Monde: Un drone survole la Sibérie incendiée et révèle des images impressionnantes de forêts dévastées - - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeUn drone survole la Sibérie incendiée et révèle des images impressionnantes de forêts dévastées

22:25  07 août  2019
22:25  07 août  2019 Source:   nouvelobs.com

Poutine envoie l’armée en Sibérie pour lutter contre les gigantesques feux de forêt

Poutine envoie l’armée en Sibérie pour lutter contre les gigantesques feux de forêt Le président russe s’est en outre vu proposer de l’aide par son homologue américain Donald Trump. © Copyright 2019, L'Obs Vladimir Poutine envoie l’armée en Sibérie. Le président russe lui a ordonné, mercredi 31 juillet, de prendre part aux combats contre les gigantesques feux de forêt qui ravagent depuis des semaines la région, détruisant des millions d’hectares et recouvrant des villes entières de fumée.

VIDEO. Des incendies ravagent la Sibérie depuis des semaines.

Depuis le ciel, les dégâts apparaissent encore plus colossaux. Greenpeace a diffusé des images aériennes des forêts brûlées dans le territoire de Krasnoïarsk, l’une des régions les plus touchées par les incendies qui dévastent actuellement la Sibérie.

Selon l’ONG, 13,1 millions d’hectares sont partis en fumée en 2019. Soit la taille... de la Grèce. Le gouvernement russe, de son côté, évoque « seulement » une surface de 2,4 millions d’hectares détruite.

Accusé d’inaction, Poutine envoie l’armée lutter contre les flammes en Sibérie

Accusé d’inaction, Poutine envoie l’armée lutter contre les flammes en Sibérie Le président russe a ordonné à l’armée russe de se mobiliser pour lutter contre les flammes qui dévorent plusieurs zones de Sibérie. Des avions et des hélicoptères seront notamment envoyés dans la région de Krasnoïarsk. Mais la réaction est qualifiée de « tardive » par les organisations de défense de l’environnement. Trois millions d’hectares : c’est la surface actuellement en train de brûler en Sibérie, l’équivalent de la superficie de la Belgique. Mais selon Greenpeace Russie, ce sont déjà 12 millions d’hectares de forêt sibérienne qui sont partis en fumée.

Un drone survole la Sibérie incendiée et révèle des images impressionnantes de forêts dévastées © Copyright 2019, L'Obs

Greenpeace, qui affirme que ces sinistres déclencheront une « crise climatique », dénonce le manque de réactivité et de moyens de l’Etat russe face à cette catastrophe. L’organisation écologiste critique aussi la législation en Russie, qui permet aux autorités de ne pas intervenir dans les zones isolées tant que les dégâts estimés ne dépassent pas le coût des opérations. Une pétition pour modifier cette loi a recueilli à ce jour plus d’un million de signatures.

Selon le ministère russe des Situations d’urgence, les causes principales de ces feux sont des « orages secs » et des cas de négligence.

La rédaction vous conseille:
Cachemire: un 1er mort dans les manifestations (Liberation)
Paludisme: le gouvernement burundais ne reconnaît pas l'épidémie (Liberation)
Une ville suédoise instaure un permis pour pouvoir mendier (L’Obs)
Un bateau avec 121 migrants interdit de débarquer en Italie (BFMTV)

AUSSI SUR MSN : Les catastrophes climatiques touchent de plus en plus la planète

Feux de forêt en Sibérie : «La situation est en grande partie hors de contrôle»

Feux de forêt en Sibérie : «La situation est en grande partie hors de contrôle» Les incendies continuent de ravager la Sibérie. Vladimir Poutine a finalement décidé d'envoyer l'armée pour lutter contre les flammes. Mais pour Andrey Allakhverdov de Greenpeace, cette intervention arrive beaucoup trop tard pour les écosystèmes. A court de solutions, Vladimir Poutine a décidé mercredi d’envoyer l’armée aux côtés des 1 200 pompiers luttant contre les feux de forêts qui ravagent la Sibérie depuis plusieurs semaines. Vendredi, près de 3 millions d’hectares étaient encore en proie aux flammes tandis que 12 millions auraient déjà brûlé d’après Greenpeace Russie, soit l’équivalent de la superficie de la Corée du Nord.

Lire plus

Deux morts après une explosion radioactive dans une base militaire russe.
La ville de Severodvinsk, dans le Grand Nord, a assuré que ses capteurs avaient «enregistré une brève hausse de la radioactivité». La série noire continue en Russie. Après les explosions de deux dépôts de munitions en une semaine, c’est désormais une base de lancement de missiles du Grand Nord russe qui a été touchée. Jeudi, un «moteur-fusée à ergols liquides» a explosé lors d’un essai sur le site militaire de Nionoska, dans la région

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 3
C'est intéressant!