Monde: Présidentielle: en Tunisie, le thème du "terrorisme" relégué au second plan - PressFrom - France
  •   
  •   

MondePrésidentielle: en Tunisie, le thème du "terrorisme" relégué au second plan

15:15  11 septembre  2019
15:15  11 septembre  2019 Source:   msn.com

Tunisie: Nabil Karoui, incarcéré, doit pouvoir faire campagne selon l’UE

Tunisie: Nabil Karoui, incarcéré, doit pouvoir faire campagne selon l’UE À l'approche du premier tour de la présidentielle tunisienne, prévu pour ce dimanche 15 septembre, les observateurs européens appellent au respect de l'égalité des chances des candidats pendant la campagne. Le message concerne Nabil Karoui candidat très populaire, mais qui, incarcéré depuis une quinzaine de jours, ne peut pas faire campagne comme les autres. Dans leur communiqué, les observateurs européens déplorent en particulier l'absence de Nabil Karoui dans le débat télévisé du 7 septembre. Débat qui réunissait 8 des 26 candidats à l'élection présidentielle, et auquel l'homme politique devait initialement participer.

La Tunisie a de nouveau été frappée par un attentat mardi, le troisième de l'année après celui du musée du Bardo et à Sousse. Cette fois, c'est le cœur du pouvoir tunisien qui a été visé. Un bus de la garde présidentielle qui se trouvait en plein Tunis a fait treize morts, dont le kamikaze.

A la fin de chaque thème , ils ont pris part à la rubrique « expression libre ». Toujours sur le plan sécuritaire, Hamadi Jebali considère qu’il faut renforcer le système de sécurité et le tenir à Interrogé sur les terroristes revenants en Tunisie , le candidat de Machrou3 Tounes rappelle que ce sont des

Présidentielle: en Tunisie, le thème du "terrorisme" relégué au second plan © FETHI BELAID Des policiers à proximité du site d'un attentat suicide contre un bus de la garde présidentielle (12 agents tués) en plein Tunis, le 25 novembre 2015

La lutte antiterroriste, thème longtemps omniprésent dans une Tunisie traumatisée par les attentats, n'est plus au coeur des débats à l'approche de la présidentielle du 15 septembre, au profit notamment des questions socio-économiques, même si des inquiétudes sécuritaires persistent.

Dans le sillage de sa révolution de 2011, le pays pionnier des Printemps arabes a vécu l'émergence d'une mouvance jihadiste, qui a connu son apogée avec la vague d'attaques des années 2015-2016, entraînant la mort de dizaines de personnes et minant encore davantage une économie morose.

Présidentielle en Tunisie: des jeunes tentent de mobiliser les électeurs

Présidentielle en Tunisie: des jeunes tentent de mobiliser les électeurs Comment intéresser les jeunes à la campagne électorale pour la présidentielle tunisienne ? Des jeunes ont lancé début septembre la plateforme « Chnowa barnemjek ? » (« Quel est ton programme ? ») pour vulgariser les programmes des candidats au grand public. « Quel est ton programme ? » est un outil didactique, qui compare les projets de chaque candidat à la présidentielle. Cette plateforme, qui s’appuie sur les réseaux sociaux, s’adresse avant tout aux jeunes, comme l’explique Mohamed Ghediram, un médecin plein d’enthousiasme de 25 ans. « Aujourd'hui, la plupart des citoyens et notamment les jeunes sont totalement perdus, ne savent pas pour qui voter.

Attaque terroriste en Tunisie : que s'est-il passé à Ben Guerdane ? TUNISIE - L ’État islamique revendique l’attentat terroriste contre le musée du Bardo à Tunis - Продолжительность: 1:58 FRANCE 24 21 038 просмотров.

Le gouvernement turc a annoncé au printemps un plan d’aides financières de plusieurs millions d’euros, qui sera probablement insuffisant pour relancer un secteur qui rapporte près de 30 milliards d’euros 2 – En Tunisie , le difficile retour à la confiance. Le tourisme est un secteur-clé en Tunisie .

Musée du Bardo en mars, plage et hôtel de Sousse en juin, bus de la garde présidentielle au coeur de la capitale en novembre: en 2015, le petit pays d'Afrique du Nord célébré pour son processus démocratique a cru vivre une descente aux enfers, avec la mort de 72 personnes (59 touristes, un policier et 12 agents de la sécurité du chef de l'Etat).

Alors que la Libye voit s'implanter, à la faveur du chaos, le groupe jihadiste Etat islamique (EI), la Tunisie est même le théâtre en mars 2016, à Ben Guerdane, près de la frontière libyenne, d'une attaque coordonnée contre ses installations sécuritaires. Une tentative de l'EI de créer un "califat" sur le sol tunisien, s'alarme le Premier ministre de l'époque, Habib Essid.

Présidentielle: en Tunisie, le thème du "terrorisme" relégué au second plan © HASNA Le Premier ministre et candidat à la présidentielle tunisienne Youssef Chahed, le 2 septembre 2019 à Tunis

Bien que meurtrière, cette attaque a toutefois été repoussée, et cette riposte célébrée comme un point de bascule dans la lutte antijihadiste.

Tunisie : décès de l'épouse de l'ex-président Béji Caïd Essebsi

Tunisie : décès de l'épouse de l'ex-président Béji Caïd Essebsi Moins de deux mois après le décès de l'ancien président Béji Caïd Essebsi, son épouse Chadlia s'est éteinte à son tour, dimanche, jour du premier tour de la présidentielle en Tunisie. Elle était âgée de 83 ans. Chadlia Caïd Essebsi, l'épouse du président Béji Caïd Essebsi décédé le 25 juillet quelques semaines avant la fin de son mandat, est morte à son tour dimanche, jour de l'élection présidentielle anticipée en Tunisie, a indiqué leur fils. "Ma mère Chadlia, veuve de Béji Caïd Essebsi, est morte. Que Dieu la bénisse", a indiqué sur Facebook leur fils Hafedh Caïd Essebsi, sans préciser de quoi elle était décédée.

Cet article possède un paronyme, voir National Counterterrorism Center. La coordination nationale du renseignement et de la lutte contre le terrorisme (CNRLT) est placé auprès du Président de la République française.

La situation sécuritaire est une des principales préoccupations de la Tunisie . Les forces de sécurité tunisiennes ont fait d’importants progrès en matière de lutte contre le terrorisme , même si la la garde présidentielle . Les trois attentats ont été revendiqués par Daech. L L’état d’urgence, rétabli par

Nommé cette année-là, le Premier ministre et candidat à la présidentielle, Youssef Chahed, présente aujourd'hui l'amélioration de la sécurité comme un point fort de ses trois ans à la tête du gouvernement.

- Police de proximité -

Lors d'un débat télévisé lundi soir, M. Chahed a néanmoins placé sur un même plan "la lutte contre le terrorisme" et la sécurité au quotidien des citoyens, reconnaissant que la criminalité quotidienne avait augmenté. Il a proposé la création d'une police de proximité.

D'autres candidats, dont le ministre de la Défense Abdelkarim Zbidi, s'attribuent aussi le mérite de l'amélioration de la sécurité. Mais l'argument ne paraît pas particulièrement faire mouche.

"La situation est plutôt calme, il n'y a pas de menace ouverte, et la question de la sécurité est passée au second plan", dit à l'AFP Michaël Ayari, chercheur pour l'International Crisis Group (ICG).

En direct : suivez le premier tour de la présidentielle en Tunisie

En direct : suivez le premier tour de la présidentielle en Tunisie Les Tunisiens se sont rendus aux urnes dimanche pour désigner le successeur du président Béji Caïd Essebsi. Le taux de participation était faible à la mi-journée pour ce premier tour de scrutin, atteignant seulement 27,8 % à 15 h. Rarement l'issue d'une élection présidentielle aura été aussi incertaine en Tunisie. Sept millions d'électeurs étaient appelés aux urnes dimanche 15 septembre pour choisir leur chef d'État parmi une myriade de candidats. Un scrutin sur fond de fortes attentes sociales et économiques, dans un contexte de rejet de la classe politique aux manettes depuis la révolution de 2011. Les bureaux de vote ont fermé à 18 h (17h GMT).

Éclairage de Stefan Grobe, correspondant d'Euronews à Washington - Neil O'Reily : Quelles seront les conséquences de la tuerie d'Orlando sur la campagne

En Tunisie , nous vivons désormais deux sortes de terrorisme , celui avec les armes et celui sur les routes. Ces dernières années, et notamment depuis la Ce qui devrait être une des priorités de l’État a été relégué au second plan , jusqu’à ce que des drames comme celui de Khmouda se produisent

Sur le terrain, les candidats sont surtout attendus sur les questions sociales: les salaires qui plafonnent à quelques centaines de dinars par mois quand le boeuf coûte plus de 20 dinars (7 euros) le kilo, le chômage élevé qui désespère la jeunesse et la déliquescence des services publics.

Tout comme la petite criminalité, que la justice peine à juguler.

"Les débats portent surtout sur l'économie", note M. Ayari.

- Polarisation -

Pour autant, l'inquiétude n'a pas totalement disparu. Au premier jour de la campagne, le ministère de l'Intérieur a annoncé avoir tué trois cadres algériens de la Phalange Okba ibn Nafaa, la branche locale d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Actif dans les massifs frontaliers de l'Algérie, ce groupe avait été l'auteur en 2014 de l'attaque du mont Chaambi, pire attentat contre l'armée (15 soldats tués) et point de départ d'une série noire.

Et, preuve que la menace demeure jusque dans la capitale, un double attentat suicide a fait deux morts en plein Tunis le 27 juin.

A l'apogée du "califat" de l'EI au Levant et en Libye, les Tunisiens comptaient aussi parmi les principales nationalités représentées --des milliers de combattants--, selon un groupe de travail de l'ONU.

Présidentielle en Tunisie: le vote est clos, le dépouillement commence

Présidentielle en Tunisie: le vote est clos, le dépouillement commence Le premier tour de la présidentielle est terminé en Tunisie. Les bureaux de vote ont fermé comme prévu à 18 heures (17h TU) ce dimanche 15 septembre. La participation s’annonce faible pour ce scrutin ouvert. En Tunisie, comme il avait commencé ce dimanche matin, le vote s’est terminé à l’heure. Les militaires sont arrivés dans les centres de vote pour récupérer les urnes et les acheminer vers les centres de dépouillement, alors que les électeurs sont venus voter jusqu’à la dernière minute. Aucun incident majeur pour l’instant n’a été signalé dans les 13 000 bureaux de vote du pays. La grande incertitude de ce vote, c’est la participation.

La Tunisie a de nouveau été frappée par un attentat mardi, le troisième de l'année après celui du musée du Bardo et à Sousse. Cette fois, c'est le cœur du pouvoir tunisien qui a été visé. Un bus de la garde présidentielle qui se trouvait en plein Tunis a fait treize morts, dont le kamikaze.

Au plan du contenu, il faut reconnaître que tous les candidats avaient des projets forts intéressants pour la Tunisie . Globalement, l’accent a été mis sur la Elle s’est engagée, sil elle est élue présidente de la République, à ouvrir les dossiers sur la sécurité nationale, le terrorisme et des parties politiques

Face à l'inquiétude manifestée il y a quelques années par la population, les autorités ont assuré surveiller les éventuels "revenants" de l'EI, sans toutefois montrer les signes d'un travail de fond.

L'état d'urgence, réinstauré fin 2015, est lui toujours en vigueur.

Alors que la sécurité est l'une des deux principales prérogatives du président, dans le cadre du régime parlementaire mixte actuel, plusieurs candidats ont promis de s'impliquer plus activement dans la quête d'une solution au conflit libyen.

Par ailleurs, selon M. Ayari, le thème de la lutte antiterroriste pourrait réémerger au second tour, notamment si le premier candidat présenté par Ennahdha, Abdelfattah Mourou, est encore en lice.

Au pouvoir après la révolution, ce parti d'inspiration islamiste a longtemps été accusé de laxisme face à la mouvance jihadiste, accusation dont il continue de se défendre.

Si M. Mourou est au second tour, "il est possible que la question du terrorisme" réapparaisse "pour mettre Ennahdha en difficulté. Comme à chaque fois qu'il y a polarisation, les sujets sécuritaires reviennent", résume M. Ayari.

Tunisie: Ennahda soutiendra Kaïs Saïd au 2nd tour de la présidentielle .
Tunisie: Ennahda soutiendra Kaïs Saïd au 2nd tour de la présidentielle © Reuters/Muhammad Hamed TUNISIE: ENNAHDA SOUTIENDRA KAÏS SAÏD AU 2ND TOUR DE LA PRÉSIDENTIELLE TUNIS (Reuters) - Les islamistes modérés d'Ennahda ont annoncé jeudi qu'ils soutiendront Kaïs Saïd au deuxième tour de l'élection présidentielle, alimentant les chances de cet ancien professeur de droit de l'emporter le 13 octobre prochain. Kaïs Saïd sera opposé à Nabil Karoui, un homme d'affaires actuellement incarcéré pour fraude fiscale.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
usr: 0
C'est intéressant!