•   
  •   

MondeDeux morts après une explosion radioactive dans une base militaire russe

08:50  09 août  2019
08:50  09 août  2019 Source:   liberation.fr

En Russie, une explosion sur une base militaire fait deux morts

En Russie, une explosion sur une base militaire fait deux morts Deux personnes sont mortes et plusieurs ont été blessées, jeudi, lors de l'essai d'un "moteur-fusée à ergols liquides" sur une base militaire dans le Grand Nord russe. Aucune contamination radioactive n'est à déplorer, selon l'armée russe. Une explosion sur une base de lancement de missiles dans la région d'Arkhangelsk, dans le Grand Nord russe, a fait deux morts et plusieurs blessés jeudi 8 août, a annoncé l'armée russe, assurant qu'aucune contamination radioactive n'était à déplorer.

Après les explosions de deux dépôts de munitions en une semaine, c’est désormais une base de lancement de missiles du Grand Nord russe qui a été «Il n’y a pas de contamination radioactive , les niveaux sont normaux», a affirmé l’armée russe dans un communiqué officiel, ce qu’a également

Опубликовано: 8 авг. 2019 г. Une explosion sur une base de lancement de missiles dans la région d'Arkhangelsk, dans le Grand Nord russe , a fait deux morts et au moins six blessés jeudi, a annoncé l'armée russe , assurant qu'aucune contamination radioactive n'était à déplorer.…

La ville de Severodvinsk, dans le Grand Nord, a assuré que ses capteurs avaient «enregistré une brève hausse de la radioactivité».

La série noire continue en Russie. Après les explosions de deux dépôts de munitions en une semaine, c’est désormais une base de lancement de missiles du Grand Nord russe qui a été touchée. Jeudi, un «moteur-fusée à ergols liquides» a explosé lors d’un essai sur le site militaire de Nionoska, dans la région d’Arkhangelsk, provoquant une «brève hausse de la radioactivité» et tuant deux employés, ont indiqué les autorités. Six autres personnes, dont des salariés du ministère de la Défense, ont également été blessées dans l’explosion.

A Tchernobyl, on distille de la vodka... non radioactive

A Tchernobyl, on distille de la vodka... non radioactive Une équipe de chercheurs britanniques a contribué à la production d'une vodka sans radioactivité baptisée "ATOMIK" à partir de récoltes effectuées près du site de Tchernobyl (Ukraine), contaminé par l'accident de la centrale nucléaire de 1986, a indiqué jeudi l'université de Portsmouth.

En Russie, une explosion sur une base militaire fait deux morts . Deux personnes sont mortes et plusieurs ont été blessées, jeudi, lors de l'essai d'un "moteur-fusée à ergols liquides" sur une base militaire dans le Grand Nord russe .

Jeudi 8 août, une puissante explosion survient sur une «plateforme maritime» de la base militaire de Nionoksa, située dans le Grand Nord. Le site est spécialisé dans les essais de missiles balistiques appartenant à la flotte russe . Les autorités dressent dans un premier temps un bilan de deux morts .

«Pas de contamination»

«Il n’y a pas de contamination radioactive, les niveaux sont normaux», a affirmé l’armée russe dans un communiqué officiel, ce qu’a également déclaré un porte-parole du gouverneur de la région d’Arkhangelsk. «Toutes les actions nécessaires ont été prises, le système de santé est prêt à apporter de l’aide aux blessés s’ils se déclarent», a-t-il ajouté.

Pourtant, deux heures plus tard, la mairie de Severodvinsk, ville de 185 000 habitants située à proximité du site, a assuré que ses capteurs avaient «enregistré une brève hausse de la radioactivité», sans préciser jusqu’à quel niveau. Un taux qui serait depuis revenu depuis «à la normale», la navigation des navires civils dans la baie de la Dvina, face à Severodvinsk, ayant toutefois été interdite jusqu’au 10 septembre.

Russie: Un nouveau bilan de cinq morts dans l'explosion sur une base militaire

Russie: Un nouveau bilan de cinq morts dans l'explosion sur une base militaire L’armée n’a pas décrit l’accident comme impliquant du combustible nucléaire De deux à cinq… Le bilan dans le grand Nord russe s’alourdit. L’agence nucléaire russe Rosatom a annoncé ce samedi que cinq membres de son personnel avaient été tués dans l’explosion survenue sur une base de lancement de missiles, après un bilan initial de deux morts fourni par l’armée. Dans un communiqué, Rosatom précise que l’accident, survenu jeudi dans la région d’Arkhangelsk, a en outre blessé trois autres membres de son personnel atteints notamment de brûlures.

Une explosion dans l'enceinte d' une base de lancement de missiles a provoqué la mort de deux personnes et une brève hausse de la radioactivité dans Dans un communiqué transmis aux agences de presse russes , le ministère de la Défense a indiqué qu'un accident avait eu lieu lors de l'essai d'un

Une explosion sur une base de lancement de missiles dans le Grand Nord russe , a provoqué jeudi une "brève hausse" de radioactivité localement, dont l'origine n'a pas été révélée, et fait deux morts , ont indiqué les autorités.

Nuage radioactif

L’armée russe avait déjà dû faire face, lundi, à l’incendie d’un dépôt de munitions en Sibérie, qui avait causé des explosions impressionnantes pendant plusieurs heures. L’accident avait fait au moins un mort, huit blessés, et entraîné des milliers d’évacuations.

Ces événements interviennent par ailleurs quelques jours après la publication d’une étude pointant du doigt la responsabilité russe dans l’origine du nuage radioactif qui avait survolé certains pays européens, dont la France, fin 2017. A l’époque, les autorités russes avaient nié être à l’origine de ces radiations 100 fois supérieures à celles mesurées après l’incident de Fukushima.

Deux morts après une explosion radioactive dans une base militaire russe © - La base militaire de Nionoska, où a eu lieu l'explosion.

La rédaction vous conseille:
Vladimir Poutine: vingt ans de pouvoir en images (Le Figaro)
Perte record de 5 milliards de dollars pour Uber (20 Minutes)
Soudan: le rôle des femmes reconnu par la constitution (RFI)
Un policier attaqué à la machette à Londres (BFMTV)

Lire plus

Après l'explosion sur une base russe, la Norvège détecte de l'iode radioactif.
Les infimes quantités d'iode radioactif détectées près de la frontière avec la Russie ne peuvent être reliées avec certitude à l'accident survenu sur une base de lancement de missiles. © Video screen grab/Press and Information Office of the Defence Ministry of the Russian Federation/TAS... Les autorités norvégiennes de sûreté nucléaire ont indiqué jeudi avoir détecté d'infimes quantités d'iode radioactif dans la région frontalière avec la Russie dans les jours qui ont suivi une explosion sur une base militaire russe.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!