•   
  •   

MondeBrexit : Theresa May repousse le vote sur son projet de loi

07:20  24 mai  2019
07:20  24 mai  2019 Source:   nouvelobs.com

Theresa May va présenter un nouveau projet de loi sur le Brexit début juin

Theresa May va présenter un nouveau projet de loi sur le Brexit début juin La Première ministre britannique doit présenter au Parlement un nouveau projet de loi de Brexit la semaine du 3 juin. Elle espère éviter que des députés britanniques élus aux européennes ne siègent au nouveau Parlement européen. Un nouveau projet de loi sur l'accord de Brexit sera présenté au Parlement britannique "la semaine du 3 juin", a indiqué mardi 14 mai un communiqué du gouvernement de Theresa May, à l'issue d'une réunion avec le chef de l'opposition travailliste Jeremy Corbyn.

Londres | La première ministre britannique Theresa May a dû se résoudre jeudi à repousser le vote de son projet de loi de la « dernière chance » sur le Brexit , dans une ambiance crépusculaire pour son avenir à la tête du gouvernement conservateur.

Le Premier ministre britannique Theresa May joue sa survie après la démission jeudi de cinq de ses ministres dont celui chargé du Brexit , Dominic Raab, qui s'est dit dans l'incapacité de défendre l'accord de divorce obtenu avec Bruxelles. Theresa May en difficulté après un projet d 'accord sur le Brexit .

Le texte a fait l’objet d’un déluge de critiques tant de l’opposition travailliste que des eurosceptiques du Parti conservateur, conduisant à la démission d’une ministre.

Brexit : Theresa May repousse le vote sur son projet de loi © Copyright 2019, L'Obs

Ambiance crépusculaire pour Theresa May. La Première ministre britannique a dû se résoudre ce jeudi 23 mai à repousser le vote de son projet de loi de la « dernière chance » sur le Brexit.

Le texte a en effet fait l’objet d’un déluge de critiques tant de l’opposition travailliste que des eurosceptiques de son propre parti, entraînant même la démission mercredi soir de la ministre chargée des relations avec le Parlement, Andrea Leadsom, qui a expliqué « ne plus croire » que le gouvernement puisse mettre en œuvre le résultat du référendum de juin 2016 en faveur du Brexit.

Royaume-Uni : le Parti du Brexit de Nigel Farage soupçonné de financement illégal

Royaume-Uni : le Parti du Brexit de Nigel Farage soupçonné de financement illégal La commission électorale britannique soupçonne la formation d’avoir utilisé le site Paypal pour contourner les règles. © SCOTT HEPPELL / REUTERS Nigel Farage, après avoir été visé par un jet de milkshake, le 20 mai à Newcastle. A la veille d’une victoire annoncée aux élections européennes, où les sondages le donnent en tête de tous les partis, le Brexit Party (« Parti du Brexit ») du dirigeant d’extrême droite Nigel Farage est sur la sellette.

Theresa May démissionne de la direction de son parti, ouvrant la porte à la désignation d'un nouveau Premier ministre britannique. Son départ sera effectif le 7 juin. La deuxième femme Premier ministre de l'histoire du Royaume-Uni, comme la première, a finalement été renversée par les luttes intestines au

Le Projet de loi de l'Union européenne a été rendu public le 26 janvier, a annoncé le ministère britannique en charge du Brexit , précisant qu'il s'agissait Une discussion du projet de loi aura lieu le 31 janvier et le 1er février devant la Chambre des Communes, a annoncé le gouvernement britannique.

Le projet de loi, que Theresa May comptait faire voter la semaine du 3 juin, ne figure donc finalement pas au programme législatif annoncé jeudi par le gouvernement aux députés. « Nous informerons la chambre sur la publication et l’introduction du projet de loi sur l’Accord de retrait après la pause parlementaire », prévue jusqu’au 4 juin, a déclaré le représentant du gouvernement Mark Spencer aux députés.

Ce recul intervient le jour même des élections européennes au Royaume-Uni, qui s’annoncent difficiles pour les conservateurs, incapables de mettre en œuvre le Brexit. Ces nouvelles difficultés rapprochent encore plus Theresa May de la sortie.

Cauchemar tragi-comique au Royaume-Uni

« Theresa May doit maintenant démissionner »

Le plan de la dernière chance de Theresa May prévoit une série de compromis, dont la possibilité d’organiser un second référendum ou le maintien dans une union douanière temporaire avec l’UE, pour tenter de rallier la majorité des députés.

Brexit : Theresa May devrait annoncer son départ dès vendredi

Brexit : Theresa May devrait annoncer son départ dès vendredi La Première ministre britannique Theresa May est sur le point d'annoncer son départ de la tête du gouvernement. Elle pourrait communiquer sa décision dès vendredi. La sortie semble se rapprocher pour la Première ministre britannique Theresa May dont le plan de la "dernière chance" pour mettre en oeuvre le Brexit n'a convaincu ni sa majorité ni l'opposition, et lui a valu une nouvelle démission fracassante au sein de son gouvernement.

Selon un membre du Parlement, Theresa May a déclaré aux élus conservateurs, peu avant ce vote décisif, qu’elle ne conduirait pas la campagne du Parti conservateur lors des prochaines élections législatives, prévues normalement en 2022, actant son départ au terme de son actuel mandat.

La concession de May sur un possible report du Brexit , qu’elle excluait encore ce week-end, a été dictée par la menace sérieuse de démission d’une vingtaine de membres de son gouvernement. Cet avertissement faisait suite à la défection la semaine dernière de trois députés proéminents de son parti.

Le Brexit, une série Netflix

Mais en lâchant du lest, elle a hérissé les eurosceptiques de son camp, dont Andrea Leadsom, dont le départ érode l’autorité déjà bien fragile de Theresa May, qui a vu partir au fil des mois une trentaine de membres de son gouvernement.

Le « comité 1922 », responsable de l’organisation des Tories, s’est ainsi réuni jeudi pour discuter d’un éventuel changement de règles pour évincer la Première ministre, déjà sommée la semaine dernière par cette instance de préparer son départ.

Graham Brady, le président de ce comité, a déclaré à des journalistes qu’il la rencontrerait vendredi, une réunion qui pourrait bien sceller son sort.

« Theresa May doit maintenant démissionner », a martelé sur Twitter le député conservateur David Evennett.

« Nous avons besoin d’un nouveau Premier ministre, d’un nouveau gouvernement et d’une nouvelle approche sur le Brexit

Les trois années agitées de Theresa May à Downing Street

Les trois années agitées de Theresa May à Downing Street UNION-GB/BREXIT-MAY (CHRONOLOGIE, PHOTO, TV):CHRONOLOGIE-Les trois années agitées de Theresa May à Downing Street

Le projet de loi sera rendu public jeudi, mais aucune précision sur le calendrier de son examen parlementaire n’a été fournie. On estime à Londres que la procédure pourrait durer jusqu’à fin février – début mars. Le gouvernement a dit qu'il pensait pouvoir respecter la date fixée par Theresa May pour

Theresa May joue sa dernière carte, puisque, poussée vers la sortie par son propre parti, elle a accepté le principe de son départ cet été. Le gouvernement inclura donc dans le projet de loi d’application de l’accord sur le Brexit un engagement à un vote sur la question de l’organisation ou

. »Irlande : la frontière de tous les dangers

Visite de Trump avec ou sans May ?

Le ministre britannique des Affaires étrangères Jeremy Hunt a lui déclaré que Theresa May serait toujours en poste pour « accueillir » le président américain Donald Trump lors sa visite au Royaume-Uni, du 3 au 5 juin.

L’accord qu’elle a négocié avec Bruxelles a été rejeté à trois reprises par les députés, ce qui a contraint l’exécutif à repousser au 31 octobre au plus tard le Brexit, alors qu’il était initialement prévu le 29 mars, et à organiser le scrutin européen en catastrophe.

Dans le cas improbable où les députés approuveraient le projet de loi de la Première ministre lorsqu’il leur sera présenté, Theresa May entend ensuite les faire voter sur la tenue d’un second référendum sur le Brexit. Si la Chambre des communes refuse la tenue de cette consultation, le Royaume-Uni pourra quitter l’UE fin juillet.



AUSSI SUR MSN : Brexit: Goodbye Theresa May ?

Lire plus

UE: quels vont être les six dossiers les plus chauds des nouveaux eurodéputés ?.
Le scrutin du 26 mai change les équilibres au Parlement de Strasbourg. Face aux souverainistes, le camp des europhiles va devoir compter avec la percée des Verts et des libéraux. Et tourner la page Brexit. Affaiblissement des deux grands partis, victoire modérée des populistes, percée des Verts (spectaculaire en Allemagne et aux Pays-Bas), poussée des centristes, en passe de devenir un groupe charnière. Les élections qui se sont déroulées du 23 au 26 mai sur tout le continent, Royaume-Uni compris, ont donné des tendances comparables à celles observées en France.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!