•   
  •   

MondeOuverture d'une nouvelle enquête sur la catastrophe de Fukushima

11:00  11 septembre  2019
11:00  11 septembre  2019 Source:   fr.reuters.com

Catastrophe de Fukushima: l'acquittement pour 3 anciens dirigeants de Tepco

Catastrophe de Fukushima: l'acquittement pour 3 anciens dirigeants de Tepco Huit ans et demi après la catastrophe de Fukushima, c'est l'heure du verdict pour Tepco l'opérateur de la centrale. Trois anciens dirigeants étaient poursuivis, accusés de ne pas avoir fermé les vannes à temps après le séisme et le tsunami du 11 mars 2011, l'une des pires catastrophes nucléaire de ces trente dernières années. Avec notre correspondant au Japon, Frédéric Charles Ce verdict est peu suivi par les grands médias japonais. Depuis l'accident de Fukushima, personne n'a été reconnu coupable dans un pays qui privilégie la survie du groupe et où la responsabilité individuelle de ses dirigeants est rarement mis en cause.

Cette page n’est pas disponible pour l’instant. Cela peut parfois se produire si vous avez des problèmes de connectivité Internet ou si vous exécutez un logiciel/ des plug-ins qui affectent votre trafic Ref 1: 487d1c5a-3ad3-48c9-945b-e338cb151 de 7 Ref 2: 000000 Ref 3: Thu, 14 Nov 2019 14:44:32 GMT.

La nouvelle enquête permettra de déterminer où les cuves de confinement des réacteurs laissent échapper des radiations, précise la NRA. Les systèmes de refroidissement installés pour empêcher la surchauffe du combustible entré en fusion seront également examinés. L'accident d ' une gravité sans

JAPON-FUKUSHIMA:Ouverture d'une nouvelle enquête sur la catastrophe de Fukushima

Ouverture d'une nouvelle enquête sur la catastrophe de Fukushima © Reuters/Kim Kyung Hoon OUVERTURE D'UNE NOUVELLE ENQUÊTE SUR LA CATASTROPHE DE FUKUSHIMA

TOKYO (Reuters) - La Commission japonaise de réglementation de l'énergie nucléaire (NRA) va ouvrir une nouvelle enquête sur la catastrophe de Fukushima, a-t-elle annoncé mercredi.

Le séisme et le tsunami de mars 2011 ont entraîné l'explosion et la fusion des trois réacteurs de la centrale ainsi que l'évacuation de 160.000 personnes, dont beaucoup ne sont jamais revenues.

La nouvelle enquête permettra de déterminer où les cuves de confinement des réacteurs laissent échapper des radiations, précise la NRA. Les systèmes de refroidissement installés pour empêcher la surchauffe du combustible entré en fusion seront également examinés.

Le Japon va devoir évacuer l'eau radioactive de Fukushima dans l'océan

Le Japon va devoir évacuer l'eau radioactive de Fukushima dans l'océan Le Japon va devoir évacuer l'eau radioactive de Fukushima dans l'océan © Reuters/Issei Kato LE JAPON VA DEVOIR ÉVACUER L'EAU RADIOACTIVE DE FUKUSHIMA DANS L'OCÉAN TOKYO (Reuters) - La société Tokyo Electric Power (Tepco), propriétaire de la centrale nucléaire de Fukushima gravement endommagée par le séisme et le tsunami de mars 2011, va déverser de l'eau radioactive directement dans l'océan Pacifique, a annoncé mardi le ministre japonais de l'Environnement.

Six ans après la catastrophe de Fukushima , les écologistes tirent à nouveau la sonnette d’alarme. Les plages situées non loin de la centrale sont imprégnées de radionucléides que l’eau emporte dans l’océan

Interview par Marc Willacy d'ABC Australie sur les dangers de la piscine de combustible n°4 de Fukushima . Les personnes interrogées sont : - Pr.

L'accident d'une gravité sans précédent depuis celui de Tchernobyl en 1986 a entraîné la mise à l'arrêt de tous les réacteurs japonais, qui fournissaient un tiers de l'électricité nationale.

Il a fait l'objet de plusieurs enquêtes, dont l'une a conclu qu'il s'agissait "d'une catastrophe d'origine humaine qui aurait pu et aurait dû être envisagée et évitée, et dont les conséquences auraient pu être atténuées par une réaction plus efficace".

En 2016, le gouvernement a estimé que le coût total du démantèlement des installations, de la décontamination des zones touchées et des dédommagements s'élèverait à 21.500 milliards de yens (180 milliards d'euros), soit un cinquième du budget annuel du Japon.

(Junko Fujita et Aaron Sheldrick, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Lire plus

Brexit: mensonges, chaos et scénario catastrophe.
La saga a pris une nouvelle dimension après la publication d'un rapport alarmant du gouvernement britannique sur les conséquences d'une sortie de l'UE sans accord. On en est là. Le Premier ministre du Royaume-Uni en est réduit à démentir avoir menti à la reine Elizabeth II. Comme si c’était normal, comme si on ne parlait pas de ce qui représente le péché ultime outre-Manche. «Absolument pas !» a répondu Boris Johnson à la question qui tue, posée sur le pont d’une frégate de la Royal Navy amarrée au bord de la Tamise.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 1
C'est intéressant!