Monde: Immigration: Mexique et Etats-Unis se félicitent de leur accord - - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeImmigration: Mexique et Etats-Unis se félicitent de leur accord

14:05  09 juin  2019
14:05  09 juin  2019 Source:   20minutes.fr

Trump menace de taxer les produits en provenance du Mexique, jugé trop laxiste sur l'immigration

Trump menace de taxer les produits en provenance du Mexique, jugé trop laxiste sur l'immigration Ces droits de douane augmenteront régulièrement si le Mexique "n'arrête pas considérablement le flux d'étrangers illégaux passant par son territoire". Donald Trump emploie les grands moyens face au Mexique. Le président américain a annoncé, jeudi 30 mai, qu'il allait imposer, dès le 10 juin, des droits de douane de 5% sur les produits en provenance de son voisin du Sud, accusé de laxisme sur le dossier de la frontière. Il a menacé de les faire "progressivement augmenter tant que le problème de l'immigration clandestine n'est pas résolu".

Le 7 juin, le président mexicain López Obrador s’est rendu à Tijuana pour célébrer l’ accord entre le Mexique et les États - Unis qui a permis d’éviter l’imposition de taxes douanières de 5% sur tous les produits mexicains entrant aux États - Unis .

Les Etats - Unis et le Mexique ont arraché un accord sur l' immigration vendredi 7 juin à Washington, au terme de plusieurs jours de difficiles négociations, levant ainsi la menace de droits de douane sur les produits mexicains brandie par Donald Trump et potentiellement dommageables à leurs économies.

Donald Trump voulait imposer des droits de douane au Mexique si, à son sens, il ne prenait pas des mesures fortes contre l’immigration

Immigration: Mexique et Etats-Unis se félicitent de leur accord © Eduardo Verdugo/AP/SIPA Andres Manuel Lopez Obrador, le ^président du Mexique depuis décembre 2018.

Le président américain Donald Trump et son homologue mexicain, Andres Manuel Lopez Obrador, ont exprimé leur satisfaction samedi après l’accord conclu entre leurs deux pays sur l’immigration clandestine. À la frontière, le soulagement était palpable. Vendredi soir, à l’issue de plusieurs jours de négociations ardues, Washington et Mexico ont arraché un accord sur l’immigration comme souhaité par Donald Trump, qui avait une nouvelle fois agité son arme favorite pour parvenir à ses fins : les droits de douane.

Accord entre Etats-Unis et Mexique sur l’immigration, les tarifs douaniers suspendus

Accord entre Etats-Unis et Mexique sur l’immigration, les tarifs douaniers suspendus Mexico va prendre « des mesures fortes pour endiguer le flux migratoire » sur son sol, annonce Trump. Les taxes qui avaient été prévues n’entreront pas en vigueur lundi. © GUILLERMO ARIAS / AFP Un vendeur ambulant circule entre les camions de marchandises qui attendent de passer la frontière, à Tijuana (Mexique), le 6 juin. Donald Trump a renoncé, vendredi 7 juin, à mettre ses menaces à exécution.

C'est le président américain lui-même qui l'a annoncé sur Twitter vendredi :« Les États - Unis sont parvenus à un accord signé avec le Mexique . Les tarifs douaniers prévus pour être appliqués lundi par les États - Unis , contre le Mexique , sont donc suspendus indéfiniment », a-t-il écrit.

Les Etats - Unis et le Mexique ont arraché un accord sur l’ immigration vendredi 7 juin à Washington, au terme de plusieurs jours de difficiles négociations, levant ainsi la menace de droits de douane sur les produits mexicains brandie par Donald Trump et potentiellement dommageables à leurs économies.

« Le Mexique va faire beaucoup d’efforts, et s’ils le font, cet accord sera un grand succès pour les États-Unis et le Mexique », a tweeté samedi le président républicain, avant de remercier son homologue mexicain. Ce dernier, qui s’est rendu samedi soir à Tijuana, ville mexicaine juste de l’autre côté de la frontière de San Diego, en Californie, s’est également félicité dans la soirée de l’accord conclu avec Washington.

« Pas de crise économique ou financière dans notre pays »

Il a indiqué dans un tweet avoir réaffirmé à Donald Trump, lors d’un entretien téléphonique, sa « disposition à l’amitié, au dialogue et à la collaboration pour le bien de nos deux peuples ». Ce voyage à la frontière avait été prévu par Andres Manuel Lopez Obrador au plus fort de la crise pour « défendre la dignité » de son pays ; il s’est agi cette fois de « célébrer » l’accord.

Immigration: Trump annonce un accord avec le Mexique, les tarifs douaniers suspendus

Immigration: Trump annonce un accord avec le Mexique, les tarifs douaniers suspendus Selon le président américain, son voisin a accepté de «réduire fortement ou éliminer l'immigration illégale» Il est « satisfait ». Le président américain Donald Trump a annoncé vendredi que les Etats-Unis et le Mexique avaient trouvé un accord sur l’immigration et qu’il levait par conséquent sa menace d’imposer des taxes douanières à partir de lundi sur l’ensemble des produits mexicains. I am pleased to inform you that The United States of America has reached a signed agreement with Mexico. The Tariffs scheduled to be implemented by the U.S. on Monday, against Mexico, are hereby indefinitely suspended.

Pour les articles homonymes, voir États unis (homonymie), USA (homonymie), EUA et Amérique (homonymie). Les États - Unis , en forme longue les États - Unis d'Amérique ou EUA (en anglais : United States et United States of America, également connus sous les abréviations US et USA)

Le Centre de Ressources et d’Information de l’Ambassade des Etats - Unis d’Amérique en France fournit une information de référence et constamment Les États - Unis saluent la signature, le 31 décembre 2016, d’un accord de compromis politique inclusif par le gouvernement de la République

« Lundi il n’y aura pas de tarifs, pas de taxes, pas de crise économique ou financière dans notre pays », a lancé le président de gauche à des milliers de sympathisants réunis à Tijuana.

« Des mesures fortes »

Donald Trump a annoncé que Mexico allait prendre « des mesures fortes pour endiguer le flux migratoire » traversant son pays à destination de la frontière avec les États-Unis où la police et la douane se disent débordées par le nombre des arrivées. « Cela va permettre de réduire grandement, ou d’éliminer, l’immigration illégale venant du Mexique et entrant aux États-Unis », a-t-il assuré. Mais selon le New York Times, la plupart des mesures annoncées par le Mexique dans l’accord avaient déjà été convenues lors de négociations antérieures.

Donald Trump avait promis d’imposer des taxes de 5 % à partir de lundi sur tous les produits exportés par le Mexique vers les États-Unis, en augmentant ce taux de 5 points par mois pour qu’il atteigne 25 % en octobre, faisant fi des mises en garde des milieux économiques américain et mexicain.

Contrairement aux dires de Trump, l’accord États-Unis-Mexique négocié en amont

Contrairement aux dires de Trump, l’accord États-Unis-Mexique négocié en amont Tout au long du week-end, Donald Trump s’est félicité de l’accord obtenu avec le Mexique, vendredi 7 juin, pour lutter contre l’immigration clandestine. Sauf que, selon la presse américaine, le Mexique s’était engagé à faire ces concessions depuis plusieurs mois déjà. Avec notre correspondant à San Francisco, Éric de Salve, En fanfare sur Twitter, le 45e président des États-Unis clame que l’accord anti-migrants conclu avec le Mexique le 7 juin signe le succès de sa méthode de négociation musclée.

permis d’éviter l’imposition de taxes douanières de 5% sur tous les produits mexicains entrant aux États - Unis . Il a exprimé sa satisfaction devant des milliers de Mexicains venus le soutenir lors d’un meeting « d’unité en défense de la dignité du Mexique et en faveur de l’amitié avec les États - Unis

Le Monde | 8 juin 2019. Accord entre Etats - Unis et Mexique sur l’ immigration , les tarifs douaniers suspendus. Mexico va prendre « des mesures fortes La menace du président avait provoqué l’émoi dans les deux pays compte tenu de l’imbrication étroite de leurs économies, facilitée par le traité de

Les démocrates opposés

Politiquement, l’accord était toutefois critiqué des deux côtés de la frontière par les oppositions et les ONG. « Dans cet accord, les migrants servent de monnaie d’échange. Le phénomène migratoire est criminalisé », regrette Luis Rey Villagran, qui défend les migrants au Mexique. « La Garde nationale devrait combattre les narcotrafiquants et non pas arrêter des enfants et des femmes », ajoute-t-il.

La déclaration commune des deux pays mentionne des « mesures sans précédent » prises par le Mexique, notamment le déploiement de sa Garde nationale. « Le Mexique va aussi prendre des mesures décisives pour démanteler les organisations de passeurs et de trafiquants, ainsi que leurs réseaux illicites de transport et de financement », selon ce texte qui a été lu par le ministre mexicain des Affaires étrangères Marcelo Ebrard.

L’opposition démocrate aux États-Unis restait quant à elle hostile, y voyant une continuation du discours anti-immigrés qui est la marque de fabrique de Donald Trump depuis son entrée en politique en 2015. « Les menaces et les accès de colère ne sont pas un moyen de négocier une politique étrangère », a ajouté Nancy Pelosi, la cheffe des démocrates à la Chambre des représentants.

Trump dévoile, à son insu, une partie de l'accord avec le Mexique

Trump dévoile, à son insu, une partie de l'accord avec le Mexique Donald Trump a assuré mardi qu'une partie de l'accord sur l'immigration conclu avec le Mexique restait confidentielle et a nargué les journalistes en brandissant une page du document qu'ils se sont empressés de déchiffrer. Donald Trump a fait de la lutte contre l'immigration illégale un des marqueurs de sa présidence. Mais les arrestations de migrants à la frontière sud des Etats-Unis, de l'ordre de 20.000 par mois à son arrivée à la Maison Blanche, n'ont cessé d'augmenter depuis, avec un pic à plus de 140.000 en mai.

Les élus républicains du Sénat avaient d’ailleurs vivement manifesté leur opposition à cette initiative, menaçant même de la bloquer. M. Trump n’a donné, vendredi Les arrestations de sans-papiers effectuées en mai, un indicateur de l’ immigration illégale, donnent une idée de l’ampleur du problème.

L' Accord Canada– États - Unis – Mexique est un accord de libre-échange en attente entre les États - Unis , le Mexique et le Canada, trois pays d'Amérique du Nord, et destiné à remplacer l'actuel Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), entré en vigueur le 1er janvier 1994.

AUSSI SUR MSN: "Etats-Unis des Immigrés" : un nouveau drapeau flotte à la frontière entre Mexique et Etats-Unis


Lire plus

Les Etats-Unis vont commencer à expulser "des millions" de sans-papiers.
L'expulsion de «millions» de sans-papiers arrivés aux Etats-Unis illégalement va débuter la semaine prochaine, a annoncé Donald Trump. © REUTERS/Kevin Lamarque/File Photo Les Etats-Unis vont commencer la semaine prochaine le processus d'expulsion «des millions» de sans-papiers arrivés aux Etats-Unis illégalement, a affirmé lundi Donald Trump sur Twitter. «La semaine prochaine l'ICE (la police migratoire, ndlr) va commencer à expulser les millions d'étrangers illégaux qui sont entrés de manière illicite aux Etats-Unis», a indiqué le président américain.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!