Monde: Contrairement aux dires de Trump, l’accord États-Unis-Mexique négocié en amont - - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeContrairement aux dires de Trump, l’accord États-Unis-Mexique négocié en amont

08:00  10 juin  2019
08:00  10 juin  2019 Source:   rfi.fr

Trump menace de taxer les produits en provenance du Mexique, jugé trop laxiste sur l'immigration

Trump menace de taxer les produits en provenance du Mexique, jugé trop laxiste sur l'immigration Ces droits de douane augmenteront régulièrement si le Mexique "n'arrête pas considérablement le flux d'étrangers illégaux passant par son territoire". Donald Trump emploie les grands moyens face au Mexique. Le président américain a annoncé, jeudi 30 mai, qu'il allait imposer, dès le 10 juin, des droits de douane de 5% sur les produits en provenance de son voisin du Sud, accusé de laxisme sur le dossier de la frontière. Il a menacé de les faire "progressivement augmenter tant que le problème de l'immigration clandestine n'est pas résolu".

Avec notre correspondant à San Francisco, Éric de Salve. En fanfare sur Twitter, le 45e président des États - Unis clame que l ’ accord anti-migrants conclu avec le Mexique le 7 juin signe le succès de sa méthode de négociation musclée.

MondeContrairement aux dires de Trump , l ’ accord États - Unis - Mexique négocié en amont . 08:00 10 juin 2019. Tic, toc. Mexique États - Unis Donald Trump Andres Manuel Lopez Obrador Immigration. Les présidents américain comme mexicain se sont félicités de l ' accord trouvé entre les deux pays

Contrairement aux dires de Trump, l’accord États-Unis-Mexique négocié en amont © REUTERS/Jose Cabezas La police militaire observe le travail d'un agent de l'immigration qui contrôle un véhicule, à Tapachula, près de la frontière sud du Mexique, le 8 juin 2019 (photo d'illustration).

Tout au long du week-end, Donald Trump s’est félicité de l’accord obtenu avec le Mexique, vendredi 7 juin, pour lutter contre l’immigration clandestine. Sauf que, selon la presse américaine, le Mexique s’était engagé à faire ces concessions depuis plusieurs mois déjà.

Avec notre correspondant à San Francisco, Éric de Salve,

En fanfare sur Twitter, le 45e président des États-Unis clame que l’accord anti-migrants conclu avec le Mexique le 7 juin signe le succès de sa méthode de négociation musclée. Or, selon le New York Times, si les menaces de Donald Trump ont accéléré les discussions, le Mexique avait en fait déjà promis en mars de déployer 6000 agents de sa garde nationale à la frontière pour empêcher les passages de migrants. Une promesse faite par le ministre de l’Intérieur mexicain à la secrétaire à la Sécurité nationale lors de négociations secrètes à Miami.

Donald Trump met la pression sur le Mexique sur le commerce et l'immigration

Donald Trump met la pression sur le Mexique sur le commerce et l'immigration Le président américain menace son voisin de nouveaux tarifs douaniers à partir de lundi en représailles à la hausse du nombre de migrants traversant illégalement la frontière © Alex Brandon/AP/SIPA En visite en Irlande le 5 juin 2019, Donald Trump a évoqué les négociations commerciales avec le Mexique. Tic, toc.

La stratégie affichée depuis toujours par Donald Trump est de contraindre le Mexique à stopper les flux de migrants vers les Etats - Unis . Le président américain a évoqué il y a quelques jours l’existence d’une clause secrète à l ’ accord signé le 7 juin dernier entre les deux pays.

États - Unis : Donald Trump se prépare à lancer sa campagne pour 2020: L'arbre symbole de l'amitié Trump -Macron est mort Comme un symbole des relations Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet. Contrairement aux dires de Trump , l ’ accord États - Unis - Mexique négocié en amont .

Deuxième point de l’accord de vendredi, la réforme des procédures de demande d’asile politique. Là encore, l’annonce de l’obligation pour les demandeurs de patienter côté mexicain et non plus aux États unis pendant le traitement de leur dossier avait déjà été faite, en décembre 2018, par les autorités américaines.

Enfin, ce samedi, Donald Trump assurait sur Twitter que le Mexique s’était également engagé à acheter de grandes quantités de produits aux agriculteurs américains. Mais trois sources officielles mexicaines citées par l’agence Bloomberg assurent ne pas être au courant d’un tel engagement, précisant que l’agriculture n’a pas fait partie des discussions de la semaine précédente à Washington.

Fausses nouvelles de médias corrompus a immédiatement tweeté Donald Trump, manifestement énervé par ces informations minimisant ses talents de négociateur.

Accord entre Etats-Unis et Mexique sur l’immigration, les tarifs douaniers suspendus

Accord entre Etats-Unis et Mexique sur l’immigration, les tarifs douaniers suspendus Mexico va prendre « des mesures fortes pour endiguer le flux migratoire » sur son sol, annonce Trump. Les taxes qui avaient été prévues n’entreront pas en vigueur lundi. © GUILLERMO ARIAS / AFP Un vendeur ambulant circule entre les camions de marchandises qui attendent de passer la frontière, à Tijuana (Mexique), le 6 juin. Donald Trump a renoncé, vendredi 7 juin, à mettre ses menaces à exécution.

Donald Trump interdit aux entreprises américaines de télécoms de se fournir auprès de sociétés étrangères désignées comme « à risque » par les États - Unis . En pleine guerre commerciale avec Pékin, le décret signé mercredi 15 mai par le président américain

Accord entre Etats - Unis et Mexique sur l’immigration, les tarifs douaniers suspendus. Mexico va prendre « des mesures fortes pour endiguer le flux migratoire Ils ont aussi multiplié les piques l’un envers l’autre. Contrairement aux dires de Trump , l ’ accord États - Unis - Mexique négocié en amont .

AUSSI SUR MSN : Accord États-Unis/Mexique : Donald Trump lève sa menace de sanctions commerciales

Lire plus

Les Etats-Unis vont commencer à expulser "des millions" de sans-papiers.
L'expulsion de «millions» de sans-papiers arrivés aux Etats-Unis illégalement va débuter la semaine prochaine, a annoncé Donald Trump. © REUTERS/Kevin Lamarque/File Photo Les Etats-Unis vont commencer la semaine prochaine le processus d'expulsion «des millions» de sans-papiers arrivés aux Etats-Unis illégalement, a affirmé lundi Donald Trump sur Twitter. «La semaine prochaine l'ICE (la police migratoire, ndlr) va commencer à expulser les millions d'étrangers illégaux qui sont entrés de manière illicite aux Etats-Unis», a indiqué le président américain.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 0
C'est intéressant!