égyptien fait face à une véritable guérilla dans le nord du Sinaï.

Home >> Seterra - Jeux de Géographie >> Moyen - Orient et Afrique du Nord : les pays. Devenez un soutien de Seterra sur Patreon.com ! La version en ligne, au format HTML5, est compatible avec tout navigateur mis à jour comme Safari, Google Chrome ou encore Internet Explorer 9. Seterra

La population de la région est d'environ 500 millions d’habitants. Cette région compte 220 grandes villes qui ont chacune une population de plus de 1 million L’Eglise gère l’Université du Moyen - Orient à Beyrouth, au Liban, qui a été créée en 1939. Il s’agit de l 'un des établissements d'enseignement

Afshin Molavi estime que les exportations d’hydrocarbures en provenance de la région MENA comme de l’ensemble de l’Afrique vont encore croître vers la Chine alors qu’elles diminuent vers les États-Unis et l’Europe. La géopolitique du pétrole continue d’aiguiller les investissements chinois vers le continent africain comme dans le Golfe. À l’échelle mondiale, ces investissements sont cinq fois plus importants dans le secteur de l’énergie que dans celui de l’agriculture et vingt fois plus que dans celui de la santé. Deux secteurs, dont l’Afrique notamment, a pourtant cruellement besoin.

Sébastien Le Belzic est installé en Chine depuis 2007. Il dirige le site Chinafrica. info, un magazine sur la Chinafrique et les économies émergentes.

AUSSI SUR MSN: Le ralentissement inexorable de la Chine [Véronique Riches-Flores]

Trump envoie 1500 militaires supplémentaires au Moyen-Orient.
Ils seront essentiellement chargés d'assurer des missions de protection, a précisé le président des Etats-Unis. © CARLOS BARRIA Donald Trump Donald Trump a annoncé vendredi l'envoi de 1.500 soldats supplémentaires au Moyen-Orient, dans un contexte de vives tensions entre les Etats-Unis et l'Iran. "Nous voulons être protégés au Moyen-Orient", a déclaré depuis la Maison Blanche le président américain.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 14
C'est intéressant!