Monde: Boko Haram: HRW exhorte le Nigeria à libérer des milliers d'enfants - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeBoko Haram: HRW exhorte le Nigeria à libérer des milliers d'enfants

14:55  10 septembre  2019
14:55  10 septembre  2019 Source:   msn.com

Le vice-président américain exhorte l'UE à négocier "avec bonne foi" avec Johnson

Le vice-président américain exhorte l'UE à négocier Le vice-président américain exhorte l'UE à négocier "avec bonne foi" avec Johnson © Reuters/Lorraine O'Sullivan LE VICE-PRÉSIDENT AMÉRICAIN EXHORTE L'UE À NÉGOCIER DUBLIN (Reuters) - En visite en Irlande, le vice-président américain Mike Pence a appelé mardi l'Union européenne à négocier "avec bonne foi" avec le Premier ministre britannique Boris Johnson pour parvenir à un accord de Brexit respectant la souveraineté britannique.

Des espaces ont été aménagés pour juger à l'intérieur des centres militaires de détention. Audiences à huis clos. Seulement voilà, ces procès annoncés ne sont Plusieurs rapports d'Amnesty International ont pointé par le passé des manquements graves dans la lutte contre le groupe armé Boko Haram .

des mains du groupe djihadiste nigérian Boko Haram , ont fait savoir un ministre, des sources de pour certaines avec des enfants nés au cours de leur captivité, après Les lycéennes de Chibok sont devenues le symbole des dizaines de milliers de personnes encore détenues par Boko Haram , qui

Boko Haram: HRW exhorte le Nigeria à libérer des milliers d'enfants © STRINGER Cérémonie de remise en liberté de personnes, dont des enfants, emprisonnés pour leurs liens présumés avec Boko Haram, le 6 juillet 2015 à Maiduguri, au Nigeria.

Human Rights Watch a exhorté mardi le Nigeria à libérer des milliers d'enfants détenus par l'armée en raison de liens présumés avec les insurgés islamistes du groupe Boko Haram.

HRW affirme dans un rapport que des milliers d'enfants sont détenus arbitrairement dans des conditions dégradantes et inhumaines, en particulier dans la caserne de Giwa, dans la ville de Maiduguri, située dans le nord-est du pays.

"De nombreux enfants sont détenus sans inculpation pendant des mois ou des années dans des casernes sordides et surpeuplées, sans contact avec le monde extérieur", a dénoncé l'ONG dans son rapport.

Le Bénin affecté par la fermeture de sa frontière avec le Nigeria

Le Bénin affecté par la fermeture de sa frontière avec le Nigeria Seize jours après la fermeture des frontières terrestres entre le Bénin et le Nigeria, les effets sont là. Tout est affecté, la vie quotidienne, les affaires, le trafic. À Sèmè-Kraké, la plus importante frontière terrestre entre les deux pays, camions et marchandises sont interdits depuis le 20 août dernier. Les autorités nigérianes, furieuses de voir déversés sur leur territoire des produits alimentaires interdits comme le riz, viandes et abats congelés venant du Bénin, ont pris cette initiative. Une fermeture qui pénalise les échanges commerciaux et ceux qui l’animent. Côté Bénin, les dégâts commencent à peser.

Dans le téléphone d'un des villageois, une photo des restes de l'assaillant : à peine 14 ans. Tout comme ces adolescentes, arrêtées avant de perpétrer leur attentat. Nigeria 'crushes' Boko Haram in Sambisa Forest claims army - Продолжительность: 2:44 DailyNation 284 415 просмотров.

Les 275 femmes et enfants libérés de Boko Haram par l'armée nigériane la semaine dernière ont été emmenés dans l’extrême est du Nigeria , à Yola. Il y a de nombreux cas de conjonctivites. Mais aussi des situations plus graves : huit personnes sont encore hospitalisées à Yola, la capitale de l'Etat de

Selon les Nations unies, 3.600 enfants, dont 1.617 filles, ont été détenus de janvier 2013 à mars 2019 pour leur implication présumée dans des groupes armés.

"Les enfants sont détenus dans des conditions horribles depuis des années, avec peu ou pas de preuves de liens avec Boko Haram, et sans avoir été traduits en justice", relève Jo Becker, chargée de la défense des droits des enfants à Human Rights Watch.

"Beaucoup de ces enfants ont déjà survécu aux attaques de Boko Haram. Les traitements cruels infligés par les autorités aggravent leurs souffrances et les rendent encore plus vulnérables".

Tout en reconnaissant que le Nigeria est confronté à "des défis considérables posés par l'insurrection de Boko Haram, la détention de milliers d'enfants ne peut être une réponse", a-t-elle estimé.

Syrie: les Kurdes remettent au Nigeria trois orphelins liés à l'EI

Syrie: les Kurdes remettent au Nigeria trois orphelins liés à l'EI Les autorités semi-autonomes kurdes en Syrie ont remis jeudi à une délégation du Nigeria trois orphelins d'une même famille liée au groupe Etat islamique (EI), première mesure de ce genre avec un pays d'Afrique, selon un correspondant de l'AFP. "Trois enfants () ont été remis aux représentants du gouvernement nigérian", a déclaré Fanar Kaeet, un responsable des Affaires étrangères au sein de l'administration kurde. Il s'agit d'une fille et de ses deux frères ayant perdu leurs parents, a-t-il indiqué à l'AFP, ajoutant que les enfants étaient âgés entre cinq et dix ans.

Près de 500 femmes et enfants retenus en otages par Boko Haram dans des conditions "inhumaines" ont été libérés depuis mardi par l'armée Selon les témoignages recueillis par cette organisation de défense des droits de l'Homme, les filles et femmes enlevées sont soumises notamment au travail

Des témoins ont déclaré à Human Rights Watch que Boko Haram a intensifié ses attaques contre les civils après la proclamation de l'état d'urgence Boko Haram devrait immédiatement mettre un terme à ses attaques et libérer toutes les femmes et les enfants détenus, a souligné Human Rights Watch .

Pour Jo Becker, les enfants touchés par le conflit ont besoin d'être scolarisés, pas emprisonnés.

Human Rights Watch demande au gouvernement nigérian de signer un accord avec les Nations unies qui garantirait le transfèrement des enfants aux autorités de protection de l'enfance pour leur réunification familiale et leur réintégration dans la communauté.

"Si les autorités militaires ou les services de renseignement ont des preuves crédibles d'infractions pénales commises par des enfants, elles devraient les transférer aux autorités judiciaires civiles pour qu'elles les traitent conformément aux normes nationales et internationales en matière de justice pour mineurs", selon l'ONG.

- "Kamikazes" -

Human Rights Watch a interrogé en juin 32 enfants détenus à la caserne de Giwa qui ont déclaré qu'ils n'avaient pas été traduits en justice. "Personne n'était au courant d'accusations contre eux. L'un d'eux a été détenu alors qu'il n'avait que cinq ans".

Les Philippines confirment de premiers cas de peste porcine

Les Philippines confirment de premiers cas de peste porcine Les Philippines ont fait état lundi des premiers cas de peste porcine africaine dans l'archipel et ordonné l'abattage de milliers de bêtes pour enrayer la propagation d'une maladie qui fait des ravages, en Asie notamment, et a entraîné une flambée du cours du porc. Les autorités soupçonnent les cas de peste porcine de provenir de cochons élevés dans leur arrière-cour par des particuliers qui les nourrissent avec des restes de nourriture jetés par les restaurants et des hôtels.

Boko Haram continue sa progression dans le nord du Nigeria . Victimes de massacres, plus de 15 000 Nigérians ont fui dans la ville camerounaise voisine de Fotokol. Depuis son bureau, un témoin camerounais dit apercevoir le drapeau noir de Boko Haram flotter sur l'antenne téléphonique de

Des réfugiés nigérians ici dans un camp au nord du Cameroun, en mars 2014. © afp photo / reinnier kaze. Les rives du lac Tchad accueillent depuis deux semaines des Nigérians qui ont fui l’Etat de Borno après les attaques sanglantes de la secte islamiste Boko Haram .

Boko Haram: HRW exhorte le Nigeria à libérer des milliers d'enfants © STRINGER Cérémonie de remise en liberté de personnes, dont des enfants, emprisonnés pour leurs liens présumés avec Boko Haram, le 6 juillet 2015 à Maiduguri, au Nigeria.

De nombreux enfants ont dit avoir été arrêtés après avoir fui les attaques de Boko Haram contre leur village ou quand ils cherchaient refuge dans des camps de déplacés.

L'un d'eux a déclaré qu'il avait été arrêté et détenu depuis plus de deux ans "pour avoir vendu des ignames à des membres de Boko Haram".

Selon HRW, plusieurs filles enlevées avaient été contraintes d'épouser des combattants de Boko Haram. Environ un tiers des enfants interrogés ont déclaré que les forces de sécurité les ont battus pendant leur interrogatoire après leur arrestation à la caserne de Giwa.

L'armée nigériane a rejeté mardi dans un communiqué les conclusions du rapport de Human Rights Watch, affirmant qu'elles n'étaient pas seulement erronées mais de nature à empêcher le rétablissement de la paix.

"Il est bien connu que les terroristes de Boko Haram endoctrinent les femmes et les enfants, les utilisant comme des kamikazes lors de leurs opérations", a rappelé le porte-parole de l'armée, le colonel Onyema Nwachukwu.

Pour lui, les enfants détenus par l'armée sont traités comme des victimes de guerre et non des suspects. "Les enfants arrêtés sont gardés dans des sites sécurisés, où ils sont nourris de manière adéquate, leur profil est examiné et ils sont déradicalisés avant d'être remis en liberté".

Les forces de sécurité nigérianes sont régulièrement pointées du doigt par des associations de défense des droits de l'homme pour leurs excès, notamment dans la lutte contre les jihadistes.

L'insurrection de Boko Haram, qui dure depuis dix ans dans le nord-est du Nigeria, et sa répression par l'armée nigériane, ont tué plus de 27.000 personnes. Deux millions de personnes ont été déplacées par les attaques que Boko Haram mène également dans les pays voisins.

Foot: le Brésil affrontera le Sénégal et le Nigeria en octobre.
La Fédération de football du Brésil a annoncé, ce 16 septembre, que son équipe nationale A allait affronter celles du Sénégal et du Nigeria, les 10 et 13 octobre prochains à Singapour. C’est une demi-surprise : le grand Brésil, emmené par son attaquant-vedette Neymar, va affronter deux sélections africaines cet automne. Sénégalais et Nigérians seront les adversaires des quintuples champions du monde, les 10 et 13 octobre à Singapour. « Nous avons choisi deux des meilleures équipes africaines parce ce sont deux adversaires de haut niveau, a assuré le manager des sélections brésiliennes, Juninho Paulista, dans un communiqué. C’était un souhait de notre commission technique.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 9
C'est intéressant!