Monde: Moscou conteste toute violation des droits de l’homme en Crimée - PressFrom - France
  •   
  •   

MondeMoscou conteste toute violation des droits de l’homme en Crimée

17:05  11 septembre  2019
17:05  11 septembre  2019 Source:   fr.reuters.com

Moscou et Kiev ont échangé des prisonniers

Moscou et Kiev ont échangé des prisonniers Moscou et Kiev ont échangé des prisonniers © Reuters/Gleb Garanich MOSCOU ET KIEV ONT ÉCHANGÉ DES PRISONNIERS MOSCOU/KIEV (Reuters) - La Russie et l'Ukraine ont échangé samedi plusieurs prisonniers, une initiative attendue de longue date et susceptible de contribuer au réchauffement des relations entre Moscou et Kiev. Un avion russe transportant des prisonniers retenus par les autorités ukrainiennes a quitté Kiev ce samedi tandis qu'un appareil ukrainien faisait le chemin inverse depuis Moscou.

« De multiples violations graves du droit à l'intégrité physique et mentale ont été commises par des agents d'Etat de la Fédération de Russie en Crimée depuis 2014. Moscou a souligné à plusieurs reprises que le référendum s’était déroulé conformément au droit international et à la charte de l ’ONU.

Porte-parole de Vladimir Poutine, Dmitri Peskov a déclaré mardi matin ne pas être au courant du rapport faisant état de «multiples et graves violations des droits de l ' homme » en Crimée . Sergei karpukhin/afp. La mission onusienne demande au Kremlin de «remplir ses obligations en tant

UKRAINE-RUSSIE-EUROPE:Moscou conteste toute violation des droits de l’homme en Crimée

Moscou conteste toute violation des droits de l’homme en Crimée © Reuters/VINCENT KESSLER MOSCOU CONTESTE TOUTE VIOLATION DES DROITS DE L’HOMME EN CRIMÉE

STRASBOURG (Reuters) - La Russie a réfuté mercredi toute violation des droits de l’homme en Crimée devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), où elle répondait aux accusations de l’Ukraine dont elle a annexé ce territoire à majorité russophone en 2014.

Kiev dénonce des meurtres, des tortures, des détentions arbitraires, des atteintes aux libertés d’expression, de culte ou de propriété visant les minorités ukrainiennes et plus généralement les opposants à la russification du territoire, depuis le 27 février 2014, date du début de l’intervention des forces russes.

L'Ukraine alerte les Occidentaux sur une levée des sanctions visant Moscou

L'Ukraine alerte les Occidentaux sur une levée des sanctions visant Moscou Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a mis en garde vendredi les Occidentaux contre toute levée des sanctions frappant Moscou pour l'annexion de la Crimée et son soutien aux séparatistes prorusses, au moment où Paris opère un rapprochement avec la Russie. « Les sanctions sont une arme diplomatique puissante et efficace. Je ne me lasse pas de répéter à nos partenaires occidentaux qui nous aident mais pensent parfois à la levée des sanctions: vous perdez de l'argent, vraiment? Mais nous, nous perdons des gens », a lancé M. Zelensky en référence aux milliers de victimes de la guerre dans l'est de l'Ukraine, déclenchée en 2014.

La Russie commet de "graves" atteintes aux droits de l ' homme en Crimée , conclut l'Onu dans un rapport rendu public aujourd'hui. » Lire aussi - Moscou annule une réunion avec Washington après de nouvelles sanctions américaines. Des détenus ont en outre été acheminés de Crimée en Russie

Bruxelles a dénoncé une “nouvelle violation de la souveraineté ukrainienne et de l ’intégrité de son territoire par la Russie”. Washington a profité de l ’occasion pour répéter que l’administration américaine considérait la Crimée comme une partie de l ’Ukraine et que cette inauguration “rappelait au monde la

"La Russie s’est lancée dans une campagne de persécutions politiques visant à éliminer toute opposition", a déclaré devant les juges de Strasbourg, Ivan Lischyna, vice-ministre ukrainien de la justice, évoquant une "pratique administrative" décidée par Moscou.

Ben Emerson, avocat du gouvernement de Kiev, a rappelé que ces violations des droits fondamentaux étaient attestées par des Organisations non gouvernementales, par le commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe, dont dépend la CEDH, et par le comité des droits de l’homme des Nations unies.

Le vice-ministre russe de la Justice, Mikhail Galperin, a balayé ces accusations, dénonçant une requête ukrainienne "politique" fondée "sur de la propagande plutôt que sur des éléments de preuve".

Oleg Sentsov, cinéaste et symbole de l'opposition ukrainienne à la Russie

Oleg Sentsov, cinéaste et symbole de l'opposition ukrainienne à la Russie Le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, libéré samedi dans un échange de prisonniers après cinq années passées en prison en Russie et une grève de la faim de 145 jours, était devenu un symbole de la résistance ukrainienne à la Russie, où il purgeait une peine de 20 ans de camp pour "terrorisme". Il a été remis samedi à l'Ukraine dans le cadre d'un échange historique de 70 prisonniers entre les deux pays. Oleg Sentsov était un réalisateur ukrainien prometteur jusqu'à ce que son engagement politique lors du soulèvement pro-européen du Maïdan à Kiev à l'hiver 2014, puis l'annexion de la Crimée quelques semaines plus tard par Moscou ne bouleversent son destin.

D'origine ukrainienne et ancienne journaliste financière à Moscou , Mme Freeland est la cible des sanctions russes Chrystia Freeland a dénoncé, dans un communiqué, «le harcèlement constant» en Crimée «des avocats, des journalistes et des militants qui défendent les droits de la personne».

« De multiples et graves violations du droit à l’intégrité physique et mentale ont été commises par des agents d’Etat de la Fédération de Russie en Crimée L’« imposition » de la citoyenneté russe et « d’un nouveau cadre juridique » a « considérablement limité la jouissance des droits de l ’ homme en

L’avocat de Moscou, Michael Swainston, a évoqué "des ressources énormes" qui auraient été consacrées par l’Ukraine "à la confection de preuves contre la Russie" et financées par "les mêmes payeurs qui financent les ONG dénonçant les pratiques administratives (de Moscou en Crimée)".

BAISSE DES TENSIONS

Il a cité les Etats-Unis, "M. Soros et ses fondations de l’Open society" ainsi que les Pays-Bas, dont la justice pilote l’enquête sur le crash de l’avion MH17 de la Malaysian Airlines, reliant Amsterdam à Kuala Lumpur, abattu en juillet 2014 alors qu’il survolait l’est de l’Ukraine.

Une enquête internationale a conclu que le missile utilisé appartenait aux forces armées russes et avait été tiré depuis une zone contrôlée par les séparatistes pro-russes.

La Russie a également plaidé l’irrecevabilité de la requête ukrainienne pour la période précédant la "réunification" de la Crimée avec elle, actée le 18 mars 2014.

Russie: Le Drian et Parly à Moscou à l'heure du réchauffement Paris-Moscou

Russie: Le Drian et Parly à Moscou à l'heure du réchauffement Paris-Moscou Comme dans le dossier iranien, la France veut dans le dossier ukrainien se poser en médiateur. « Dépasser les malentendus avec la Russie »: Emmanuel Macron avait donné le ton cette rentrée en recevant le président russe. La France va tenter de concrétiser ce lundi sa volonté de rapprochement avec Moscou avec un objectif, régler le conflit ukrainien. Les ministres français des Affaires étrangères et de la Défense des deux pays se retrouvent ce lundi dans la capitale russe. C’est un premier geste, « une forme d'audace mais une audace réfléchie », dit le ministre des Affaires étrangères.

La notion des droits de l ' homme en Russie commence à pénétrer dans le pays à la fin du XXe siècle, lorsqu'ils sont accordés par le chapitre 2 de la Constitution de la Fédération russe, adoptée en 1993. Jusqu'à nos jours, les droits de l ' homme font l'objet dans ce pays de luttes pour leur application

Des violations graves des droits de l ’ homme , telles que des arrestations et détentions arbitraires, des disparitions forcées, des cas de mauvais traitements et de tortures et Le Courrier de Russie est un site internet d’actualité politique, économique, culturelle et vie pratique sur la Russie basé à Moscou .

Elle estime n’avoir exercé aucun contrôle sur le territoire avant cette date, Moscou n’ayant jamais reconnu l’intervention de ses forces auprès des unités paramilitaires indépendantistes de la région.

La Cour de Strasbourg devra se prononcer sur la recevabilité de la requête ukrainienne avant, si elle l’admet, de rendre son arrêt d’ici environ un an. Quatre autres requêtes interétatiques relatives au conflit russo-ukrainien sont encore pendantes devant elle, ainsi que plus de 4.000 requêtes individuelles.

Cette première audience intervient alors qu’une légère détente, marquée la semaine dernière par un échange de prisonniers, est observée entre les deux pays.

"Nous savons depuis des temps immémoriaux que tout conflit entre deux Etats doit se conclure par un compromis. Seriez-vous disposé à proposer un compromis à l’autre partie ?", a interrogé, à l’issue des débats, le juge tchèque Ales Pejchal.

"La Fédération de Russie est sensible à ce qui semble être une amélioration des relations entre les deux pays. Cette amélioration pourrait peut-être s’étendre à la question actuelle", a répondu Michael Swainston au nom de la Russie.

"Un compromis doit respecter les principes du droit international. Un Etat ne peut pas avoir recours à la force pour intervenir dans un pays voisin sans autorisation du Conseil de sécurité (de l’Onu)", a répliqué Ben Emmerson pour l’Ukraine.

(Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)

Russie: la condamnation d'un jeune comédien à de la prison fait polémique.
Suite aux manifestations organisées cet été en Russie par l’opposition, un comédien de 23 ans a été condamné lundi 16 septembre à trois ans et demi de prison pour acte de violence à l’encontre d’un membre des forces de l’ordre. Avec notre correspondant à Moscou, Étienne Bouche Pavel Oustinov a été arrêté par la police le 3 août à Moscou alors que se tenait une manifestation non autorisée par la municipalité. La violence de son interpellation avait choqué les défenseurs des droits de l’homme et sa condamnation suscite l’indignation. L'organisation russe Memorial le considère comme un « prisonnier politique ».

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

usr: 4
C'est intéressant!