Monde: Poursuivi pour proxénétisme sur mineures, Epstein fragilise un ministre de Trump - - PressFrom - France
  •   
  •   

MondePoursuivi pour proxénétisme sur mineures, Epstein fragilise un ministre de Trump

10:15  11 juillet  2019
10:15  11 juillet  2019 Source:   rfi.fr

États-Unis: Donald Trump révolutionne la fête nationale du 4 juillet

États-Unis: Donald Trump révolutionne la fête nationale du 4 juillet Donald Trump révolutionne la fête nationale américaine. Le président entend se placer au centre d’un événement traditionnellement censé célébrer l’unité du pays. Donald Trump prévoit de faire un discours sur les marches du Lincoln Memorial et fait venir des tanks dans les rues de la capitale fédérale. Ce qui suscite des grincements de dents. Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet Des chars d’assaut dans les rues, des avions de combat dans le ciel, et un discours du président à l’endroit même où Martin Luther King avait enflammé la foule avec son célèbre « I had a dream ».

Arrêté et inculpé pour proxénétisme sur mineurs par le FBI, le milliardaire Jeffrey Epstein va être de nouveau confronté à la justice. Il y a douze ans, il avait bénéficié pour les mêmes faits de la clémence de la justice américaine. Jeffrey Epstein est également proche de Bill Clinton et de Donald Trump .

Or Jeffrey Epstein , qui a entretenu de nombreuses amitiés notamment avec Donald Trump , l'ex-président démocrate Bill Clinton ou encore le prince Andrew, fils de la reine Elizabeth II, avait été visé par des Donald Trump a lui déclaré mardi que Alex Acosta était «un excellent ministre du Travail».

Poursuivi pour proxénétisme sur mineures, Epstein fragilise un ministre de Trump © REUTERS/Leah Millis Le secrétaire américain au Travail Alexander Acosta en conférence de presse sur son rôle dans l'affaire Epstein, le 18 juillet 2019 à Washington.

Ce jeudi 11 juillet, Jeffrey Epstein va tenter d’obtenir sa libération sous caution jusqu’à son procès. Il est peu probable que le milliardaire américain, inculpé pour exploitation sexuelle de mineures et détenu depuis le début de la semaine, obtienne cette faveur. Une nouvelle victime présumée a témoigné mercredi. Cette grave affaire fragilise le secrétaire au Travail du cabinet Trump, qui s'est exprimé mercredi.

Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

Prostitution, braquages, grand banditisme: le bilan annuel de la criminalité organisée

Prostitution, braquages, grand banditisme: le bilan annuel de la criminalité organisée Le Sirasco, organe de renseignement criminel de la police nationale, a livré mercredi son bilan annuel. Le service de police note dans ses conclusions un développement du proxénétisme de cité, la baisse des vols à main armée, ou encore l'attrait du grand banditisme pour les gains des jeu. "Nous sommes face à une criminalité polyvalente, protéiforme, mondialisée", lance Cécile Augeraud, à la tête du Sirasco, brandissant le rapport annuel 2018 sur la criminalité organisée, pavé de 250 pages. Les deux infractions "irradiantes", dit-elle, sont le blanchiment et le trafic de stupéfiants.

Accusé de «trafic sexuel» sur mineurs et d'association de malfaiteurs, Jeffrey Epstein a été interpellé le 6 juillet dans un aéroport du New Jersey, à son retour de Paris dans son jet privé, selon la chaîne CBS Miami. Le milliardaire de 66 ans doit comparaître devant un juge à New York le 8 juillet.

Coup d'oeil sur cet article. Les démocrates américains multipliaient mardi les appels à la démission du ministre du Travail de Donald Trump pour avoir conclu en 2008 Ce riche investisseur en fonds spéculatifs a de nouveau été inculpé lundi à New York d’exploitation sexuelle de dizaines de mineures .

Mis en difficulté pour sa gestion de l’affaire Jeffrey Epstein il y a plus de dix ans, le secrétaire américain au Travail a tenu une conférence de presse mercredi. Alexander Acosta, qui était à l'époque des faits procureur de Floride, avait négocié un plaider coupable avec le milliardaire, lui évitant un procès.

Pendant plus d’une heure, le ministre de Donald Trump a expliqué mercredi avoir tout fait en 2008 pour défendre l’intérêt des victimes de Jeffrey Epstein. Selon Alexander Acosta, le plaider coupable était la seule manière d’être sûr qu’il aille en prison.

« Il a une grande différence entre avoir suffisamment de preuves pour se lancer dans un procès, et avoir suffisamment de preuves pour être confiant dans l’issue de ce procès. Je suis ici pour dire que nous avons fait ce que nous avons fait parce que nous voulions qu’Epstein aille en prison », a-t-il expliqué.

Une affaire d’abus sexuels sur mineures à l’OL

Une affaire d’abus sexuels sur mineures à l’OL Une sale histoire. Mediapart révèle qu’une jeune joueuse (15 ans) de l’Olympique lyonnais aurait été victime d’harcèlement et d’abus sexuels par son entraîneur, sur une période allant de septembre 2017 à mai 2018. Le coach en question, nommé Yohan D. selon le site d’investigation, aurait envoyé des messages sans rapport avec le football à la joueuse, et serait allé plus loin « en se glissant sous la couette » pour « y faire circuler sa main ». La jeune joueuse de l’Academy OL a rapporté les faits à la direction, entraînant le départ de l’entraîneur visé.

Aujourd'hui ministre du Travail de Donald Trump , Alexander Acosta avait été rattrapé par cette affaire en 2018 à l'issue d'une enquête fouillée du quotidien Miami Herald, qui l'avait appelé à démissionner en estimant l'ancien procureur fédéral "compromis éthiquement" dans le scandale Epstein .

M. Epstein est accusé de «trafic sexuel» et d'association de malfaiteurs, a indiqué une source proche du dossier à la chaîne. Cet épisode avait mis en lumière les puissantes relations de M. Epstein , qui a entretenu des liens avec Donald Trump , l'ex-président démocrate Bill Clinton ou encore le prince

« Il devait aller en prison, insiste Alexander Acosta. Et c’était notre but. Ce que les victimes ont vécu, ce qu’elles continuent de vivre, est horrible. Nous essayions de faire ce qui était juste pour ces victimes. »

À la suite du plaider coupable, Jeffrey Epstein est bien allé en prison, mais n’a purgé que 13 des 18 mois prévus. Et il était autorisé à se rendre au travail pendant la journée.

Les appels à sa démission se multiplient dans les rangs démocrates, qui l’accusent d’avoir protégé un prédateur sexuel. Le secrétaire au Travail a refusé d’exprimer des excuses à l’égard des victimes. Il assure par ailleurs avoir toujours le soutien du président.

Mercredi, une nouvelle victime présumée s'est manifestée. Dans un entretien accordé à la chaîne NBC, Jennifer Araoz a raconté avoir été recrutée pour masser le milliardaire et avoir été ensuite violée. Elle avait alors 15 ans.

Lire plus

Affaire Epstein : le multimillionnaire a tenté d'acheter des témoins.
Selon «Le New York Times», le financier américain Jeffrey Epstein a tenté d'acheter au moins deux témoins potentiels. © Uma Sanghvi/AP/SIPA Le financier américain Jeffrey Epstein, au centre d'un scandale politico-judiciaire qui a poussé vendredi au départ un ministre de Donald Trump, a tenté d'acheter deux témoins potentiels dans le dossier dans lequel il est accusé d'abus sexuels sur des mineures, a rapporté le New York Times. M. Epstein a versé en novembre et décembre 2018 un total de 350.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!