•   
  •   

MondeFacebook va lancer sa propre monnaie, la Libra

11:25  15 juin  2019
11:25  15 juin  2019 Source:   msn.com

Facebook lance une "monnaie digitale mondiale" Libra pour créer des services financiers

Facebook lance une Le géant américain crée l’Association Libra, à but non lucratif, avec 27 partenaires dont Visa, Mastercard et PayPal, mais aussi Iliad-Free, Vodafone, Uber, Spotify, qui vont tous investir 10 millions de dollars, dans le but de lancer mi-2020 « une monnaie digitale accessible à tous ». Le Libra, s’appuyant sur la technologie Blockchain, sera adossé à un panier de devises. Un défi lancé aux banques, commerciales et centrales, et aux startups de la Fintech. Ce ne sera pas un Facebook Coin gravé du profil de Mark Zuckerberg.

Facebook a également créé une filiale appelée Calibra, afin de fournir un portefeuille virtuel qui permettra de gérer ses fonds Libra . Les internautes pourront utiliser cette monnaie sur le réseau social pour envoyer de l’argent aussi facilement qu’un message instantané.

Facebook va -t-il balayer le droit des seuls Etats de battre monnaie ? Et va -t-on voir les monnaies électroniques prend le pas sur les cartes de paiement et les bons vieux billets de banque ? Un projet sur lequel des rumeurs couraient depuis plusieurs mois devrait être confirmé le 18 juin.

Facebook va lancer sa propre monnaie, la Libra © AFP Une vingtaine de grandes entreprises dont Iliad,la maison mère de l’opérateur téléphonique Free, devrait soutenir cette future cryptomonnaie de Facebook.

Début 2020, les internautes pourront acheter des services et des produits, mais aussi transférer des sommes d’argent, via une cryptomonnaie propre au réseau social.

Facebook va-t-il balayer le droit des seuls États de battre monnaie ? Et va-t-on voir les monnaies électroniques prend le pas sur les cartes de paiement et les bons vieux billets de banque ? Un projet sur lequel des rumeurs couraient depuis plusieurs mois devrait être confirmé le 18 juin.

Monnaie virtuelle de Facebook: Le Maire souhaite des "garanties"

Monnaie virtuelle de Facebook: Le Maire souhaite des Le projet de cryptomonnaie de Facebook ne doit pas se transformer en projet de "monnaie souveraine", a mis en garde mardi le ministre des Finances Bruno Le Maire, jugeant nécessaire que le géant américain présente des "garanties" à ce sujet. "Que Facebook créé un instrument de transaction, pourquoi pas. En revanche, que ça devienne une monnaie souveraine, il ne peut pas en être question", a déclaré le ministre sur Europe 1, disant vouloir fixer "une limite".

Facebook lance une " monnaie digitale mondiale" Libra pour créer des services financiers. Le géant américain crée l’Association Libra , à but non lucratif, avec 27 partenaires dont Visa, Mastercard et PayPal, mais aussi Iliad-Free, Vodafone, Uber, Spotify, qui vont tous investir 10 millions de dollars

La cryptomonnaie Libra est annoncée officiellement ce mardi par 28 entreprises (dont Facebook La monnaie virtuelle Libra devrait être lancée l’an prochain, en 2020. Les entreprises fondatrices de la nouvelle monnaie (28 à ce jour) pourront développer et proposer leurs propres wallets.

Fort de ses 2,3 milliards d’abonnés dans le monde, le réseau social devrait annoncer le lancement, début 2020, de sa propre cryptomonnaie, qui pourrait s’appeler la Libra (en latin : balance). En mai, Facebook a enregistré en Suisse une nouvelle filiale baptisée « Libra Networks ».

Pour son fondateur Mark Zuckerberg, l’idée est qu’il devrait être aussi « facile d’envoyer de l’argent qu’une photo à quelqu’un ». Cette future monnaie devrait être globale et universelle. Elle devrait permettre aux utilisateurs et aux marchands de faire des transactions commerciales dans l’environnement Facebook.

Des opérations sur Messenger, Facebook, Instagram ou WhatsApp

En d’autres termes, avec la Libra, il devrait être possible de réaliser des achats ou de vendre des produits à travers la messagerie Messenger, sur les pages des annonceurs Facebook et peut-être sur Instagram ou sur WhatsApp. Les utilisateurs pourraient également se transférer des fonds en Libra de particulier à particulier.

Transfert d'argent : MoneyGram se met à la Blockchain avec Ripple qui entre au capital

Transfert d'argent : MoneyGram se met à la Blockchain avec Ripple qui entre au capital La société américaine de transfert d'argent a noué un partenariat stratégique avec la startup Ripple qui va investir jusqu'à 50 millions de dollars à son capital. MoneyGram utilisera le protocole de paiement basé sur la Blockchain de Ripple et sa cryptomonnaie baptisée XRP, sur fond de course à l'innovation dans le secteur. Le monde du paiement est décidément en pleine ébullition et les nouveaux entrants prennent le pouvoir. C'est un peu le monde à l'envers : la startup qui entre au capital de la grande sœur de trente ans d'âge, cotée au Nasdaq, avec plus de 1,4 milliard de dollars de revenus annuels.

Facebook va lancer en 2020 Libra , sa propre cryptomonnaie. Centralisée, elle sera gérée par un groupe de multinationales. Les pouvoirs publics s'inquiètent de la naissance d'une monnaie souveraine, qui vient directement concurrencer celle des Etats.

Elle Va Faire Mal ! FACEBOOK lance LIBRA une monnaie mondiale qui veut révolutionner les paiements !

L’intérêt de Facebook est clair. Le réseau social, qui connaît des difficultés depuis le scandale Cambridge Analytica, en mai 2018, a besoin de trouver un nouveau relais de croissance alors qu’il vit à 98 % de ses revenus publicitaires. L’introduction de ce nouveau moyen de paiement pourrait servir de nouvel aspirateur à cash et fidéliser des annonceurs.

Reste que l’émergence des cryptomonnaies est encore mal connue ou mal perçue par une grande partie des utilisateurs. L’absence de contrôles peut être source de dérives : spéculation, transactions pour alimenter des trafics, blanchiment d’argent, évasion monétaire… À plusieurs reprises, les instances monétaires internationales se sont alarmées.

Une monnaie d’échange et non spéculative

Pour ces raisons, la future monnaie de Facebook devrait se démarquer des autres cryptomonnaies de type Bitcoin. La Libra devrait avoir une sorte de banque centrale, installée en Suisse, gérée par une vingtaine de cofondateurs qui ont posé sur la table environ 10 millions de dollars.

Relation client : BNP Paribas va investir 60 millions d’euros et créer 300 emplois à Mérignac

Relation client : BNP Paribas va investir 60 millions d’euros et créer 300 emplois à Mérignac La banque va créer un centre de services pour traiter à terme 93% des interactions avec ses clients. Les demandes entrantes seront traitées par des experts et les conseillers en seront informés. En parallèle, BNP Paribas développe de nouveaux services en ligne, bancaires et non bancaires, pour faciliter le quotidien de ses clients. Au lendemain de la présentation officielle de la monnaie digitale Libra et des ambitions de Facebook dans les services financiers et à l'heure où les néobanques imposent de nouveaux standards d'expérience utilisateur, les établissements bancaires sont plus que jamais contraints de mettre l'accent sur la qualité des services

Facebook a annoncé le lancement en 2020 d'une monnaie virtuelle, la Libra . À quoi pourra-t-elle être utile ? Quelle sera sa valeur ? L'info économique et financière en continu, avec des conseils pour vos finances, des interviews exclusives de patrons, de politiques et d'experts.BFMTV

Notre focus sur les caractéristiques du Libra , les particularités de cette crypto monnaie créée par Facebook et les risques liés à cette monnaie virtuelle. Facebook , le réseau social aux 2,4 milliards d’utilisateurs, lance sa propre cryptomonnaie : le Libra . Quelles sont les principales caractéristiques

Dans ces entreprises, on retrouve Visa-Mastercard, PayPal, Spotify, mais aussi Uber, Booking.com ou encore Iliad, la maison mère de l’opérateur téléphonique Free, que dirige Xavier Niel, selon une information des Échos.

Par ailleurs, l’idée serait de ne pas en faire une monnaie spéculative, mais plutôt ce que les spécialistes appellent une « Stable coin », avec un taux de change dont l’évolution sera limitée et encadrée. Facebook chercherait à se constituer un matelas d’un milliard de dollars pour pouvoir maintenir cette stabilité. Par ailleurs, selon la presse financière, le réseau social aurait déjà rencontré les responsables de nombreuses banques centrales.

Selon des rumeurs, Facebook ne compte pas monétiser sa Libra au démarrage : l’utilisateur va pouvoir convertir en ligne ou en cash sa monnaie nationale en Libra, sans avoir à payer de commission. L’idée étant de rendre son utilisation massive et simple. Une fois cet objectif atteint, rien ne dit que Facebook ne proposera pas des services payants comparables à ceux qu’offrent les banques.

Transfert d'argent : MoneyGram se met à la Blockchain avec Ripple qui entre au capital

Transfert d'argent : MoneyGram se met à la Blockchain avec Ripple qui entre au capital La société américaine de transfert d'argent a noué un partenariat stratégique avec la startup Ripple qui va investir jusqu'à 50 millions de dollars à son capital. MoneyGram utilisera le protocole de paiement basé sur la Blockchain de Ripple et sa cryptomonnaie baptisée XRP, sur fond de course à l'innovation dans le secteur. Son directeur général Brad Garlinghouse définissait en janvier la mission de Ripple ainsi : "aider les banques à réussir dans le futur, par exemple permettre à Santander de concurrencer de façon plus efficace PayPal, Amazon ou Facebook".

Facebook compte connecter sa monnaie Libra à ses messageries WhatsApp et Messenger et à La monnaie virtuelle sera indexée sur l’euro, le dollar, le yen ou encore la livre, afin d’assurer sa Selon les rumeurs, Facebook envisagerait même de rémunérer ses propres employés avec sa monnaie .

Mais Libra est un système “ouvert”: son code informatique est libre de droits, ce qui signifie que tout développeur, entreprise ou Les devises utilisées pour acheter des Libra serviront de réserve et de garantie à la monnaie virtuelle, dont la valeur sera indexée sur un panier de monnaies traditionnelles.

AUSSI SUR MSN: Le Bitcoin est une véritable menace pour l'environnement et voilà pourquoi

Lire plus

Pourquoi le bitcoin s'envole au-delà des 10.000 dollars au plus haut depuis 15 mois.
L'annonce du Libra par Facebook a accéléré le rebond de la première des cryptomonnaies, le bitcoin, dont la valeur a plus que triplé depuis le plus bas inscrit à la mi-décembre 2018 sous 3.200 dollars. La remontée a commencé en mars dernier.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!